châteaux à vendre - calvados

Calvados, château néo-gothique du 19ème S.
et son architecture ésotérique

Caen, CALVADOS basse-normandie 14000 FR
Basse-Normandie

Situation

Aux portes du Bessin dans la Calvados, dans un village de 300 habitants. A 15 minutes du centre ville de Caen, proche de la la route à quatre voies menant vers Cherbourg et Bayeux, dont la gare rallie Paris St Lazare en moins de 2 heures.
A 10 minutes des plages du débarquement, dans une région riche de manoirs aux architectures très variées.
Écoles, commerces, médecins et pharmacies dans les villes voisines.

Description

En quittant la route, une longue rue arborée mène vers le village et le château.
A peine masqué par les arbres majestueux qui l'entourent, le château s'impose derrière son portail métallique et la clôture en dentelle de pierre.
Le parc, entrecoupé de pelouses, de bosquets et de beaux arbres immenses aux essences rares, entoure le château, la chapelle, l'orangerie et l'ancienne maison d'habitation de service.
Le portail ouvre sur la cour d'honneur qui s'étend au pied du château. Une longue allée circulaire permet de le contourner et d'accéder aux dépendances situées au fond du parc.

Le château

Construit au 19ème siècle, il s'impose par son architecture inattendue dans cette région. Mélangeant les époques avec un art consommé du pastiche, il se caractérise aussi par la finesse et la profusion des éléments architecturaux : balustrades, colonnes, guirlandes, statues, pilastres entre portes et fenêtres, grands escaliers et grandes arches.
Les façades sont marquées du sceau monochrome de la pierre de Caen. Les toitures à quatre pans sont en ardoise, les faitages habillés de ferronnerie. Elles sont surmontées de cheminées de pierre, de lucarnes à frontons de pierre et de candélabres.
Deux immenses griffons chapeautent l'entrée. L'entrée du bâtiment, marquée par un large escalier de pierre aux garde-corps ouvragés et ses deux griffons sculptés, préfigure l'atmosphère intérieure.


Rez-de-jardin
Les salles de réception du château, anciennement restaurant gastronomique, tournent autour d'une entrée donnant accès au parc.
Un vestiaire avec sanitaires fait face à l'escalier de pierre accédant à l'étage. Quatre pièces de réception ont gardé des traces de leur ancienne vocation. Les convives pouvaient s'isoler dans une salle devenue atelier, passer un moment au bar ou encore regarder les grillades dorer dans la cheminée. La cuisine-laboratoire est contiguë.
Les murs sont en pierre de taille apparentes, ceux des sanitaires sont tapissés, les plafonds étant ont parés de solives en bois et les sols recouverts de carrelage. La chaufferie isolée avec un accès unique par l'extérieur abrite la chaudière, les vannes de chauffage et les ballons de production d'eau chaude. Les pompes à chaleur sont adossées au mur extérieur de la chaufferie.
Rez-de-chaussée
Fastueux et élégant, le hall d'entrée avec son escalier monumental présente des murs pleins en pierre ornés d’arabesques, de frises et de dentelles sur quoi veillent les intrigantes chimères sculptées posées sur la rampe montant vers les étages. Le sol en pavés de ciment s'inspire des tapis d'orient avec sa frise périphérique. Suspendu, l'escalier à vis en pierre possède des doubles garde-corps très travaillés. Il est soutenu par des culs-de lampe figurés, tout comme les paliers d'étage. Les balustres ouvragés permettent de contempler l'architecture et les vitraux qui se prolongent jusqu'au dernier étage. Dans le hall d'entrée, des doubles portes en chêne mènent d'une part vers une salle à manger et un bureau-bibliothèque, d'autre part vers une salle de réception et un salon. Une cuisine aménagée est attenante à la salle à manger et à l'escalier descendant vers le rez-de-jardin. L'ensemble des pièces sont traversées par la lumière grâce à une triple orientation. Les plafonds sont à corniche, les murs sont peints et les portes sont en bois foncé. La salle à manger présente des panneaux ouvragés en soubassement, chacun portant les symboles de métiers artisanaux. Le salon s'ouvre vers le jardin par un escalier de pierre plus sobre que celui de l'entrée.
Dans le bureau-bibliothèque, un petit escalier en colimaçon conduit vers le boudoir de l'étage en levant une trappe masquée dans le plafond. Aux murs, des rayons de bibliothèque en bois foncé. Les parquets, d'origine, sont en point de Hongrie ou de Chantilly. Seule la cuisine possède un sol en pierre.
Premier étage
L'escalier mène vers un palier orné comme le hall d'entrée, avec ses murs en pierre sculptés d'arabesques qui encadrent les portes de distribution et le sol en pavés dessinant un tapis minéral. Cet étage comporte cinq chambres, un boudoir et une salle de bains avec toilettes, avec une distribution identique à celle du rez-de-chaussée. Chaque pièce est décorée de façon différente avec des murs peints ou tapissés, des plafonds aux solives de chêne apparentes. Les parquets sont d'origine, soit en point de Hongrie, soit à l'anglaise. La salle de bains avec douche est spacieuse et lumineuse, avec vue sur le parc.
Deuxième étage
Cet étage est partiellement mansardé et sa distribution similaire à celle de l'étage inférieur. Le palier, toujours en pierre sculptée avec sol en pierre à damier, comporte une porte ouvragée et vitrée masquant un débarras. De part et d'autre, deux portes en bois massif ouvrent sur des couloirs. Chacun distribue des pièces actuellement utilisées comme remises, qui pourraient aisément retrouver leur fonction de chambres.
Les sols sont en parquet ou en pierre et les murs recouverts de frisettes en bois naturel pour les anciennes chambres. Les greniers sont restés dans leur état d'origine avec leur charpente et leurs pierres apparentes faisant écho aux murs des façades. Deux escaliers en bois permettent l'accès aux combles.

L'orangerie

En contrebas du parc et masquée par des bosquets d'arbres, l'orangerie est actuellement utilisée comme atelier. Percées par des larges ouvertures encadrées de pierre de Caen, les façades sont en plaquettes de calcaire enduites à la chaux. La toiture récente, en tôle bac-acier, n'a pas reçu le même traitement que celle du château. .

La chapelle

Adossée à l'orangerie, la chapelle a conservé ses ouvertures et sa porte d'entrée à arc brisé et ses tableaux en pierre de taille. Par une ouverture voûtée percée dans le mur mitoyen, la chapelle donne sur l'atelier de l'orangerie.
Les façades sont en plaquettes de calcaire enduites à la chaux, les angles à pans coupés sont en pierre de taille. Le couronnement est composé d'une frise de dentelle de pierre.

Le pavillon

En limite de propriété et bordé par une ruelle du village, le pavillon comporte des ouvertures donnant uniquement vers le parc.
Cette maison, à usage actuel de remise, est constituée d'une grande pièce avec une hauteur de plafond correspondant au faitage. Les planchers ayant disparu avec le temps, la charpente est apparente.

Les latrines

Masquées par un bosquet, des latrines ont été installées dans une tour hexagonale construite en plaquettes de pierre avec archères à étrier en pierre de taille, tout comme le soubassement. Un créneau de pierre taillée couronne l'ensemble.

Le garage

Abrité des regards par l'orangerie, le vaste garage avec double entrée peut abriter plusieurs véhicules.

Ce que nous en pensons

Ce château digne de la Belle au bois dormant recèle bien des mystères. Il séduira d'emblée l'amateur de style néo-gothique autant que le féru d'ésotérisme tant les détails de son architecture intérieure et extérieure sont surprenants. Il interpellera aussi les passionnés de jardins et d'arbres rares.
Malgré son allure imposante, le château forme un logis aux dimensions humaines et très bien proportionnées. Les dépendances, une fois aménagées, confirmeront ce sentiment, notamment l'orangerie dont les volumes conservés lui permettront de retrouver son usage d'origine ou de se transformer en logis d'amis
Les villes dynamiques des environs, les activités touristiques liées à la côte normande et la gastronomie locale enchanteront sans nul doute les propriétaires et leurs amis de passage.

1 219 000 € Honoraires de négociation inclus
1 150 000 € Honoraires exclus
Honoraires de 6% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 487065

Surface cadastrale 7000 m2
Surface du bâtiment principal 670 m2
Surface des dépendances 186 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Haute-normandie

Marie Merien       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus