château à vendre entre yonne - auxerre - chablis

Sur une colline de l'Yonne, dans 6 ha de nature,
un élégant château des 17ème et 19 ème s. et des communs

Auxerre, YONNE bourgogne 89000 FR
Bourgogne

Situation

Le château est en Bourgogne, dans l'Yonne, à mi-distance entre la ville d'Auxerre et le village de Chablis (15min). Paris est à 1h45 en train (2 gares à proximité), l'autoroute A6 est à 10 min.

Description

A quelques minutes de la superbe ville d'Auxerre, à la lisière de la forêt, la propriété apparaît au bout d'un chemin bordé de haies qui se poursuit à l'intérieur avec d'un côté le château et son parc, de l'autre les bâtiments de la ferme et les vergers. Assis sur une colline, en position dominante, le décor à l'arrière de la propriété est bucolique : une étendue de prés s'écoulant vers la forêt située en contrebas. Une partie des anciens communs du château ne fait plus partie de la propriété mais sa belle restauration contribue à la l'esthétique de l' ensemble. La propriété s'étend sur un peu plus de 6 hectares de parc et de prairies .

Le château

La propriété bâtie au 17ème s faisait en quelque sorte partie d'un ensemble bien plus vaste réunissant les châteaux de la région dans 2000 ha de forêts. Les propriétaires étaient de grandes familles liées entre elles par le sang ou par alliance. Un incendie après la Révolution française, qui détruisit en très grande partie le château, n'épargna que les communs et le pigeonnier. Sur les fondations du premier château, un deuxième édifice, d'allure différente, fut construit au 19ème s . Aux tours rondes fut préférée une forme carrée dans l'agrandissement des ailes. Le bâtiment principal, de plan rectangulaire, représente à présent une superficie d'environ 825 m2 et s'élève sur trois niveaux. Les façades recouvertes d'un enduit clair sont d'une élégante simplicité. La porte d'entrée offre un axe de symétrie de part et d'autre duquel de nombreuses baies se déploient régulièrement; leurs encadrements sont faits d'un appareil de pierre. Des lucarnes en pierre sculptées éclairent le grenier et animent la grande toiture d'ardoise. Côté parc le château est bien assis, fier et élégant.
Côté cour, d'aspect assez différent, il semble moins imposant, plus délicat, et laisse un peu de place aux intéressants communs du 17ème s. qui l'entourent.
Des vestiges de l'ancienne construction semblent même poindre : des petites tours carrées biens moins larges que les autres ressortent délicatement de la façade.
L'entrée s'est faite dans le passé par cette cour, fermée par de jolies grilles en fonte. Le château fut occupé jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale par des aristocrates puis acheté par un industriel dont les enfants le vendirent aux actuels occupants.


Rez-de-chaussée
La double porte d'entrée en bois mouluré se trouve côté parc. Le vestibule traversant accueille un grand escalier en pierre de Bourgogne. Sa rampe est en fonte et fer forgé.
Toutes les pièces ont des boiseries moulurées en chêne aux murs. Les sols sont en pierre incrustée de cabochons, en tomettes ou en parquet de chêne.Les plafonds sont moulurés. Les pièces principales sont ouvertes côté cour et côté parc ce qui les rend particulièrement lumineuses. Les teintes choisies sur les murs sont chaudes et veloutées. Des touches de noir présentes partout dans le mobilier sont dynamiques tandis que les touches de blanc sur les plafonds et les ouvertures sont rafraîchissantes. Les couleurs vives des tableaux, des objets en faïence, de la vaisselle, sont un régal pour l'oeil et l'esprit.
A droite, la salle à manger est ornée d'une cheminée du 19ème s. et une porte permet l'accès à la cuisine privée qui se trouve en contrebas et qui donne sur la cour. Au fond une arrière-cuisine a des petits carreaux en faïence de la région ainsi que son évier en pierre.
Le salon est installé côté jardin. Au fond, la dernière pièce sert d'antichambre et s'y trouve un cabinet de toilette avec douche et lavabo.
A gauche de l'entrée principale, le décor du grand salon est plus travaillé que celui des autres pièces : moulures plus élaborées, cheminée en marbre rose à trumeau de plâtre représentant une scène mythologique.
Un espace de rangement à droite de la cheminée sert au matériel nécessaire aux tables d'hôtes . A l'opposé, un passage mène à un petit office, aux toilettes et à la salle du petit-déjeuner. Le sol en pierre est ponctué de délicats cabochons.
Le garage, dans la cour, permet l'accès aux caves ainsi qu'aux installations de chauffage du château.
Dans toutes les pièces le parti pris a été de mélanger le contemporain aux éléments anciens.
Premier étage
L'escalier débouche sur un grand couloir qui dessert les chambres de part et d'autre.
De grandes fenêtres apportent beaucoup de luminosité qui égaye les murs gris foncé et le parquet teinté. A l'image du reste du château, l'étage regorge de merveilles : objets d'artistes , meubles de designers, tableaux vifs...
Presque toutes les chambres donnent sur le parc. Au sol, du parquet de chêne teinté, des murs sans fioritures et de belles cheminées en marbre de différents coloris. Chaque chambre possède de grands placards.
A gauche de l'escalier, le couloir mène à un bureau et à une petite pièce de rangement.
En retour, une chambre, un dressing et une salle de bain ont été installés dans une des ailes du château.
De l'autre côté, une salle de sport, une chambre avec une salle de bain attenante. En retour, une deuxième chambre, avec sa salle de bain, ont pris place dans l'autre aile. Tout au fond du couloir se trouvent une buanderie ainsi qu'un passage menant à l'escalier de service tout en bois qui rejoint indifféremment la cuisine au rez-de-chaussée ou un petit appartement dans les combles.
Dans la décoration actuelle de l'étage, les teintes des murs, variant du prune au vert anglais , en passant par le gris, mettent en valeur les tissus choisis. Le blanc et le noir apportés par touches réveillent et bousculent l'oeil.
Dernier étage
Un appartement dans les combles a été aménagé dans l'aile droite du château. Le palier est accessible par l'escalier de service. Il dessert un salon, une chambre, une petite cuisine et une salle de bain.
Un grand grenier non encore exploité recouvre toute la surface de l'édifice. Le château renferme des espaces qui pourraient agrandir sa surface habitable d'autant qu'ils sont bien éclairés par des ouvertures.

Les caves
Elles ne sont situées que sous une partie du château, correspondant probablement aux fondations du premier bâtiment .
Elles sont accessibles à partir de l'entrée principale, sous l'escalier, ou bien en passant par le garage. Une succession de petits espaces voûtés servent par exemple à positionner les cuves du fioul nécessaire au chauffage du château ou au rangement des bouteilles de vin.

Les communs

C'est aux abords de l'ancienne cour d'honneur, autrefois entrée principale du château que les communs prennent place. Perpendiculaires à la bâtisse principale, ils viennent clôturer la cour .
D'une surface totale d'environ 300 m2 , ils se composent d'une belle maison rectangulaire, aux proportions séduisantes, recouverte d'enduit . Sa toiture est à quatre pans de petites tuiles de Bourgogne. Les ouvertures sont encadrées de la même pierre blanche que les chaînes d'angle. Dans le prolongement de la maison, les écuries, bâtiment plus bas, et de même allure, avec ses entourages de fenêtre en pierre blanche de la région et sa toiture en petites tuiles, jouxtent le magnifique pigeonnier. Un petit chemin gravillonné, bordé de buis, dessert chaque bâtiment. Des grilles d'entrée en fonte ornementée clôturent l'ensemble.


Ecuries
Trois grands boxes à chevaux ont été installés dans la partie intermédiaire des communs. Ils bénéficient d'un accès direct au grenier dans lequel sont stockés le foin et la paille.
Une station de lavage avec un revêtement en caoutchouc jouxte les écuries. Une entrée sur le chemin permet un accès facile aux prairies et à la carrière.
Pigeonnier
Le pigeonnier, vestige de l'ancien château est édifié sur deux étages. Il a gardé son escalier tournant en bois et compte environ 1500 casiers. Il est entièrement enduit. Seules les ouvertures sont encadrées de pierre.
Maison de gardien
C'est la partie la plus ancienne, datant du 17 ème s. Elle est édifiée sur trois niveaux.
Au rez-de-chaussée, se trouve la sellerie, petite pièce basse de plafond avec poutres apparentes et cheminée, une laiterie et une remise. Une double entrée côté cour et côté chemin avec un escalier en chêne permet l'accès aux étages. Au premier, un couloir en L dessert une petite cuisine, des toilettes, un salon et une salle à manger. Tous les murs sont peints en blanc ou en gris. Au sol, du sisal ou de grands carreaux noirs.
Au dernier étage, sous le toit, se trouvent une grande chambre avec un dressing et une salle de bain. La belle charpente est restée apparente. Dans un souci d'unité les murs sont blancs, le sol en sisal. L'ensemble est confortable et très lumineux.

La ferme et l'orangerie

Situé de l'autre côté du chemin qui les sépare du château, les bâtiments de la ferme furent rajoutés au 19ème s. Ils se composent d'une grande bâtisse de plan rectangulaire à deux niveaux. La surface totale est d'environ 400 m2. Entièrement restaurés, un spa, un restaurant et deux suites y ont pris place
Une grange est à l'opposé et sert de local technique pour la piscine, de chaufferie et d'abri pour le silo à granulés. L'ensemble est fermé par des murs offrant l'intimité nécessaire à la grande piscine installée dans l'ancienne cour. A quelques mètres une magnifique orangerie avait également été construite. C'est à ce même endroit que se trouve la carrière de dressage pour les chevaux, deux paddocks en sable ainsi qu'une piste de pétanque et un ancien puits.


Rez-de-chaussée
La restauration de ce bâtiment est homogène et harmonieuse. Les murs et les poutres du plafond sont peints en blanc, les sols sont en béton anthracite coulé avec du quartz. Les menuiseries sont en acier gris foncé. Le décor contemporain s'accorde bien avec l'ancien.
Derrière une grande baie vitrée, la vaste cuisine professionnelle, conçue par le designer néerlandais Roderick Vos, est une oeuvre d'art, faite de métal et de chêne. Tout y est conçu pour réaliser les repas des hôtes. Conviviale et lumineuse, elle prend une place importante au rez-de-chaussée. Un escalier en chêne brut accède à la salle à manger.
Il faut ressortir de la cuisine pour gagner le salon de la première suite: un grand salon aux murs blancs et au sol de béton dans lequel un magnifique escalier de chêne en colimaçon, réalisé par un artisan italien, a été installé. La chambre se trouve au 1er étage.
Un spa a été aménagé au centre de la bâtisse, avec une pièce où se trouve hamam et sauna professionnels, une entrée avec un élégant lavabo, au fond le local technique regroupant tout le système de chauffage de la maison, et à droite une salle de douche avec toilettes.
Enfin tout à droite, une dernière porte ouvre sur le salon de la deuxième suite en tous points identique à la première.
Dernier étage
Toutes les pièces sont sous les pentes du toit. L'espace est néanmoins très aéré : murs blancs, sol en sisal, mobilier de chêne aux lignes très contemporaines.
Au-dessus de la cuisine se trouve le restaurant.
Chaque suite comprend chambre et sa salle de bain à l'étage. Les pièces d'eau sont ouvertes sur la chambre et composées d'une baignoire, d'une douche, de toilettes , d'un bidet et d'un double lavabo. La décoration y est toujours soignée.

La piscine
Construite contre la ferme, elle est entourée d'une belle terrasse en bois Ipé grisé. Ses dimensions sont de 19 m x 5 m. L'eau est chauffée par une chaudière à granulés. Toute l'installation technique est invisible car établie dans la grange
Orangerie
Ce bâtiment a de l'allure avec ses grandes portes cintrées et ses hautes fenêtres en arcade. Leur entourage est fait de brique et de pierre blanche. Tout en hauteur, l'orangerie accueille les plantes vertes et arbres qui ont besoin d'être protégés pendant la période hivernale. Les tables de rempotages en zinc sont d'origine. L'espace est entièrement chauffé.

Le parc et les vergers

Le château et ses dépendances sont installés au milieu de six hectares de parc, de vergers et de prairies. Le verger est aux abords de l'ancienne ferme, les deux hectares de prairies, de part et d'autre de la propriété, descendent vers la vallée. A l'arrière du château le parc est planté d'arbres centenaires. Des petits massifs de buis et de rhododendrons accueillent un bassin de pierre. Des petits sentiers en gravier passent ici ou là sous des tunnels de charmilles. Une pièce d'eau rectangulaire se trouve au fond du parc. Les deux hectares sont clôturés entièrement par un treillage de châtaignier. Des sculptures et oeuvres d'artistes connus sont exposées ici et là.

Possibilité d'acquérir en sus 29 ha.

Ce que nous en pensons

Le château, d'implantation ancienne, a été reconstruit au 19ème siècle avec majesté et sobriété à la fois, élégance en tout cas. Il est un cadre sûr à des fusions de styles parfaitement réussies : le décor contemporain de l'intérieur lui va comme un gant. C'est maintenant l'un de ses attraits. Il y a fort à parier que les nouveaux occupants en feront leur affaire. Le jeu des formes et des couleurs emporte souvent l'adhésion. L'utile est beau et aucun détail n'a été négligé. Les communs plus anciens, très dignes eux aussi, ont été transformés en un lieu supplémentaire d'accueil et de réception. Tous les bâtiments sont finalement comme un hommage aux artisans qui les ont aménagés avec le plus grand soin et aux artistes dont beaucoup d'oeuvres semblent avoir été réalisées pour les pièces ou le parc. L'activité d'hôtellerie bat son plein, l'établissement est de plus membre du groupe Design Hotels. Elle se poursuivra sans accroc à moins qu'une utilisation strictement privée soit préférée pour un si beau lieu.

Vente en exclusivité

2 950 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 580164

Surface cadastrale 6 ha
Surface du bâtiment principal 1325 m2
Surface des dépendances 851 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional

Eugénie da Silva       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus