château à vendre à beaugency

Au coeur du trésor architectural de Beaugency, au bord de la Loire,
le château Dunois, aux sept siècles d'histoire et de décors

Beaugency, LOIRET centre-val-de-loire 45190 FR
Centre

Situation

Le château est dans le centre historique de Beaugency (7500 habitants), ville-carrefour entre la Beauce et la Sologne, un des fleurons du Val de Loire, classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Cité médiévale et Renaissance, multi-labellisée ("Plus beaux Détours de France", "Ville fleurie"...), Beaugency fait partie des sites les plus visités de la région Centre. Elle est à 1h30 de Paris par l'A10, à égale distance entre Orléans et Blois (30 km), proche des châteaux de la Loire.

Description

Le château Dunois, du nom du comté reçu en 1439 par Jean d'Orléans, qui immortalisera le nom, laisse apparaître de nombreux vestiges de l'époque romane sur lesquels il a été élevé au cours des 14ème, 15ème, et 16ème s. Sa partie la plus récente est une reconstruction du 19ème s. sur un corps de bâtiments datant de l'époque de Dunois.
A flanc de coteau, sur un éperon calcaire délimité par la Loire et le ru qui traverse la ville, il est implanté au coeur d'un ensemble d'édifices classés Monuments historiques.
Sa superficie cadastrale est de 3429 m². Le château est de plan rectangulaire, constitué de trois logis et d'un corps de galeries superposées, organisé autour d'une cour intérieure pavée, dite "la cour du Donjon". La demeure est complétée par un jardin suspendu au niveau de la façade est. Une grande place privée à usage de parking s'étend entre le château et l'abbatiale romane.

Un peu d'histoire

Le château, dont la construction remonte aux 14ème, 15ème, et 16ème s., est un emblème du patrimoine historique de l'Orléanais et plus largement de la région Val de Loire. Il fut successivement la propriété des seigneurs de Beaugency, de la couronne de France et des ducs d'Orléans à partir du 14ème s. Exemple typique de logis seigneurial, il a eu comme principal commanditaire et propriétaire Jean d'Orléans (ou Jean de Dunois ou "Dunois"), petit-fils du roi Charles V (1364-1380). Grand chambellan de France, il fut surtout un grand chef militaire de la maison d'Orléans, rameau de la dynastie royale des Valois. Il s'illustra notamment en tant que compagnon d'armes de Jeanne d'Arc dans l'épopée qui conduisit en 1429 à la libération d'Orléans et au sacre du roi de France Charles VII à Reims. Le roi François 1er séjourna régulièrement à Beaugency à partir de 1519. Son jeu favori était alors le jeu de paume pour lequel une galerie a été construite dans la cour.
A la Révolution française le château fut vendu comme bien national. La préfecture du Loiret en fit l'acquisition en 1838 pour y créer un dépôt de mendicité. Classé Monument historique depuis 1926, il abrite, de 1928 à 2003, le musée des arts et traditions de l'Orléanais (le musée Daniel Vannier). Devenu propriété privée en 2012, le château a fait l'objet d'importants travaux de rénovation et de mise aux normes, pour une réouverture au public en 2014. Ont ainsi été reconstituées une quinzaine de pièces sur la base d'un important travail de recherche historique (parmi elles : la salle des gardes, le vestiaire des chevaliers et son atelier de réparation d'armes, l'oratoire ou encore la chapelle).
Disposant d'une cour d'honneur et d'un élégant jardin suspendu, l'endroit est aujourd'hui un lieu de réception où se déroulent de nombreux événements qu'ils soient privés ou professionnels (visites guidées, conférences, expositions, fête du pain...).

Le logis principal

Le logis principal a été transformé au 14ème s. puis agrandi entre 1452 et 1460, et encore modifié entre 1519 et 1523. Il est composé d'un corps central, encadré de deux ailes en retour d'équerre sur la cour d'honneur. La toiture est recouverte d'ardoise. Lucarnes à deux pans, dites à la jacobine. Fenêtres à croisées de meneaux. Une tour hors-oeuvre hexagonale est adossée à la façade sur cour.
Sur l'autre face, tour hors-oeuvre ronde, coiffée d'une salle et d'une toiture octogonale, recouverte d'ardoise. Fenêtres à croisées de meneaux, souches de cheminées en brique, lucarnes à deux pans, dites à la jacobine.
Le logis est constitué de trois niveaux, desservis par un escalier en vis. Chacun comporte un ensemble de salles avec cheminées monumentales en pierre et plafonds "à la française".
Peinture murale datant du 1er quart du 16ème siècle sur la voûte et le haut des murs de l'étage de la tourelle (oratoire dit de Jeanne d'Arc), donnant sur le jardin en terrasse. Elle a été commandée par Jean d'Orléans-Longueville (petit-fils de Dunois) à l'occasion soit de sa nomination comme archevêque de Toulouse (1503) soit de sa nomination en tant qu'évêque d'Orléans (1521).
Les charpente des combles sont en carène de bateau, les sols en tomettes terre cuite et pierre, les murs en moellons enduits.
La chapelle Saint-Georges, adossée au pignon sud du logis, date du 14ème siècle. Fenêtre gothique à double meneau couronnée par une rose. Voûte est en arc brisé.

Le jardin

Réhabilité d'après les dessins de Jacques Moulin, architecte en chef des Monuments historiques et responsable notamment des jardins de Versailles, le jardin médiéval, fait de terrasses, treilles et tonnelles, a été reconstitué à l'identique de ce qu'il était à l'époque.

Le logis de Longueville (sud-ouest)

Elevé sur cave au cours du 2ème quart du 16ème siècle par le petit-fils de Dunois (Jean d'Orléans-Longueville, archevêque de Toulouse et futur cardinal), sur la base d'un bâtiment existant, le pavillon avait une fonction de garde-manger sur ses deux niveaux inférieurs et le dernier niveau servait de garde-robe à la chambre de Jean d'Orléans.

Autres bâtiments annexes

Au sud-est, un corps de galeries superposées a été élevé sous Dunois. Il fut transformé au cours des 19ème et 20ème s. et comporte trois niveaux divisés en différentes pièces au rez-de-chaussée et au premier étage, ainsi qu'une ancienne galerie d'exposition à l'étage de combles perdus.
Au nord-ouest, un corps d'habitation a été élevé après 1839, date de la création du dépôt de mendicité. Le bâtiment actuel à arcades en remplace un à pans de bois qui datait de l'époque de Dunois.
Il est constitué d'un ensemble d'anciens logements actuellement vétustes.

Détail des surfaces

Rez-de-chaussée:
Accueil : 38 m²
Hall : 20 m²
Sanitaires : 10 m²
Salle des Gardes : 110 m²
Salle des vestiaires : 56 m²
Office: 51 m²
Cuisines : 50 m²
Salle de réunion des arcades : 50 m²
Boulangerie 19ème : 25 m²
Office traiteur : 30 m²
Locaux divers : 103 m²
Total : 543 m²

1er étage :
Hall : 20 m²
Réserve : 15 m²
Chapelle: 100 m²
Salle des banquets : 120 m²
Chambre Dunois : 73 m²
Oratoire : 6 m²
Librairie/ garde robe : 21 m²
Local technique : 15 m²
Appartement : 55 m² salles diverses : 130 m²
Total : 555 m²

2ème étage:
Salle de projection : 50 m²
Gallerie Saint Georges : 80 m²
Réserve : 80 m²
Réserve : 31 m²
Réserve : 10 m²
Salles : 85 m²
Salles : 45 m²
Total : 381 m²

Combles :
grenier / charpente : 80 m²
Espaces : 236 m²
Total : 316 m²

Bâtiment des arcades :
Diverses pièces désaffectées: 180 m²

Total : 1975 m²

Espaces extérieurs :
Cour intérieure : 420 m²
Jardin extérieur : 408 m²
Cour extérieure (parking privé) : 408 m²
Cour extérieure (parking privé mis à disposition de la ville) : 441 m²

Ce que nous en pensons

Le château n'est que l'un des éléments de l'impressionnant patrimoine bâti de Beaugency, à proximité immédiate de la Loire. La pertinence d'une activité touristique, que le seul édifice justifie amplement, en est accrue, à la mesure des leçons d'histoire et d'architecture que la pierre dispense ici. Connaissance, intelligence, plaisir : toutes les qualités et toutes les sensations sont stimulées. C'est un décor inépuisable qui s'offre à l'examen, à l'interprétation, à l'admiration. Les charpentes sont spectaculaires, les baies d'une variété dans laquelle se lisent les styles successifs. Rien n'empêche d'ailleurs les nouveaux occupants de faire pour eux seuls l'inventaire de tant de beauté.

Vente en exclusivité

1 495 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 900874

Surface cadastrale 3424 m2
Surface du bâtiment principal 1500 m2
Surface des dépendances 500 m2

Responsable régional
Sologne

Pierre-Marie Rogez       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus