Endormi sur les rives verdoyantes de la Saône,
un ravissant château néo-classique prêt à renaître

, HAUTE-SAONE franche-comte FR
Franche-Comté

Situation

Dans le nord la Franche-Comté, à 75km d'une entrée de l’A31 qui, prolongée par l’A5, place Paris à 345 km soit 4 heures de trajet. Nancy n’est qu’à 130 km. Au-delà, le Luxembourg et l’Allemagne sont à environ 250 km. La Suisse n’est qu’à 2 heures au terme d’un trajet en grande partie autoroutier. Par train, l’endroit est accessible en 3h20 depuis la capitale par la gare de Vesoul, située à 30km environ.
La propriété se dresse à l’orée d’un petit village rural, sur une rive de la Saône. Par-devant le château s’étend un très vaste espace de prairies et de pâturages offrant une perspective champêtre inaltérable puisque l'ensemble est partie intégrante de la propriété. La propriété est trempée par les eaux paisibles de la Saône, fleuve navigable parcouru de temps à autre par des pénichettes de loisir fluvial.
Les belles forêts feuillues et le chemin de halage le long de la Saône sont autant d'appels à la randonnée.

Description

Le château se dresse sur l’emplacement d’un ancien manoir seigneurial, qui après la Révolution fut attribué à un officier de santé des armées de Napoléon en récompense de services rendus à l'Empire.
Son neveu, qui le reçut par héritage, le fit détruire puis construire autour de 1850 sous la forme d'un château de style néo- classique qui, par bien des aspects, rappelle les demeures de la fin du 18ème siècle.
Pendant la dernière guerre, il fut durant quatre ans le siège de la « kommandantur » locale avant que la Résistance y établisse son QG. Ces occupants successifs y ont laissé de troublants et vivants témoignages.

Bâti sur une butte qui le protège de la montée des eaux hivernales, le château présente un plan rectangulaire à trois niveaux d’élévation : soubassement, rez de chaussée surélevé et étage sous combles. Il possède sept travées de baies et une porte centrale percée à la hauteur du rez-de-chaussée surélevé, à laquelle on accède par un élégant perron à double volée. Les deux façades sont quasi identiques. Une rambarde sculptée typique du style néo-classique court sur tout le haut du bâtiment en dissimulant le toit a faible pente.
Sur chaque façade se trouve un balcon en surplomb de la porte d’entrée centrale, avec garde corps en pierre. Une chaine horizontale sépare le rez-de-chaussée de l’étage et d'étroites corniches surmontent les baies de l’étage.
La marque du 19ème siècle ne se retrouve que dans les colonnettes en fonte qui supportent le perron à double volées et dans les grilles ouvragées posées à l'aplomb des escaliers.

Le bâtiment est en pierre de taille calcaire d’une belle nuance de blond doré.
La toiture faite de tuile mécanique est en aussi bon état que la charpente .

A l’intérieur, le bâtiment est généralement en bon état et comprend des éléments remarquables comme des parquets en marqueterie dans la plupart des pièces, des cheminées en marbre d’une nuance peu courante et de très beaux lambris de hauteur.

Seules deux pièces, l’une au rez de chaussée et l’autre juste au-dessus à l’étage, nécessitent une complète restauration : elles ont été ruinées par de graves infiltrations qui ont entraîné l’écroulement du plancher et sérieusement dégradé le décor d’origine.
.
Les éléments de confort, anciens et mal adaptés, ne sont présents que dans les pièces du rez de chaussée.

La façade nord du château donne sur une cour à l’état de jardin. Au sud et à l’est, il est entouré d’une grande prairies naturelles où paissent les moutons.

La surface totale de la propriété s’élève à plus de 6ha.

Le château


Rez-de-chaussée
Une large galerie traversante sépare le bâtiment en son milieu. Aux deux extrémités, deux portes vitrées et leur ferronnerie en fonte ouvragée diffusent une lumière tamisée qui met en valeur la remarquable mosaïque décorant le sol de la galerie, ses tons pastels et ses motifs : au centre des entrelacs de lune, sur les côtés des cors de chasse et fleurs de lys, et une large composition florale stylisée sous l’escalier suspendu menant à l’étage.
Du côté est de la galerie centrale, deux chambres. L'une est ruinée par les infiltrations, mais l’autre affiche un splendide parquet en marqueterie fait de deux parties à motifs différents, ainsi qu'une rare cheminée en marbre bleu « turquin ». Dernière pièce de ce coté-ci de la galerie, l’ancien office avec son imposante cheminée.
Le côté opposé abrite quatre belles pièces communicantes. La plus importante, au sud, a un moment servi de cuisine, mais son magnifique parquet en marqueterie a été protégé et ne demande qu’à être ravivé. Orientées au sud/sud-ouest et au nord/nord-ouest, deux pièces avec leur cheminée de marbre blanc et la belle marqueterie en deux parties aux motifs différents pour l’une. S’ouvre enfin la salle a manger parée de lambris aux très beaux panneaux en loupe de noyer ou de fruitier, avec cheminée monumentale à manteau de bois et parquet de chêne en point de Hongrie.

Premier étage
Le bel escalier suspendu mène à une galerie identique par ses dimensions et sa disposition à celle du rez de chaussée. Elle s'ouvre aux extrémités sur des balconnets à balustrade de pierre, ses murs étant décorés d’une corniche supérieure sculptée et de pilastres à chapiteau ionique. Ils portent également quelques stigmates émouvants des événements de la dernière guerre.
A droite et à gauche de la galerie sont disposées huit pièces à réhabiliter et/ou à transformer, toutes avec leur parquet en marqueterie et leur cheminée, dont plusieurs en marbre bleu. L’une de ces pièces est une ancienne grande pièce d’eau.

Niveau de soubassement
Espace occupé à l’origine par les cuisines, magasins et chambres des domestiques, comprenant un local où se trouve encore la chaudière à charbon d’origine, équipement exceptionnel pour l’époque dans un château, qui assurait le chauffage grâce à un réseau alimentant des bouches de chaleur dans chacune des pièces.

Bâtiment de dépendances
Ce vaste édifice situé à proximité du château côté nord pourrait être loué, voire vendu par son propriétaire actuel.

Ce que nous en pensons

Posé sur une jolie boucle de la Saône au milieu des prairies, le château nous a particulièrement séduit en révélant sa façade de pierre blonde illuminée au soleil de midi. Il s’agit là d’un tardif mais très beau témoignage d'architecture néo-classique qui s'avère largement à la hauteur de ses modèles du 18ème siècle. Entre autres belles choses, la grande originalité de ses très beaux parquets en marqueterie, présents dans la plupart des pièces, ainsi que les somptueux lambris de la salle à manger, raviront les esthètes. Les nécessaires travaux de mise à niveau du bâtiment en matière de confort pourront rester d’un montant raisonnable. Plus ambitieuse, la création d’un grand parc arboré sur près de 6ha dans la perspective qu'occupent actuellement les pâturages au sud et à l'est pourrait donner à la propriété un surcroît de lustre et de noblesse. La demeure serait parfaitement éligible à une inscription au titre des Monuments Historiques, tant pour les parties extérieures qu'intérieures, avec tous les avantages qui vont de pair. L'ensemble est bien desservi par route et autoroute, avec un accès commode à partir de Paris, de Lyon, de l’Allemagne, du Luxembourg et de la Suisse.

400 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 625531

Surface cadastrale 6 ha 48 a
Surface du bâtiment principal 1050 m2
Surface des dépendances 50 m2

Responsable régional
Vosges et Plateau Lorrain

Gilles Larosée       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus