Dans une cité médiévale au sud de Bordeaux,
un hôtel particulier lové autour de son escalier du 18e siècle

Situation

En bordure de l’entre-deux-mers, sur les coteaux de la vallée de la Garonne, dans une ville médiévale du sud de la Gironde. La propriété se trouve dans un quartier résidentiel, non-loin de petits commerces. Gare TGV à 50 mn par l’autoroute, onze liaisons TER quotidiennes. Aéroport de Mérignac à 1 heure en voiture. Le relief urbain vallonné ouvre des vues sur la vallée de la Garonne, très large à cet endroit. L’arrière-pays de l’entre-deux-mers forme un paysage agricole de polyculture ponctué de bois.

Description

La propriété est constituée de trois entités autonomes habilement reliées entre elles, bâties sur un terrain de presque 1000 m². La première maison d’environ 490 m² est un ancien hôtel particulier comprenant six chambres, de grandes pièces de réception, un très bel escalier en pierre et un logement séparé avec trois chambres. La seconde maison d’environ 160 m² abrite aujourd’hui des locaux professionnels et des chambres. Le troisième ensemble est centrée sur un ancien garage autour duquel ont été aménagés une maison d’amis et un atelier. Le tout, enroulé autour d’une cour au sein d'un quartier calme, représente environ 800 m² habitables pour onze chambres.

L'hôtel particulier

Ce corps de bâtiment, orienté est / ouest, est le cœur de la maison. D’architecture classique, ses façades sont percées de larges baies dont certaines sont cintrées. Les murs épais abritent une vaste cave voûtée en sous-sol.


Rez-de-chaussée
Depuis une petite rue, un portail droit en fer forgé du 18e siècle ouvre sur une cour fermée d’un muret surmonté par une grille, orientée au sud. Un perron mène à une belle porte massive qui a conservé son heurtoir d’origine. Elle ouvre sur un vestibule carrelé en damier, orné d’une ancienne cheminée de style louis XVI à motif en couronne végétale. Depuis celui-ci, l’on accède à un hall dans lequel s’élève un majestueux escalier du 18e siècle en pierre dure à trois volées avec un balustre en fer forgé finement ouvragé. A droite, la bibliothèque se distingue par son sol en carreaux de Gironde et sa cheminée de style en marbre blanc ornée d’un motif d’urne. Les murs sont recouverts de boiseries anciennes réhaussées de pilastres à cannelures et contre-cannelures. Au plafond, des poutres apparentes. Cette pièce ouvre sur un couloir dépendant d’une seconde maison. Sur la gauche un grand salon. Le sol est en parquet à bâtons rompus, la cheminée classique en marbre couleur terre de Sienne affiche un manteau décoré de colonnes et de frises végétales réhaussées d’un cordon. Les murs sont intégralement habillés de boiseries rythmées par des pilastres à cannelures. A la suite, un petit bureau. Parquet à bâtons rompus, cheminée ornée d’un bouquet de lys fermés, boiseries murales à panneaux.
A l’arrière de cette pièce, un petit sas donnant sur le grand escalier distribue l’accès vers la cave voûtée d’environ 40 m², puis un cabinet de toilette, une salle d’eau et une buanderie. Depuis le grand escalier, on accède à une grande cuisine modernisée ouvrant sur la cour.
Premier étage
Le grand escalier s’appuie sur un palier au sol en pierre. Face à l’escalier, une grande chambre très lumineuse s'ouvre par deux baies sur la cour. Sol en parquet à larges lames. Partant du palier, un long corridor distribue toutes les pièces situées en façade. Côté sud, l’extrémité du corridor a été aménagée en chambre d’enfant. Cet espace est directement relié au logement indépendant par une porte cachée derrière une cloison. Une seconde chambre précède une grande salle de bain et un cabinet de toilette. Formant l’angle nord de la maison, une chambre d’angle de 27 m² est suivie à l’extrémité du corridor par une petite chambre d’enfant. Enfin, la chambre de maître, de 28 m² qui donne directement sur la cour par un escalier.

Le logement séparé dans l'hôtel particulier

Il fait partie intégrante de la maison à laquelle il peut aisément être rattaché. En rez-de-chaussée, une entrée avec un cabinet de toilette aménagé sous l’escalier distribue à gauche une cuisine, et à droite une belle pièce de séjour de 23m² orientée plein sud ayant conservé ses boiseries d’origine. A l’étage, un palier central distribue une salle d’eau avec toilettes et deux chambres disposées de part et d’autre, dont la plus vaste est au-dessus du séjour.

La petite maison

Directement connectée à l’origine à l’hôtel particulier dont elle referme la cour d’entrée, cette maison comporte un étage. Elle est aujourd’hui reliée par une porte à la bibliothèque. Elle peut donc simplement retrouver son autonomie. L’on y accède depuis la rue par un couloir d’entrée au bout duquel on trouve des toilettes ainsi qu’une petite pièce noire et une chaufferie. Sur la gauche, un couloir faisant doublon a été transformé en bureau. Une chambre lui fait suite. Du fond du couloir principal, une cage d’escalier distribue à l’étage une très grande chambre rénovée dans un style moderne, ainsi qu’une autre chambre et une cuisine plein sud, enfin une salle d’eau avec toilettes sur le palier.

La maison-garage

L'édifice abrite un garage pour deux voitures d’environ 55 m² au-dessus duquel se trouve un vaste atelier. Côté cour, sur l’arrière, un salon d’été et en mezzanine, une chambre d’amis ouverte. L’ensemble donne sur l’auvent dallé de carreaux de Gironde sous des voûtes de pierre et une charpente apparente.

La cour paysagée

La cour est centrée sur une piscine dont la plage en carreaux de Gironde forme un véritable salon extérieur. Elle est bordée de bâtiments sur trois côtés. Des aménagements variés ont permis de l’agrandir en ménageant des perspectives. Ainsi, l’auvent avec son sol en carreaux de Gironde et sa charpente apparente fait face à un ensemble formé par un garage à colombages construit sur un vide sanitaire et une petite dépendance utilisée comme pavillon de piscine. Sur un linteau, une pierre gravée d'un texte en latin. Les jeux d’ombre et de lumière sur les façades de la maison principale sculptent ce volume extérieur ensoleillé et confortablement aménagé.

Ce que nous en pensons

Cours, terrasses, perspectives, escaliers... les liens ménagés entre les trois maisons façonnent un ensemble à la fois cohérent et labyrinthique qui pourra facilement changer de configuration afin de s’adapter à toutes sortes d'usages. Les éléments anciens tels que l’escalier monumental et les boiseries abondent généreusement l'atmosphère à la fois intimiste et ressourçante de la maison, dont les vieilles pierres chargées d’histoire répandent de chaleureuses vibrations. La demeure est riche de ces ambiances et décors variés, fruits d'une rénovation soigneusement menée et conçue sur le long terme de manière à laisser ouvert tout le champ des possibles.

640 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur simple : 1 500 Euros TTC*
Avis de valeur argumenté à partir de 2 500 Euros TTC*
Expertise à partir de 3000 Euros TTC*
Les tarifs des avis de valeurs argumentés et des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établis respectivement sur la base d’un taux horaire moyen de :
Avis de valeur argumenté : 60 Euros TTC*
Expertise : 80 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 296441

Surface du bâtiment principal 495 m2
Surface des dépendances 300 m2

Responsable régional
Gironde

Matthieu de Boussac       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus