En Bourgogne, au sud du Parc Naturel Régional du Morvan,
un château et ses écuries du 19ème siècle, dans un parc paysager de 14 ha
Autun, SAONE-ET-LOIRE bourgogne 71400 FR

Situation

Dans le paysage vallonné des bocages du Parc du Morvan, entre ses monts boisés et le massif granitique d'Uchon, la propriété se situe en Saône-et-Loire, à proximité de la ville patrimoniale d'Autun et du site archéologique de Bibracte ; à 3 km d'un village, et 10 min d'une ville avec tous les commerces de première nécessité, école, collège, cabinet médical, et une gare TER rejoignant Dijon et Nevers. La gare TGV du Creusot, qui relie Paris en 1h20 et Lyon en quarante-cinq minutes, se situe à une demi-heure ; la Suisse à 2h30 de route.

Description

Au détour d'une route de campagne, de grands marronniers et une barrière blanche marquent l'entrée de la propriété, ouvrant ainsi sur une allée sillonnant son parc sillonné par des allées cavalières. Le château se situe au cœur du parc à l'anglaise de 14 ha, avec prés, étang et bois, des allées bordées de bosquets d'arbustes, d'arbres aux essences précieuses et de grandes étendues de prés. Après avoir contourné le parc, une allée rectiligne de marronniers mène au château, entouré d'une cour bordée par des dépendances. Passé une grille en fer forgé au monogramme du commanditaire, la cour, les écuries et la sellerie ouvrent une perspective sur le château. Agrémenté d'une grande tour carrée et de tourelles couverts d'ardoise, son architecture du 19ème siècle est sobre et élégante. Exposé est-ouest, il surplombe le parc en premier plan, avec les monts du Morvan en toile de fond.
Les dépendances sont essentiellement des écuries et la propriété a été il y a peu un centre équestre.

Le château

Le château, déjà cadastré en 1831, est constitué d'un corps principal à la Mansart, de deux niveaux sous combles et élevé sur caves. La demeure fut augmentée en 1883 d'une tour rectangulaire d'un côté du corps central, et de deux tourelles en poivrière dans les angles, de l'autre côté. Les façades sont enduites et marquées par des chaînages d'angle en granit provenant des carrières locales. Les toitures couverte d'ardoise du corps central et de la tour sont percées de lucarne en granit sculptées. Les poivrières sont couvertes d'ardoise en écaille de poisson, avec épis de faîtage ornés de bannières. Les façades principales, côté cour et côté jardin, sont ordonnancées de part et d'autre par un perron. Les ouvertures sont couronnées d'entablements en granit appuyés sur des chapiteaux. Côté parc, une terrasse à balustrade ouvre sur le paysage.


Rez-de-chaussée
Le vestibule est traversant de la cour vers le parc, avec ses deux portes d'entrée identiques, en chêne, avec une partie haute vitrée. Un élégant escalier suspendu droit en bois avec balustres ouvre une perspective théâtrale sur l'étage. Le vestibule distribue d'un côté, un bureau, un dégagement qui donne sur une chambre avec salle de bain et toilettes, puis rejoint le grand salon. De l'autre côté, un petit salon avec vue sur la parc et, en enfilade, le grand salon avec de nombreuses ouvertures, dont une porte d'accès à la terrasse. Les plafonds sont en plâtre avec corniche moulurée, murs tapissés avec lambris d'appui, parquet, et grande cheminée en marbre. Petit salon, bureau et chambre sont également pourvus de cheminées en marbre, plafonds moulurés, lambris et parquets. Face à la porte du petit salon, la salle à manger avec un plafond à la française et lambris bas ainsi qu'une grande cheminée en granit sur un sol carrelé. Un office dans la tourelle d'angle ouvre sur la salle à manger. Un dégagement mène à l'autre tourelle et à la salle à manger. La tourelle ouvre sur une cuisine, puis une salle de jeu, et accède également à l'aile gauche, soit une partie des communs.
Premier étage
Autour de la cage d'escalier centrale, un palier dessert trois chambres à ses angles : deux chambres avec accès dans la partie haute des tourelles, dont l'une comprend une salle de douche avec toilettes et une chambre donnant sur le parc. Un couloir distribue une partie non chauffée comprenant une chambre avec salle de douche et toilettes, puis deux chambres, cabinet de toilette, salle de bain. Un escalier droit accède aux combles.
Combles
Dans la tour carrée, leur accès se fait par un escalier droit en bois. Un couloir distribue deux chambres de part et d'autre, toutes deux tapissées de papiers peints anciens. Le niveau n'est pas occupé actuellement mais représente une surface à ré- aménager d'environ 90 m².
Les caves
Les caves voûtées se situent sous le corps central. L'accès se fait par l'extérieur, à droite du perron. Les deux premières caves étaient des fruitiers, à droite une grande cave à vin avec compartiments en brique pour entreposer les bouteilles.

Le parc

À l'anglaise, il s’organise avec des cheminements sinueux ouvrant sur des perspectives sur les monts du Morvan, la campagne et le château. Sur les plans anciens, le paysagiste a dessiné chaque allée en choisissant essences d'arbres et d'arbustes. Au centre de la terrasse à balustrade, quelques marches de descendent vers un terre-plein couvert de gravier et bordé par les prés. À côté d'une percée ouverte entre un bouquet de cèdres et le bois, une allée pénètre dans le bois. Une autre allée, plantée de marronniers, accède à un des accès au parc. Dans le bois, un étang reflète les arbres qui l'entoure. L'allée d'entrée au fond du parc, bordée de bosquets, ouvre progressivement des perspectives sur le château. Un court de tennis, non visible du château été implanté.

Les dépendances

Les dépendances sont identifiables par leur architecture qui les distingue volontairement de celle du château. Dans les toitures couvertes en tuiles de Bourgogne, les lucarnes jacobines sont ornées de décors de baies trilobées en briques. Les encadrements des portes et fenêtres en brique se détachent des murs enduits. Les menuiseries sont peintes couleur brique en accord avec les ornements de façades. Un premier ensemble de dépendances se situe avant les grilles, le second borde la cour de part et d'autre du château.


Maison de gardien
Située dans la cour, la maison du gardien, est élevée sur deux niveaux. Au rez-de-chaussée en enfilade, un salon, une salle à manger, deux chambres, une cuisine et une salle de douche avec toilettes. Accessible de l'extérieur, une remise. Les combles avec lucarnes de toit sont aménageables.
Garage
Dans la cour, une aile de dépendances jouxte le château. Elle comprend un garage, chaufferie, une pièce qui donne également sur le parc et qui communiquait vers la salle de jeu et cuisine. Un escalier extérieur accède aux combles autrefois aménagés avec, d'un côté, deux chambres ; de l'autre, un grenier aménageable.
Ecuries
De grandes écuries se trouvent à l'extérieur de la cour du château sur la gauche. Dans une première partie de la dépendances, deux box à chevaux. Puis une double porte donne dans une grange qui abritait les voitures à cheval. Dans la seconde partie du bâtiment, un hangar, puis un bucher ouverts sur la cour.
Ecuries
En face des grandes écuries, de petites écuries, ouvertes sur la cour de communs et vers les prés du parc, permettent un accès direct des chevaux aux prairies. Elles servent actuellement de hangar et d'abri jardin.
Sellerie
Un bâtiment de dépendances avec plusieurs usages abrite une sellerie accessible par une entrée traversante entre une cour de communs et le parc. Un poulailler avec une trappe ouvrant vers le parc, et un atelier, autrefois écuries.

Ce que nous en pensons

À l'instant où apparaissent les cimes des arbres du parc, la grille et les tours en poivrière, au milieu des bocages du Morvan, l'attraction pour la propriété éclate. À l'abri des regards, elle a été dessinée pour créer un lieu de villégiature soigné, tant par la qualité architecturale du bâti que par son parc. Un idéal de vie de château, dans le confort et la sérénité. Les vues sur le parc et, au loin, sur les monts du Morvan, invitent à la promenade. Les allées, bien entretenues, offrent à chaque tournant de nouvelles perspectives sur l'étang, les prés ou le château. Centre équestre pendant plusieurs années, les dépendances et les prairies n'attendent que le retour des chevaux. Certains bâtiments pourraient également être aménagés en vue d'accueillir une activité d'hébergement.

890 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 277112

Surface cadastrale 13 ha 94 a 36 ca
Surface du bâtiment principal 497 m2
Surface des dépendances 762 m2
dont aménagées65
Nombre de chambres 7

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Sud du Morvan


Marie de La Ville-Baugé +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus