châteaux à vendre - moselle - lorraine

Dans le pays Messin, sur les coteaux de Moselle,
un château classique du 18ème siècle inscrit MH

Situation

Au sud de la métropole de Metz, à 20mn de route environ par l’autoroute A 31 qui permet également de rallier Luxembourg Ville et son aéroport international, ainsi que Saarbrücken en Allemagne, en 1 heure de trajet environ ; Bruxelles est à 293 km et Paris à 335 km par l’autoroute A4. Par le train, l’endroit est rapidement accessible depuis la capitale avec un TGV direct pour Metz au terme d’un trajet d’1h25 .
Le château se dresse au centre d’un petit village lorrain très tranquille, adossé à un coteau de la Moselle planté d’un vignoble ancien de cépage auxerrois. Au bas du village, un paysage de labours et de pâturages s’offre au regard. Bien que situé à peu de distance d’une métropole régionale et de toutes les infrastructures commerciales, universitaires et administratives qui l’accompagnent, le château et son village profitent ainsi d’un agréable environnement campagnard .

Description

Au 18ème siècle se trouvait ici un grand château construit en 1743 par Laurent de Chazelles, conseiller et secrétaire du roi de France au Parlement de Metz. L’architecte qui dressa les plans du château reste inconnu, mais certains avancent le nom de Jacques-François Blondel, professeur de l’École de l’Académie Royale d’Architecture, qui signa dans la région les plans de la place d’Armes de Metz, et y éleva l’hôtel de ville, le parlement et le palais épiscopal. Le château d’origine présentait un corps central de onze travées flanqué de deux pavillons en saillie ; il était tourné au sud vers de vastes jardins en terrasses parsemés de nombreuses fontaines, célèbres dans toute la région à cette époque. L’édifice fut si endommagé durant la guerre de 1914 que le propriétaire décida à l'issue du conflit de faire raser l’aile gauche du château ainsi que dix des onze travées du corps central. Le château se résume aujourd'hui à une travée de l’ancien corps central avec le pavillon formant l’aile droite du château originel. Malgré ses dimensions réduites, il impressionne d’emblée le visiteur qui pénètre dans la cour d’honneur : le pavillon d’une remarquable élégance classique qui marquait jadis l’entrée principale du château en était, de ce fait, la partie la plus richement ouvragée.

Le château

Le bâtiment s’élève sur deux niveaux d’habitation et un de combles. La pierre de Jaumont qui a servi à sa construction lui donne une belle patine ocre qui resplendit par temps ensoleillé. Au sud vers le parc, la façade avant de l’ancien pavillon s'apparente aujourd'hui au corps de logis alors que la travée subsistant de l’ancien corps central constitue désormais un bâtiment hors-œuvre en retrait. L’ensemble est caractérisé par sa sobriété que ponctuent simplement les chaînes d’angle, les croisées de dimension alternée et les oculus de lucarne. La façade tournée vers la cour d’honneur présente l’ornementation la plus riche. Précédée d’un escalier à double volée, elle affiche en son centre un avant-corps en saillie et une travée disposée de part et d’autre en léger retrait. L’avant-corps, encadré par deux chaînes d’angle, est couronné d’un fronton triangulaire, et la porte d’entrée est surmontée d’une corniche à demi cintrée. Sur les linteaux, des croisées latérales, des rocailles et un masque à tête de femme sur la croisée de la travée centrale composent un très bel effet ornemental. L’édifice, bien entretenu, a été complété par l’aménagement dans les combles de plusieurs pièces permettant à une grande famille d’y résider confortablement. Toutefois, les salles bain des niveaux supérieurs pourraient être portées à des standards plus actuels. Un parc verdoyant s’étend en pente douce sur le devant de la façade sud du château. Il forme avec la cour d’honneur une surface d’environ à 0.7 ha.


Premier niveau
La porte d’entrée du perron de la cour d’honneur donne accès à un majestueux vestibule de forme rectangulaire dallé de pierre. Nommé "Salon des chevau-légers", il constitue un salon d’attente pour les visiteurs. Les portes d’une pièce transformée en cuisine et d’un dressing communiquent, sur la gauche et sur la droite, avec le vestibule. La cuisine servait aux réceptions privées organisées jusqu’il y a peu. Une porche intérieur dans-œuvre à arc en plein cintre et en pierre de grès commande, dans le prolongement du vestibule, une longue galerie qui distribue, sur la droite, le départ de l’escalier d’honneur, sur la gauche le grand salon de réception, et à son extrémité un dernier salon de réception. Le grand salon de réception est une pièce aux nobles proportions qui a conservé son décor du 18ème siècle avec des lambris de hauteur sur tous ses murs formés de grands panneaux aux sobres moulures. Le dernier salon d’extrémité dit "Salon Louis XVI" est situé dans la travée subsistante du corps de logis central originel. Il est très lumineux avec, d’une part, une grande porte-fenêtre qui ménage un accès direct à la terrasse qui descend vers le parc, et d’autre part une baie orientée à l’ouest qui l’expose au soleil du soir. Une belle cheminée du 18ème siècle contribue au décor remarquable d’authenticité de cette pièce. Les salons et le vestibule, voués aux réceptions et à un usage plutôt festif, présentent tous une très belle hauteur sous plafond de 4,5 m environ.

Deuxième niveau
Au centre de la galerie, le large escalier d’honneur à trois volées est porté par un mur d’échiffre et éclairé par trois grandes croisées de hauteur. Bordé par une rampe en fer forgé au dessin simple et élégant, il débouche sur un grand palier fermé par une cloison ajourée, qui distribue toutes les pièces présentes à ce niveau. Il s’agit en fait du premier niveau des pièces de séjour usuelles, plus fonctionnelles que celles du niveau bas. Au centre du palier, un salon/salle à manger avec une cheminée et son insert communique avec une cuisine bien équipée, puis sur le côté de la façade de l’entrée principale, deux chambres et une salle de bain. A l’extrémité opposée se trouve une grande chambre parentale avec salle de bain.

Combles
Les anciens combles ont été réhabilités afin d’y créer cinq chambres, un bureau, un dressing et une salle de bain. A toutes ces pièces confortables s'ajoute une grande salle de jeux et de détente de 37m² environ. L'ensemble constitue un lieu de vie très convivial et bien adapté à la progéniture d’une famille.
Le parc
Quelques années après la construction du château, le fils de Laurent de Chazelles fit aménager de vastes et prestigieux jardins en terrasses agrémentés de nombreuses et très belles fontaines. Le parc actuel d’environ 0,7ha est composé d'une succession de deux terrasses suivies d'une pente descendant doucement jusqu’à de grands arbres dressés sur tout son pourtour. Une belle fontaine est ornée d’une tête de lion qui débite l’eau d’une source vive et, en contrebas, alimente une grande pièce d’eau ovale témoignant de l’ancienne magnificence du lieu. Tourné vers le sud, l'ensemble assure un bel ensoleillement tamisé par les fraîches frondaisons.

Ce que nous en pensons

Le château, à la fois caractéristique du 18ème siècle et d'une esthétique remarquable, a conservé nombre d'atours majestueux, notamment le riche et élégant décor de sa façade tournée vers la cour d’entrée. Il cumule de surcroît une architecture intérieure non dénaturée et des volumes d'habitation aussi confortables que fonctionnels. Le parc, retranché derrière l'écran de ses grands arbres, livre une perspective envoûtante sur le château dressé en arrière-plan sur sa terrasse surplombante. Par sa proximité avec une très active métropole régionale, la propriété offre à ses occupants le rare avantage de pouvoir vivre avec leur temps dans une ambiance héritée du grand siècle des Lumières. Le château a accueilli, plusieurs années durant, des réceptions privées (mariages, cocktails, vins d’honneur, expositions, séminaires…..) dans ses grands salons du niveau bas. Cette activité pourrait être relancée sans délai puisque les aménagements nécessaires sont en place, le dynamisme économique de la région constituant un environnement favorable.

750 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 493432

Surface cadastrale 8203 m2
Surface du bâtiment principal 510 m2

Responsable régional
Vosges Et Plateau Lorrain

Gilles Larosée       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus