châteaux à vendre - eure-et-loir - a 100 km de paris

A 100 km de Paris, un château enchanté du 15ème siècle,
niché dans la région Centre-Val de Loire

Orléans, EURE-ET-LOIR centre-val-de-loire 45000 FR
Centre

Situation

La propriété est située en région Centre-Val de Loire dans le département de l’Eure-et-Loir, au cœur du triangle Paris, Chartres, Orléans. A 100 km de Paris via l’A10 et la N20, 40 km de Chartres et d’Orléans, 23 km de Châteaudun et sa sous-préfecture. La gare se trouve à 13 km et de nombreux trains rallient la capitale en une heure via la gare d’Austerlitz. Le petit village voisin compte 150 habitants, tous les commerces se trouvent dans les bourgs avoisinants. Si la région est considérée comme le grenier à blé de la France avec ses vastes étendues cultivées, le domaine se niche dans une véritable oasis de verdure.

Description

Le domaine était jadis un fief important signalé dès le 12ème siècle : une de ses châtelaines fonda un prieuré en l’an 1186. Il était à l'origine formé d'un manoir qui fut détruit durant la guerre de Cent ans et remplacé par l'actuel château au 15ème siècle. La cour d’honneur s’entourait de hautes murailles cantonnées de quatre tours de 16 mètres de haut, l'ensemble protégé par de larges douves. En 1793, le château fut pillé, une partie des murailles démolies et les tours de la cour détruites. Deux petites tourelles ont toutefois été restaurées. En 1850, son nouveau propriétaire, l'ingénieur Louis-Léger Vallée, entreprit une profonde restauration ; deux tours furent reproduites à l’identique, encadrant une nouvelle façade gothique et le mur d’enceinte du cloître percé d’arcades.
La propriété de 18 hectares est traversée par la petite rivière qui alimente les douves. D’un seul tenant, elle est entièrement close de hauts murs d’enceinte percés de trois grands portails en fer. Deux petites routes communales et un chemin la contournent. L’entrée principale emprunte une longue allée de tilleuls. A droite, une prairie, la maison de gardien et des dépendances. A gauche, une pièce d’eau ceinturée de roseaux et un verger. Le château est dressé au centre du domaine, entre ses douves parfois en eau que franchissent deux ponts de pierres placés à chaque extrémité. Deux grandes baies voûtées percées dans les murs d’enceinte du cloître permettent d’y accéder. La cour d’honneur est entourée de galeries couvertes d’un toit de chaume. Les murs sont percés de vitraux colorés. Au sud, la cour et le corps de logis ; à l’est, le jardin d’agréments traversé de petites allées, de palissades de verdure et complanté d’arbres centenaires, de topiaires de buis et d’ifs. Il intègre une piscine et la vaste terrasse qui la ceinture. Au nord, deux autres pièces d’eau et une esplanade de pelouse entourée d’un bois de 8 hectares aux essences variées ; chênes, charmes, frênes, acacias, épicéas, cyprès. A l’ouest se trouvent le court de tennis, les écuries, un ancien château d’eau et les vestiges d’une fontaine baroque recouverte de vigne vierge. Le parc et ses massifs, bosquets fleuris et tapis en pelouse compose toute une mosaïque de perspectives réalisées par Louis Benech, une star dans son domaine.

Le château

Datant du 15ème siècle et remanié au 19ème siècle, le corps de logis, de plan rectangulaire, est flanqué de quatre tours d’angle. D’une superficie totale d’environ 1350 m², il s’élève sur trois niveaux. La façade sud est percée de nombreuses baies en arcades jumelées et appareillée de brique. Trois pavillons légèrement en saillie surmontés de fenêtres lucarnes et deux tourelles aux toits coniques complètent l’ensemble. La baie à arc en plein cintre est surmontée d’un balconnet central avec un garde-corps en bois. Chacune des tours a une entrée indépendante. Les deux grandes sont pareillement bâties et percées de nombreuses baies. La façade nord est recouverte d’un enduit, les encadrements des nombreuses portes et fenêtres habillées de longues persiennes en bois sont en pierre de taille. Tout le long de la façade et dans le prolongement de la toiture, des colonnes faites de troncs d’arbres scellés dans une embrase en pierre viennent soutenir une très longue véranda ouverte. La toiture à deux pans en ardoise, entièrement neuve, est percée de lucarnes à pavillon et de chatières.


Rez-de-chaussée
Le niveau couvre une superficie d’environ 450 m².
Une galerie du 19ème siècle, longue de 23 mètres sur 2,5 m de largeur, dessert toutes les pièces en enfilade du rez-de-chaussée. Les baies en bois à arc en ogive apportent une certaine verticalité tandis que les vitraux diffusent une lumière contrastée. Elles ont toutes un coussiège. Le sol est revêtu de carreaux de grès-cérame colorés, des soubassements en bois habillent la pièce. A gauche, un couloir dont un pan en verrière laisse deviner la cuisine distribue également un salon dans la tour, une entrée avec des toilettes et le premier escalier de service. Dans la salle à manger trône une monumentale cheminée en pierre, le sol est recouvert d’un damier en carreaux de ciment blanc et rouge. Les éléments de mobilier réalisés sur mesure, dont la crédence est en marbre, sont en bois peint d’un jaune de Naples, le solivage est laissé apparent. Une porte à hublot s’ouvre sur l’arrière-cuisine installée dans une des tours. Elle donne accès à la véranda aménagée sur une terrasse ouverte, puis à un couloir, un cellier et une petite cave voûtée. L'arrière cuisine intègre un ilot central et un mobilier identique à celui de la cuisine, les tomettes anciennes font ressortir les murs peints. Le salon situé dans la tour est rehaussé d'une marqueterie en damier avec cabochons centrée sur une rosace. Les soubassements en bois se prolongent par une tapisserie imprimée. L’entrée de service abrite un escalier en chêne menant aux étages ainsi que des toilettes et lave-mains.
Une grande porte en bois s’ouvre sur un palier d'où part le large escalier central en chêne avec rambarde en fer et main courante en bois qui mène au dernier étage. De larges repos et baies laissent entrer la lumière. Au centre, une longue entrée transversale mène à la galerie et à la véranda. Elle rejoint le salon revêtu de larges dalles en pierre, entièrement rehaussé de boiseries en marqueterie et éclairé par quatre portes fenêtres. La pièce recèle également deux portes doubles en bois ouvrant sur la salle de billard, une imposante cheminée au manteau de bois sculpté et d’anciens radiateurs en fonte. La salle de réception suivante, dont les solives et les poutres maîtresses sont laissées apparentes, est baignée d’une lumière transversale. Le sol recouvert de jonc de mer est encadré de soubassements en bois. Une cheminée a été transformée en poêle de masse recouvert de carreaux de faïence, cerclé et percé de grilles en laiton. Les murs sont de couleur rouge vénitien. La deuxième entrée de service avec son escalier en bois tournant, dessert le vestiaire aménagé dans une tour. Un tronc d’arbre entouré de bancs en bois trône au milieu de la pièce qui a une cheminée en pierre et un porte-manteaux suivant la courbe des murs. S'y ajoutent une laverie, une buanderie et chaufferie, et des toilettes avec lave-mains.

Premier étage
Le niveau est d’une superficie d’environ 460 m².
Une pièce palière dessert les deux côtés de cet étage qui réunit dix chambres, une grande salle de télévision et un bureau. Les baies de la deuxième galerie s’inscrivent dans une embrasure en arcade aux vitraux colorés. Le sol est entièrement recouvert de parquets respectivement en point de Hongrie, à l’anglaise et Versailles. Chaque pièce a une cheminée en pierre, en bois ou en marbre, et des volets intérieurs en bois. Toutes sont mises en relief par leurs lambris de hauteur, cimaises, soubassements, panneaux et voussures de plafond dont la hauteur peut atteindre quatre mètres - celle des fenêtres et portes à espagnolettes est de trois mètres. Double porte en bois, revêtements muraux, rideaux et luminaires respectent les codes du bon goût et des différentes époques. Les effets de lumière et les vues sur le parc, la cour du cloître ou les douves sont ici assez spectaculaires.
Deux débottés aménagés à chaque extrémité de l'étage et les ouvertures de la galerie donnent accès aux pièces en enfilade. A droite se succèdent un bureau, une antichambre avec un débotté, une salle de télévision, quatre chambres dont deux avec salle de douche-toilettes installées dans les tours, et l’escalier de service. A gauche, l’escalier de service et une pièce de dégagement distribuent quatre chambres avec salles de bain-toilettes ou salles d’eau-toilettes dans les tours, puis une cinquième chambre, un couloir de la galerie, une suite avec dressing, salle de bain-toilettes et salle de douche- toilettes.

Combles
D’une superficie d’environ 450m², leur charpente est apparente et le sol recouvert de tomettes anciennes. Le niveau pourrait être entièrement aménagé.

Les dépendances

La maison de gardien :

D’une superficie d’environ 100 m² sur deux niveaux, elle est construite sur cave, en pierre apparente sous une toiture d'ardoise à trois pans. Un garage est adossé à un des murs pignons. La maison réunit au rez-de-chaussée : entrée, toilettes, cuisine, salon, deux chambres et une salle d’eau. L’étage de même surface pourrait facilement être aménagé.

La grange :

D’une superficie d’environ 340m², le bâtiment se compose d’un hangar d’une hauteur sous plafond d’environ 6,6 mètres sous faîtage, un garage et deux ateliers. Une porte le relie à une longère d’environ 186 m² et 6,6 m de hauteur. Perpendiculaire à la grange, elle sert d'abri pour le bois. Les baies appareillées de brique sont de même facture que celles du château, avec des embrasures en arcade et d’anciennes portes en bois. L’entrée principale est protégée par un auvent à deux pans soutenu par des poutres en bois. L’ensemble est en pierre et recouvert d’un toit à plusieurs versants en ardoise.

Les écuries :

D’une superficie d’environ 230m², le bâti en pierre et brique est percé de nombreuses baies, grandes porte en bois, fenêtres et œils-de-bœuf. La façade ouest forme une longue galerie ouverte soutenue par des colonnes de bois. Les pièces en enfilade abritent des écuries avec trois boxes, diverses pièces et une grange d’une hauteur d’environ 10 mètres sous faîtage. La toiture à deux pans est en tuile mécanique.

La maison-tour :

D’une superficie d’environ 130 m², l'édifice en pierre de plan carré vient s’adosser à une tour du 19ème siècle. L’ensemble, recouvert d’une toiture en ardoise, réunit une entrée, un salon dans la tour, une grande pièce de séjour avec une cuisine ouverte, trois chambres et une salle d’eau-toilettes.

A ces dépendances s'ajoutent un ancien château d’eau, des caves et un ancien poulailler.

Ce que nous en pensons

La magie des couleurs et le choix des matériaux enchantent le moindre recoin de ce troublant édifice, entièrement revisité par Mlinaric, Henry & Zervudachi, designers et décorateurs d'intérieur de réputation internationale. Grâce à leur vision, mais aussi au travail des paysagistes et autres artisans qui se sont penchés sur son devenir, la majestueuse demeure semble avoir ouvert un nouveau chapitre de sa longue existence tant ses vieilles pierres et curiosités architecturales ont encore de choses à raconter. La faune et la flore qui s'épanouissent sur le domaine ajouteront à ce récit leur aimable ponctuation. Les pièces de séjour, ni trop grandes, ni trop petites, ont chacune leur utilité et composent à présent un lieu de vie hors du commun où règnent le calme et la sérénité. Le bâti nécessitera toutefois quelques travaux de maçonnerie et plâtrerie afin que soient réparées quelques fuites apparues avant que la toiture ne soit entièrement refaite - celle des granges sera à restaurer. A ce jour, le domaine est géré et surveillé par un couple de gardiens.

Vente en exclusivité

1 837 500 € Honoraires de négociation inclus
1 750 000 € Honoraires exclus
Honoraires de 5% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 176371

Surface cadastrale 18 ha 43 a 79 ca
Surface du bâtiment principal 1350 m2
Surface des dépendances 800 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Gâtinais et Puisaye

Dalila Bessahli       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus