châteaux à vendre - haute-marne - entre champagne et bourgogne

Entre Champagne et Bourgogne, à 2 heures de Paris,
un envoûtant château des 16ème et 18ème siècles avec douves en eau
Chaumont, HAUTE-MARNE champagne-ardennes 52000 FR

Situation

A 4h30 de Bruxelles, 3h30 de Genève, 3h du Luxembourg et 2h de Paris, à la limite des départements de l'Aube, de la Haute-Marne et de la Bourgogne.
Au détour des routes de la région, très touristique du fait de la proximité de Colombey-les-Deux-Eglises et de l'incontournable abbaye de Clervaux, la vue s'ouvre sur de larges panoramas où se mêlent terres d'élevage, domaines agricoles, sommets boisés, étangs, lacs et monuments anciens témoins de la riche histoire locale. Il faut s'enfoncer dans la campagne haut-marnaise pour rejoindre le petit village de moins de 130 habitants entouré de bois et de vastes pâturages formant un paysage légèrement vallonné des plus plaisant.

Description

L'édifice a été construit vers 1580 sur les fondations d'un château fortifié dont l'histoire et la date de construction demeurent une énigme, même si les archives évoquent son existence dès 1249. Jusqu'en 1670, soit pendant plus de quatre siècles, le château a appartenu à la famille de Saint Belin, maison de haute noblesse originaire de la Champagne. Lieu de tournage du Cavalier noir de Gilles Grangier en 1945, la propriété fut acquise après guerre par le producteur de cinéma Edmond Descharmes. Raimu, Fernandel et même le jeune Jean-Paul Belmondo y furent fréquemment invités, mais ses visiteurs les plus fameux restent sans conteste Marlène Dietrich et Jean Gabin, le couple star de l'époque, qui y séjourna durant plusieurs mois en 1946 à l'occasion du tournage de Martin Roumagnac, le seul film où ils apparaissent ensemble. Des photos immortalisent d'ailleurs le couple pêchant la carpe dans l'étang du château. Les deux monstres sacrés qualifient alors la région de "petit coin de France aimable et tout rempli de fraîcheur".
La propriété s'ouvre au centre du village mais en retrait de la rue principale, seul l'imposant portail en fer forgé laissant deviner sa présence. Il est surmonté du blason de ses premiers propriétaires, d'azur à trois têtes de bélier d'argent accornés d'or, avec sa devise "Ex utroque fortis" ("fort de tous côtés").
Pour rejoindre le château, il faut ensuite emprunter une allée cavalière tracée au milieu d'un parc tout bruissant du feuillage des arbres centenaires, puis passer sous un élégant pavillon d'entrée en pierre de taille et franchir les douves par un pont dormant avant de pénétrer dans la cour d'honneur par une lourde porte cochère.

Le château

Cerné par les douves qui s'unissent devant la cour d'honneur par un plan d'eau, le château est de plan en U. Le corps de logis de plus de 60 mètres de long est relié par deux tours d'angle à deux ailes plus courtes. Il s'élevait à l'origine sur trois niveaux, l'étage supérieur très probablement de style Renaissance ayant été détruit par un incendie durant les guerres de religion. Reconstruit sur deux étages, il fut à nouveau modifié au 18ème siècle notamment par le percement de nouvelles baies.
L'austérité des pierres apparentes de la façade nord, côté douves, contraste avec l'enduit rosé de la façade sud que fit appliquer Edmond Descharmes. On voit toutefois à gauche le blason des Saint Belin, à droite les initiales SB et au-dessus de l'entrée d'honneur un fronton brisé portant au centre leurs armoiries.


Rez-de-chaussée
L'entrée d'honneur, centrée sur le corps de logis principal, est une vaste pièce voûtée. En son centre, incrustées dans le sol, les initiales des Saint Belin. De part et d'autre s'échelonnent cinq pièces de réception en enfilade avec boiseries Louis XIII, Louis XIV et Louis XV. Les planchers d'origine, très endommagés, ont été remplacés par un dallage à cabochons verts mais il subsiste néanmoins un plancher à points-de-Hongrie ainsi qu'un étonnant sol à base de chaux incrusté de croix que l'on pourrait rattacher à l'ordre de Malte. Vastes et peu meublées, ces pièces conçues à l'origine pour y donner des fêtes, bals ou spectacles sont à présent le théâtre d'expositions artistiques organisées par le maître des lieux, Klaus Jürgen Fischer, peintre de renommée internationale.
A chaque angle sont aménagés les deux plus grands salons du château, d'une surface de 52 m² et 56 m². L'un est tout habillé de boiseries Louis XIII en bois naturel encadrant une étonnante cheminée baroque en pierre ornée de feuilles d'acanthes et au manteau enrichi de sculptures. L'ambiance chaleureuse qui en émane contraste avec celle du grand salon Renaissance situé à l'opposé, d'apparence plus rustique avec ses murs à pierres apparentes, sa cheminée monumentale et son plafond à la française.
L'aile gauche abrite la grande cuisine de 51 m² avec sa cheminée monumentale où peut rôtir une pièce entière de gibier. Son sol est couvert de grandes dalles de pierre patinées et au centre subsiste un pilier qui supportait son ancienne voûte. La cuisine est adossée à une pièce faisant office de bureau, dont les voûtes en ogives remontent probablement au 15ème siècle. A la suite s'ouvre un boudoir à plancher de chêne et plafond ouvragé, pièce fétiche de Fernandel, où un bar avait été aménagé afin que l'acteur puisse y déguster son breuvage préféré.
L'aile droite, la plus courte, s'articule autour d'une pièce de 30 m² formant un petit loft avec cuisine et s'achève par un oratoire privé avec autel du 18ème siècle et boiseries de style Louis XIV.
Premier étage
Deux escaliers différents accèdent à l'étage supérieur. L'un, dit escalier de service, est de chêne en colimaçon et se déploie dans l'aile droite à côté de la chapelle. L'autre, dans l'aile gauche, est un ouvrage monumental à volée droite de plus d'un mètre soixante dix de large dont chaque marche est en pierre monolithe.
Une galerie ouverte côté douves distribue sept chambres de 20 m² à 36 m² avec salle de douche ou salle de bain attenante. Avec leurs planchers de chêne, leurs tomettes et leurs cheminées de marbre, elles sont toutes tournées vers la cour d'honneur et livrent une magnifique vue au-delà de la pièce d'eau sur les pâturages et collines environnantes.
Une bibliothèque occupe la partie centrale de l'étage. Dans les tours d'angle ont été aménagées de grandes pièces, l'une de 40 m² et l'autre de 65 m², utilisées pour l'heure par le propriétaire comme ateliers d'artiste. Deux chambres de service mansardées sont installées au deuxième étage de chaque tour. Un grenier recouvre la totalité de l'étage sous une couverture d'ardoise en excellent état.

Ce que nous en pensons

"Fort de tous côtés", proclame fièrement l'antique blason des Saint Belin. "Admirable à tous points de vue", ajoutera le visiteur en découvrant l'atmosphère à la fois romantique et austère, mystérieuse et charismatique, où le château infuse. Hormis quelques concessions faites à la modernité, l'édifice a traversé les siècles sans altérations, les divers travaux de réaménagement intérieur ayant conservé la distribution des pièces en modifiant simplement leur destination. Quant aux hautes façades, retranchées à l'aplomb des douves en eau, elles imposent de l'extérieur une apaisante image de force tranquille, même si de larges baies ont depuis longtemps remplacé les meurtrières d'origine. Le juste équilibre entre raffinement et simplicité qui règne sur tout le domaine n'avait d'ailleurs pas échappé aux gloires du 7ème art qui y ont séjourné, à commencer par le couple Gabin-Dietrich qui y vécut semble-t-il ses heures les plus sereines.

875 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 108149

Surface cadastrale 4 ha 44 a 63 ca
Surface du bâtiment principal 971 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Aube, Marne


Florence Fornara       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus