Hôtel particulier des 15ème et 17ème siècles
dans le Versailles normand, parc clos de hauts murs.

Situation

Dans le département de la Manche, au centre d'une ville.
A trois heures de Paris et à une heure de Caen.
A vingt minutes de Cherbourg et des embarcadères pour les croisières ou traversées vers l'Angleterre.
A mi-chemin entre la côte est et ouest du Cotentin et des longues plages de sable.
En ville : écoles, commerces, artisans, hôpital, pharmacies et médecins ainsi qu'une gare SNCF permettant de rejoindre Cherbourg ou Caen, ainsi que Paris en moins de trois heures.

Description

Un peu en retrait du centre ville, dans une des rues entourant l'église.
Avec vue sur un des hôtels particuliers emblématiques de la région, avec parc arboré et jardin luxuriant, comme à proximité, le parc public vaste qui s'enroule sur le ruisseau et les douves.
Un portail imposant marque l'entrée, entre deux maisons de ville longeant la rue.
Une cour antérieure souligne la façade nord-ouest, haute de ses deux niveaux habitables sous combles aménagés, alors que du parc, trois niveaux d'une belle hauteur de 11,50m forment l'imposante façade sud-sst.
Un parc arboré d'arbres aux essences diverses et entouré de hauts murs se prolongeant jusqu'aux douves en eau. Un pont de pierre les enjambe pour une seconde entrée marquée par un portail.

Un peu d'histoire :
Édifié dès le 15ème siècle pour s'achever en 1663, l'hôtel particulier porte le nom d'un de ses propriétaires qui l'occupa au 18ème siècle et au début du 19ème.
Précédemment, il a appartenu successivement à diverses personnalités de la région qui ont œuvré à la construction et la conservation de l'hôtel.
Un écrivain du 19ème siècle, dandy de son état, y rédigea de nombreux écrits célèbres en séjournant dans la demeure de son oncle et en observant la vie bourgeoise environnante.

L'hôtel particulier

Le corps de logis entre cour et jardin possède un rez-de-chaussée surélevé et un étage supportés par un étage de soubassement, dit rez-de-jardin.
Ouvrant de plain-pied sur la cour, le rez-de-chaussée domine les jardins situés à l'arrière de la propriété.
La façade principale donnant sur le parc est divisée en sept travées et se signale par son élévation ordonnancée en pierre de taille calcaire. L'élévation est agrémentée de bandeaux horizontaux et de chaînes harpées en bossage.
Les baies sont coiffées de plates-bandes à clefs saillantes.
La façade sur rue présente une élévation ordonnancée constituée de huit travées, rythmées par des chaines verticales en bossage.
Une corniche à modillons souligne la toiture en très bonne état d'entretien en ardoise naturelle qui abrite des combles habitables et un vaste grenier. Des lucarnes de toit les éclairent côté sud-ouest.
La façade sur jardin a été entièrement remaniée après 1944.


Rez-de-jardin
Accessible par le parc et l'escalier principal, il se distribue entre une ancienne cuisine avec cheminée de cuisson, une chaufferie, un cellier. Aussi, un palier d'escalier et un dégagement menant aux toilettes et vers la cave à vin, en terre battue, ayant conservé des caniveaux en pierre du 15ème siècle.
Un atelier au sol pavé est accessible uniquement de l'extérieur, face à une source abritée d'un auvent.
Rez-de-chaussée
L'entrée centrale marquée par une porte à double-battant, dessert sur sa droite et par un vestibule, un grand salon.
Au décor de pilastres et boiseries murales peints avec dorures sur feuilles de laurier. Une cheminée saura surchauffer l'atmosphère déjà très chaleureuse. Un plafond à caisson couronne le tout.
Du vestibule, une chambre avec vue sur le parc. Cabinet de toilettes dissimulé derrière un épais rideau.
A gauche de l'entrée, autre ambiance. Des portes en enfilade donnent une perspective dans un salon et une cuisine.
Le salon est orné de boiseries murales vernissées et moulurées au décor de natures mortes sculptées. La cheminée est intégrée à ce décor
Des façades de portes dissimulent des placards ou sont disposées simplement par souci de la symétrie du décor.
Une grande cuisine avec cellier et un escalier qui dessert les étages supérieurs complètent ce niveau. Une porte vitrée ouvre sur la cour pour rejoindre le passage vouté donnant vers le parc arrière.
Un parquet couvre l'ensemble du niveau, hormis la cuisine, en grès cérame, et l'entrée avec dalles de pierre patinée par les siècles tout comme les marches de l'escalier droit, rampe-sur-rampe, avec garde-corps à balustres en pierre également : très rare par son architecture.
Les murs clairs en maçonnerie de pierre calcaire apparente s'élèvent du rez-de-jardin au plancher haut du premier étage. Cet ensemble exalte bien le beau volume éclairé à chaque palier par de grandes croisées.
Également, chaque pièce est parfaitement éclairée au travers de croisées à double-vantaux et petits croisillons sous une belle hauteur sous plafond.
Premier étage
Du palier de l'escalier majestueux, une porte à deux vantaux ouvre sur un grand salon de 50m² environ qui offre une vue imprenable sur le parc et les jardins voisins et sans aucun vis à vis.
Murs et plafond peints, parfaitement éclairés par deux séries de trois croisées se faisant face. La cheminée 19ème siècle sur un parquet de bois vernis donne le ton de la sobriété de ce confortable salon.

A l'opposé, un couloir de dégagement distribue deux grandes chambres et une salle d'eau avec toilettes. Il rejoint l'escalier secondaire accédant aux autres niveaux.

Deuxième étage
Accessible par ce second escalier situé en pignon nord, l'étage se distribue entre deux chambres, une grande salle de bain avec toilettes.
Avec une vue dégagée sur le parc et celle des parcs voisins, la bonne exposition et la luminosité sont appréciables dans ces chambres.
Parquet de bois vernis dans chaque pièce, murs et rampants tapissés avec une belle hauteur sous plafond peint.
En bout du couloir, un vaste grenier de 50m², comme le grand salon du premier étage, peut très bien être aménagé en pièce à vivre. Les réseaux (eau, électricité et chauffage) sont en attente.

Les dépendances

Une première dépendance située dans la cour, « anciennes écuries », abrite un garage-atelier avec remise et escalier d'accès vers les combles qui courent sur l'ensemble du rez-de-chaussée.
D'une surface de 50m² environ au sol.
Maçonnerie de moellon et modénature en pierre de taille sous une toiture à la Mansart en ardoise naturelle.

Dans le parc, l'ancien lavoir de 10m² environ qui donne sur le ruisseau coulant dans les douves s'est transformé en remise et, mitoyennes, les latrines donnant sur la douve.
Mêmes constructions de maçonnerie de moellon sous une toiture en ardoise naturelle.

Ce que nous en pensons

Une belle prestance pour cet hôtel particulier qui est un des derniers joyaux du Versailles normand. A chacun d'y inscrire son histoire et d'en faire son lieu de résidence principale ou secondaire. La prise de possession des lieux sera immédiate sans le souci de travaux à envisager.
Une conservation exemplaire et un environnement paisible ne peuvent laisser indifférents ceux qui souhaitent s'intaller dans cette belle région ayant su préserver les lieux historiques et la nature. L'UNESCO sait remercier ces valeurs de préservation en les inscrivant au patrimoine mondial.

590 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur simple : 1 500 Euros TTC*
Avis de valeur argumenté à partir de 2 500 Euros TTC*
Expertise à partir de 3000 Euros TTC*
Les tarifs des avis de valeurs argumentés et des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établis respectivement sur la base d’un taux horaire moyen de :
Avis de valeur argumenté : 60 Euros TTC*
Expertise : 80 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 779470

Surface cadastrale 2161 m2
Surface du bâtiment principal 350 m2
Surface des dépendances 50 m2

Responsable régional
Basse-normandie

Hélène Lainé       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus