En Poitou, un château du 15ème siècle classé MH,
son jardin extraordinaire et sa forêt de presque 30 hectares

Situation

Aux portes de la Gâtine poitevine, à 360 km de Paris dont 330 par l’autoroute A10. L'aéroport de Poitiers, à 30 km, assure des vols vers les îles britanniques, et sa gare TGV permet de rallier la capitale en 1h30.
Proche d’une bourgade médiévale et touristique offrant tous commerces et services, la propriété est à 5 minutes à pied d'un village avec boulangerie, restaurant, etc. Dans cette contrée verdoyante alternent petites pâtures entourées de haies champêtres et bois aux essences variées. Une rivière poissonneuse traverse la propriété.

Description

Une petite route descendant du village traverse la rivière avant de déboucher devant un impressionnant portail en pierre et fer forgé qui apparaît presque par surprise. Sa grille ouvre sur un chemin qui serpente, comme la rivière toute proche, entre des arbustes rares, révélant de ci de là la silhouette du château - l'approche des édifices datant de cette époque est rarement directe. Près du portail se dressent un large bâtiment abritant le logement du gardien, un immense garage, un deuxième logement plus petit et à l'arrière, des écuries. Le chemin aboutit devant le château. En face, quelques marches mènent au jardin et d'autres vers la rivière qui coule parallèlement au château. Vers la gauche, au niveau du jardin, une jolie petite maison a été aménagée en atelier d'artiste. La forêt sillonnée de nombreuses allées forme une vaste toile de fond mettant en valeur l'architecture du château.

Le logis

Le château est de ceux qu'on construisit durant la deuxième moité du 15ème siècle sur la base d'anciens ouvrages défensifs afin de les rendre plus agréables à vivre. Classé Monument historique dans sa totalité, il réunit environ 800 m² habitables répartis sur une quinzaine de pièces. Il est formé d'un grand bâtiment rectangulaire dont la façade sud est flanquée aux angles de deux tours cylindriques et la façade nord centrée sur une tour d'escalier pentagonale. Les deux longs pans latéraux sont percés de grandes croisées en travée et surmontés de lucarnes interrompant l'avant-toit. Ces baies, bien conservées, sont richement décorées de fines moulures qui se développent parfois en accolades multiples sur les linteaux. Les lucarnes sont coiffées de fleurons et gables. Les pignons, restaurés à l'identique en 1991, ont conservé, à la naissance des rampants, deux sculptures de félins en ronde-bosse.
L'édifice ne s'ouvre que par deux entrées. Celle de la tour pentagonale est constituée par une très belle porte en accolade surmontée d'une fleuron et accostée de pinacles. A l'ouest, la deuxième porte, plus simple, dessert la cuisine et les pièces de service.
La configuration intérieure est identique au rez-de-chaussée et au premier étage avec deux grands volumes qui se partagent la partie centrale et des pièces pentagonale logées dans les grande tours. Chacune des pièces a sa cheminée. Celles des tours sont de facture modeste, mais celles du corps de bâtiment sont beaucoup plus imposantes et décorées.


Rez-de-chaussée
La porte de la tour pentagonale conduit dans un salon en passant devant l'escalier monumental. La pièce est rendue feutrée et chaleureuse par les teintes originales de ses enduits, son éclairage traversant et ses carreaux de terre cuite posés en tapis. La cheminée, en excellent état, conserve un beau contre-cœur en briques appareillées en épis. Toutes les pièces du rez-de-chaussée ont une hauteur sous plafond de 4,80m. Une porte du salon mène à la bibliothèque située dans la tour orientale. De forme pentagonale, ses lambris en chêne composent des espaces de rangement. L'escalier qui monte au premier niveau est un exemplaire du fameux escalier hélicoïdal M400 que le designer Roger Tallon conçut dans les années 60. Il contraste admirablement avec la cheminée du 15ème siècle placée à quelques mètres. Un petit couloir adjacent aboutit à un cellier dont l'atmosphère contrôlée permet de faire maturer les vins de garde.
En traversant le salon vers l’autre aile, le visiteur entre dans la magnifique "grande salle", qui constitue la pièce majeure du château avec ses 94 m² de surface et ses 4,80 m de hauteur de plafond. Utilisée aujourd’hui comme salle à manger, elle est centrée autour d'une vaste cheminée dont le manteau richement orné porte les armes de la famille Montbron qui fut propriétaire du château pendant deux siècles. La pièce pourrait aisément accueillir une cinquantaine de convives. Le décor est similaire à celui du salon avec ses enduits restaurés, sa lumière traversante et son carrelage en terre cuite. Les solives apparentes supportent des lames de bois posées en longueur et dont les joints sont cachés, une invention médiévale qui évitait les infiltrations de poussière.
La cuisine se trouve comme il se doit tout près de la salle à manger.

Premier étage
Gravir l’escalier pour monter aux étages est un plaisir en soi, autant du fait de sa beauté que de ses marches confortables. Ce large ouvrage en vis se signale par ses revers de marches ingénieusement creusés d'arcs de cercle pour faire jouer la lumière. De forme cylindrique, il est logé dans la tour polygonale de la façade nord.
Le plan du premier niveau est presque le même que celui du rez-de-chaussée. L’escalier débouche devant une grande pièce utilisée comme bureau. Sa cheminée est quasi identique à celle du salon, certains de ses angles étant plus aigus. La pièce est très lumineuse car éclairée par deux côtés. La fenêtre au nord offre une vue splendide sur les jardins et la rivière. La première chambre, de forme pentagonale, se trouve dans la tour ouest. Elle jouxte une salle de bain avec douche. Du bureau, on passe à une vaste pièce de plus de 100 m², puis un court couloir mène à la deuxième chambre, presque identique à la première avec sa salle de bain adjacente.

Deuxième étage
Une grande partie de ce niveau abritait à l'origine des greniers qui ont pu aménagés grâce à la très grande hauteur de la charpente. La présence de cheminées indique toutefois qu'il ont été depuis toujours habités, même si leur confort a été grandement amélioré. La partie centrale du logis est aujourd'hui occupée par trois chambres mansardées, une lingerie, un vestiaire, une pièce de stockage et une salle de bain.
Tour
Sur le dernier palier se trouve le départ d'un petit escalier logé dans une tourelle en encorbellement à culot mouluré, dont l’espace confiné est subtilement éclairé par des appliques en albâtre. L'ouvrage dessert deux pièces qui pouvaient former un ultime réduit en cas d'attaque. La première, dite « salle du trésor », fait 18 m². La seconde, de 14 m² environ, se trouve juste au-dessus. Ces deux petites pièces sont particulièrement charmantes même si elles ne servent pour l'heure qu'aux enfants.

La maison annexe

Cette petite maison de quatre pièces utilisée comme atelier d’artiste se trouve devant le château, au pied de quelques marches et de plain-pied sur le jardin. Il s'agit de l'ancienne boulangerie du château et l'édifice a conservé son four à pain. Il pourrait servir de maison d’amis car il est aménagé et en parfait état. Au nord du bâtiment est adossée une longue serre d’une surface de 50 m² environ.

Le jardin

Implanté au bord de la rivière, il forme un ensemble élégant et cohérent indissociable du château. D'inspiration médiévale et dessiné selon l'image qu'on se faisait alors du Paradis, ses allées forment une croix symbolisant les quatre axes du monde. A leur intersection se trouve une fontaine, source de vie. Les bois, les prés plantés, le vivier, le verger clos où s'épanouit une belle collection d'anciennes variétés fruitières et le potager participent pleinement au charme de ce petit éden.

Ce que nous en pensons

On distingue facilement en contemplant le château comment, aux prémices de la Renaissance, les grandes familles seigneuriales s'attachèrent à adoucir et égayer l'ossature originelle des sombres châteaux-forts où leurs ancêtres s'étaient claquemurés durant tout le Moyen-âge. De cette période charnière, celui-ci est sorti tout ragaillardi et si joliment épanoui que même la nature environnante s'en est apparemment éprise. En dot pour la noce, le château semble avoir apporté son jardin, dont le merveilleux bouquet s'épanouit aujourd'hui sur les berges du petit cours d'eau. Le tout compose un petit univers secret, à tout juste quelques lieues du village. Sa restauration a été prise en charge et menée de façon magistrale. Tout n'y est qu'harmonie, et même les proportions semblent idéales, que ce soit celles du logis, du jardin qui est parfaitement maîtrisable ou de la forêt qui permet de se promener une heure ou deux sans revenir sur son chemin avant de déchausser ses bottes devant une immense cheminée. Ultime privilège, la propriété a été si complètement rénovée que le nouvel acquéreur n'aura qu'à défaire ses valises pour pouvoir s'installer dans son fief.

Vente en exclusivité

1 800 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur simple : 1 500 Euros TTC*
Avis de valeur argumenté à partir de 2 500 Euros TTC*
Expertise à partir de 3000 Euros TTC*
Les tarifs des avis de valeurs argumentés et des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établis respectivement sur la base d’un taux horaire moyen de :
Avis de valeur argumenté : 60 Euros TTC*
Expertise : 80 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 643332

Surface cadastrale 29 ha 21 a 30 ca
Surface du bâtiment principal 866 m2
Surface des dépendances 800 m2

Responsable régional
Vienne

Henry Lewis       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus