A 120 km de Paris, en région Centre Val-de-Loire,
un château et ses dépendances dans un domaine de 20 hectares

Situation

Le village d’environ 900 habitants est situé dans le département du Loiret, dans le Centre Val-de-Loire, en limite du département de l’Yonne et de la région Bourgogne. Commerces, marchés et artisans y animent les petites cités au quotidien. A 120 km de Paris via l’autoroute A5 et A6, (sortie à 5 minutes de la propriété), dans la petite ville de Courtenay, également à 60 km de Fontainebleau. La région propose de nombreuses attractions et autres sites à découvrir, à commencer par les châteaux de la Loire, des excursions fluviales sur le canal de Briare, mais aussi deux golfs à proximité de la demeure, divers domaines forestiers et la rivière Cléry jalonnée d’anciens moulins, où l'on pèche également la truite.

Description

Le château Renaissance achevé en l’an 1550 occupe l’emplacement d’une ancienne maison-forte construite entre les 12ème et 13ème siècles, en partie détruite durant la guerre de Cent ans. La compagnie des Capitaines et Mousquetaires de la garde du roi fait alors bâtir trois pavillons flanqués de deux tours à chaque extrémité, sertis d’un mur d’enceinte gardé par un pont-levis. L’édifice sera remanié durant les siècles suivants.
Construit sur un promontoire, le domaine et son enceinte naturelle dominent la vallée. Les perspectives sont boisées et les reliefs animent les espaces enherbés. Situé à la sortie du village, l’ensemble d’un seul tenant s'étend sur environ 20 hectares. La propriété est bordée au sud-ouest par un chemin, la rivière, des prairies et des champs de culture biologique ; et au nord-est par sa forêt d’environ 10 hectares ainsi que par une petite route communale à voie unique qui ne dessert que la propriété après avoir traversé une petite zone forestière résidentielle. Au bout de cette impasse, un mur d’enceinte percé d’une grille en fer ouvragée s’ouvre sur le premier ensemble de bâtis. Les anciennes écuries sont divisées entre la maison de garde, un pavillon d’amis, un garage et diverses autres petites dépendances. Une deuxième entrée qui prolonge l’allée centrale mène dans la cour d’honneur. Le bois est planté de chênes tandis que le parc est complanté de charmes, hêtres pourpres, tilleuls, châtaigniers, noyers, frênes, pins sylvestres, ginko-biloba et buis parsemés de massifs et palissades de verdure. L’ancien mur d’enceinte délimite l’espace entre le château et un terrain en dénivelé d’environ 40 mètres où s'étendent un verger et une prairie. Un vivier longe le ruisseau. Le jardin terrasse comprend une serre vitrée (à restaurer) et un chenil. Un terrain de tennis se dissimule dans le bois.

Le corps de logis

De plan massé et flanqué d’un pavillon légèrement en saillie, il s’élève sur les anciens contreforts et une cave voûtée. Les murs sont en pierre, tous les encadrements de baies à persiennes sont appareillés de brique. La façade principale est percée d’une baie en arc plein-cintre surélevée d’un fronton triangulaire. D’une superficie d’environ 553m² hors caves, le bâti s’élève sur trois niveaux. La toiture à quatre pans en ardoise et toits brisés en pavillon est percée de lucarnes, d’œils-de-bœuf et de souches de cheminées en brique. Une corniche en pierre de taille vient souligner l’ensemble.


Rez-de-chaussée
Le niveau est d’une superficie d’environ 190m². Un vaste vestibule abrite le majestueux escalier en vis suspendu avec rampe d’appui en ferronnerie d’art menant au dernier étage. Son sol est à damier noir et blanc de grès-cérame. Une deuxième entrée de service renferme un escalier tournant en bois et fer forgé avec repos et toilettes à chaque étage. Il conduit également au sous-sol. La pièce s’ouvre sur la cuisine équipée dans le style des années 70, dont le mur est recouvert d’un papier peint haut de gamme évoquant des carreaux de faïences orangés. Puis un débotté avec toilettes-lave-mains et une salle à manger revêtue de pierre de Bourgogne. Dans le prolongement se trouve un salon rehaussé par des soubassements et cimaises en bois, qui s’ouvre par des portes-fenêtres sur un toit-terrasse en dessous duquel est aménagé un abri de jardin. Il est décoré d’une cheminée en marbre noir et d’une bibliothèque murale. Deux grandes portes en bois donnent accès à un bureau-bibliothèque aux soubassements en bois. Les fenêtres en bois et à petits carreaux ont conservé des coussièges. Les sols sont en parquet à points-de-Hongrie. Les pièces de ce niveau sont lumineuses et de volumes généreux. Elles affichent une belle hauteur sous plafond et disposent de grandes penderies en bois.
Premier étage
L'ensemble est d’une superficie d’environ 183².
Le palier dessert les deux côtés de cet étage via un long couloir en L qui distribue toutes les pièces. Cinq chambres dont deux avec salle de bain-toilettes sont décorées de tapisseries ou d'un tissu mural élégamment assorti aux doubles rideaux. Deux autres chambres se partagent une salle de bain-toilettes qui communique entre elles, et la dernière chambre est à proximité d’une salle d’eau-toilettes. Les points d’eau sont tous revêtus de carreaux de faïence aux teintes en camaïeu. Tous les sols sont parquetés mais la majorité d’entre eux sont revêtus d’une moquette. Les pièces sont spacieuses, munies de grandes penderies et, pour certaines, ornées de cheminées en pierre.

Deuxième étage
D’une superficie d’environ 180m², il englobe les combles entièrement isolés et aménagés sur des sols recouverts d’un parquet droit en chêne. La pièce palière distribue trois chambres avec salle de bain-toilettes ou un point d’eau pour l’une d’elles. Leur éclairage naturel passe par des lucarnes et œils-de-bœuf à volets intérieurs. Un couloir dessert une chambre, une salle d’eau et une pièce de service. A ce niveau se trouve aussi une grande bibliothèque. Une porte vitrée, que l’on retrouve également au premier niveau, permet l’accès à l’escalier de service et à des toilettes.

Les caves
Un entresol équipé de toilettes et percé d’une fenêtre sur rez-de-jardin accède au sous-sol. Là se trouvaient l’ancien office et la boulangerie du château, comme en témoignent une pièce renfermant un four à pain et la grande salle voûtée d’environ 50m² où trône une cheminée monumentale en brique dont le coffre est soutenu par deux colonnes de pierre. Une double-porte en bois percée dans l'épaisseur du mur en contrefort s’ouvre sur les terrasses extérieures. Les autres pièces abritent la chaufferie, la cave et des pièces de rangement. Les sols sont carrelés ou bétonnés.

Les dépendances

Construites à la fin du 18ème siècle, les anciennes écuries d’environ 500m² s’élèvent sur deux niveaux. De plan rectangulaire, les façades sont flanquées de deux pavillons légèrement en saillie. Le corps de logis est en pierre et l’appareillage des baies en brique. La toiture d'ardoise est percée de lucarnes à pavillon et de chatières. L’ensemble, scindé en trois parties s’organise autour de la maison de garde, d'une superficie d'environ 150m², élevée partiellement sur une cave voûtée. Il comprend également le pavillon d’amis d'une superficie d'environ 280m² et le garage d'environ 70m². Parfaitement agencés et équipés, les appartements qui y ont été aménagés nécessiteront toutefois quelques travaux de confort.
En outre, des chenils, un bûcher et un appentis forment une surface d’environ 100m².

Ce que nous en pensons

Les stigmates du temps n’ont pas altéré le tréfonds de cette ancienne maison-forte, qui s’apparente aujourd’hui à une élégante et spacieuse maison de maître. Sa vigueur et sa robustesse induisent une unité parfaite qui se conjugue avec une profonde singularité. La distance séparant les différents bâtis assure à chacun une absence de vis-à-vis qui les immerge pleinement dans leur écrin de nature. Les jardins, qu'il soient suspendu, d’hiver ou botanique, enchanteront les amateurs dans toutes leurs dimensions.
Sans être complètement isolé, le domaine profite d’une tranquillité certaine à quelques dizaines de lieues de Paris. Au prix d'une touche de modernité, il permettra de venir se ressourcer dans un confort non dénué de noblesse.

1 140 000 €
Les prix indiqués incluent nos honoraires de négociation.

Référence 114061

Surface cadastrale 20 ha
Surface du bâtiment principal 553 m2
Surface des dépendances 600 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Gâtinais Et Puisaye

Dalila Bessahli       +33 1 42 84 80 85


contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus