Dans le Cotentin, château du 18è S. et ses communsen logis, sur un parc de 4 hectares

Situation

Dans une station balnéaire du Cotentin, dans le département de la Manche, face au site de débarquement de Utah Beach.
A 3h de Paris et à 1h de Caen.
A 30mn de Cherbourg et des embarcadères pour les croisières ou traversées vers l'Angleterre.
A 5 minutes à pied de la grande plage de sable fin.
Écoles, commerces, artisans, pharmacie et médecins dans la commune voisine.
La gare SNCF de Valognes à 15km permet de rejoindre Cherbourg ou Caen et place Paris à moins de 3 heures de train.

Description

Un chemin privé mène au château en passant devant la cheminée gallo-romaine classée MH et l'ancienne glacière.
L'édifice apparaît derrière un portail en ferronnerie placé entre deux pavillons. Il s'ouvre sur une cour gravillonnée bordée d'un long bâtiment aménagé abritant des chambres avec en face une fenêtre de verdure donnant sur le bassin d'eau et le jardin.
Un colombier sans son toit marque l'entrée du jardin avec ses serres, sa piscine extérieure et son pool-house.
Un long bâtiment au fond du jardin limite de la propriété à l'ouest.
A l'arrière du château s'étend un vaste parc paysagé formé de pelouses, de bosquets fleuris et d'un bassin en T surmonté d'un petit pont qui se prolonge par des allées.
L'ancienne boulangerie forme l'angle sud-est du parc.
Au-delà du plan d'eau, de vastes étendues naturelles préservées par la loi littoral dégagent l'horizon à perte de vue par-dessus un parcours de golf jusqu'à la mer.
Constitué comme baronnie au 14ème siècle, le château fut par la suite séparé de ses terres au profit d'une autre famille.
Au 15ème siècle, pendant la guerre de Cent Ans, il fut confisqué par le roi d'Angleterre mais revient rapidement dans le giron de la famille qui en a conservé la propriété jusque fin 19ème siècle.

Le château du 18ème siècle

L'actuel bâtiment fut construit au 18ème siècle sur les voûtes de l'ancien château des 12ème et 13ème siècles.
Deux pavillons en nette avancée encadrent le vaste corps principal. La façade côté jardin est de même plan, mais sans l'avancée des pavillon.
Les ouvertures sont alignées en hauteur, celles du rez-de-chaussée sont équipées de persiennes. La porte du hall central est surmontée d'un perron orné d'un garde-corps en ferronnerie de style Louis XV côté cour d'honneur. Un perron à double révolution souligne la façade côté jardin.
Sur les deux façades principales, des pilastres à très larges colonnes plates cannelées de style ionique soutiennent un fronton triangulaire sculpté d’attributs militaires.
L'ensemble est en pierre calcaire enduite, avec tableaux d'ouvertures en pierre de taille. La toiture à deux pans est en ardoise naturelle avec un faîtage zinc percé de conduits de cheminée.


Sous-sol
Semi-enterré, le niveau réunit des salles de bar et de billard avec une cheminée, ainsi que des caves et réserves pour le restaurant.
Les voûtes des 12ème et 13ème siècles ont été conservées.
L'éclairage naturel se fait par des fenêtres en bois cintrées sur la façade sud.
Rez-de-chaussée
Surélevé, accessible par un perron, le rez-de-chaussée est composé d'un hall accueil, d'un hall secondaire situé dans le pavillon oriental avec son escalier droit à deux volées, de salles de réception disposées en enfilade dont l'une est l'ancien hall central, et de chambres accessibles également par l'extérieur .
Un escalier de service mène à l'étage.
A l'arrière de la réception, une cuisine professionnelle équipée pour la restauration professionnelle occupe une des anciennes pièces de réception.
Hauts plafonds en plâtre avec corniches périphériques sur des murs en boiseries. Des doubles portes placées aux angles des pièces livrent une belle perspective sur les salles de réception lumineuses grâce à l'éclairage naturel traversant.
Premier étage
Accessible par l'escalier provenant de l'accueil puis via un long corridor, ce niveau abrite onze chambres avec leur salle de bain et toilettes ou salle d'eau et toilettes.
Spacieuses sous une belle hauteur sous plafond, toutes ces chambres exposées au sud ont vue sur la mer et le parc arboré.
Combles
Accessibles par l'escalier de service du pignon ouest, les combles sont occupés pour partie par trois chambres privées avec salle de bain et toilettes, et par un grenier.
Belle hauteur sous le plafond rampant et plancher en bois à lames larges. Le niveau est éclairé par des fenêtres de toit.

La cheminée gallo-romaine classée MH

Il s'agit probablement des restes d'un monument funéraire ou symbolisant une victoire au temps des Romains. Le bâti en pierre est surmonté d'une cheminée en pierre de taille dont le chapiteau a été emporté par une tempête au 19ème siècle.

Les annexes aménagées en chambres

Les annexes ou anciennes dépendances transformées en chambres d'accueil sont regroupées autour de la cour gravillonnée ou disséminées dans le Parc. Leurs façades sont en maçonnerie de pierre de schiste jointoyée à la chaux sous une toiture en ardoise naturelle et faîtage céramique à boutons.Les ouvertures sont équipées de menuiseries en bois et de vitrage à petit bois.
L'ensemble est en très bon état d'entretien, les couvertures étant récentes.

- Les pavillons d'entrée, composés d'un rez-de-chaussée sous combles aménageables, abritent neuf chambres avec salle de bain ou salle de douche et toilettes (280m² environ au sol).
- Le manoir sur deux niveaux sous combles aménageables (300m² au sol environ) abritent douze chambres avec salle de bain ou salle de douche équipées de toilettes, et un bureau.
- L'ancienne boulangerie (50m² environ au sol) en pignon du manoir abrite deux chambres avec salle de bain ou salle d'eau et toilettes.
- La maison dans le parc comprend une pièce de séjour, une cuisine, trois chambres et leurs salles de bain avec toilettes séparées sur un rez-de-chaussée sous combles aménageables de 50m² environ au sol.

La glacière du 14ème siècle

Dressée dans le même pré que la cheminée classée, la glacière est coiffée d'un toit conique sur des murs en maçonnerie de pierre. Elle fut construite au Moyen-Age pour la conservation des vivres.
Sa partie enterrée est de forme conique inversée par rapport au toit et comprend deux pièces superposées. La neige ou la glace recueillie pendant l'hiver dans la partie basse permettaient de conserver la fraîcheur des denrées entreposées dans la partie haute.
L'accès se fait par une porte ouverte au nord et trois lucarnes ventilent les lieux aux trois autres points cardinaux.

Le colombier du 15ème siècle.

Situé à l'entrée du jardin, près d'un des pavillons, l'édifice de forme circulaire est en maçonnerie de pierres de schiste jointoyées à la chaux. Son toit d'origine était sûrement conique.
Preuve de l'importance du château, il a conservé environ 1500 boulins sur les 2000 qu'il comptait avant d'être saccagé au 18ème siècle.

La piscine extérieure

Protégée du vent par de hauts murs et des haies fleuries qui l'entourent, la piscine extérieure de 12m x 6 m est chauffée.
Le pool-house est installé dans un bâtiment en pierre, sûrement une ancienne bergerie, sous une toiture à deux pans en ardoise naturelle. Il inclut un local technique pour la pompe à chaleur et le système de traitement de l'eau.

Le parc

Arboré et encadré de haies vives ou de hauts murs de pierre, il renferme des arbres et plantes exotiques.
Au sud, les pelouses et allées dessinées à la française soulignent la façade du château. A l'arrière d'une haie d'arbres de haute tige se trouvent un bassin et un pré à moutons dont la tranquillité et la vue dégagée au delà de la propriété sont garantis par la loi littoral. Des bancs de pierre sont disposés ça et là tout au long des allées qui mènent au jardin.
Une serre de la fin du 19ème siècle abrite des plantes d'ornement et des essences aromatiques utilisées en cuisine.

Ce que nous en pensons

Le lieu, qui a vu passer les armées de César puis celles des rois d’Angleterre venus guerroyer sur ses terres, a aussi connu le débarquement de milliers de GI's sur la proche plage de Utah Beach un certain 6 juin 1944.
Avec un tel pedigree et vu la qualité de la restauration dont il a fait l'objet, le château mérite amplement de poursuivre sa brillante existence sous la houlette d'un nouveau propriétaire qui saura valoriser sa renommée déjà bien établie, notamment outre-Atlantique puisqu'il reste un lieu de ralliement pour les vétérans du D-Day. De nombreuses personnalités y ont d'ailleurs séjourné à l'occasion des récentes commémorations.
Profitant d'un environnement apaisant, d'un climat tempéré et d'un jardin luxuriant, l'ensemble n'aura aucun mal à confirmer son actuelle vocation hôtelière. En introduisant sa clé dans la serrure du portail, le nouveau propriétaire pourra aussi offrir un nouveau départ à ce témoin encore gonflé de sève et de panache.

1 590 000 €
Les prix indiqués incluent nos honoraires de négociation.

Référence 727268

Surface cadastrale 4 ha
Surface du bâtiment principal 1400 m2
Surface des dépendances 1400 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Basse-normandie

Hélène Lainé       +33 1 42 84 80 85


contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus