Dans une petite cité de Champagne méridionale,
un hôtel particulier du 18ème siècle

Situation

A 260 km de Paris par l'autoroute A5, une heure de Troyes et de Dijon.
Colombey-les-deux églises et la Boisserie, résidence du Général de Gaulle, sont à 25 km. La région, couverte de forêts, allie le charme du tourisme vert et les traces d'un passé nourri par les influences champenoises, lorraines et bourguignonnes.

Description

L'hôtel particulier est édifié sur l'emplacement des anciens remparts d'un château du 11ème siècle dont il ne subsiste que le donjon.
On accède à la propriété dressée en plein centre historique de la cité par une petite rue à sens unique. Elle s'ouvre par un élégant portail automatisé et une porte piétonne sur une cour intérieure pavée. Le jardin qui s'étend à l'arrière et en contrebas est directement accessible par une petite porte en bois.

L'hôtel particulier

De plan en "L", ses façades sont en pierre recouverte d'un enduit. L'ensemble compte trois niveaux sur caves sous une toiture en tuile plate percée de lucarnes, chéneaux et gargouilles simples en pierre.


Rez-de-chaussée
La porte d'entrée en bois plein est surmontée d'une fenêtre ornée d'un joli vitrail calligraphié. Le spacieux vestibule aux murs en pierre de taille et moellons est pavé de grandes dalles de Bourgogne. Eclairé par de hautes fenêtres habillées de vitraux et volets intérieurs, il est scindé en deux par une double porte ouvragée. A ses deux extrémités, un escalier en pierre et l'autre en bois montent à l'étage supérieur.
La cuisine de 23 m², en retour sur cour, malgré son carrelage plus récent, a conservé sa belle cheminée de pierre qui abrite la gazinière, ainsi que ses placards et petites niches. La pièce communique avec une autre plus petite disposée sous l'escalier et servant de remise, ainsi qu'avec le garage.
Le niveau réunit quatre pièces de 24 m² à 37 m². Chacune affiche des éléments architecturaux intéressants : planchers cirés à lames larges posés à l'anglaise ou plus classiques, cheminées de marbre ou de pierre surmontées de leurs miroirs et trumeaux, placards d'angle et bibliothèque. L'une d'elle se distingue particulièrement par son ensemble de boiseries dissimulant des placards et son étonnant poêle lorrain émaillé décoré de croix de Lorraine. Aménagé dans une alcôve, il est toujours fonctionnel.
Toutes ces pièces ont de hautes fenêtres avec volets intérieurs en bois et une hauteur sous plafond de plus de 3,20 m.

Premier étage
Les deux escaliers débouchent à chaque extrémité d'un long palier. Quatre chambres, de 16 m² à 36 m² avec plancher et cheminées de pierre ou de marbre se partagent une salle de bain.
Une cinquième chambre de 30 m², placée au-dessus de la cuisine sur le bâtiment en retour est associée à une salle de douche et à un dressing attenant d'environ 10 m². Belle cheminée en pierre et plancher à lames larges.
Deuxième étage
D'une surface d'environ 175 m², il réunit plusieurs pièces où logeait probablement le personnel. Le niveau sert à présent de grenier.
Les caves
On y accède par la cour. Disposées sur plusieurs niveaux car construites sur les remparts, elles forment un impressionnant dédale souterrain qui permettait le cas échéant aux habitants de s'échapper discrètement. Voûtées pour certaines, leur température et hygrométrie sont parfaites pour la conservation du délicieux nectar récolté dans la région. Une puissante chaudière au gaz de ville y a été installée très récemment.
On peut passer dans le jardin via une des pièces de réception par un curieux escalier de pierre en vis aménagé dans une tourelle.
Le jardin arboré d'environ 500 m² clos de murs et de grillage prolonge la façade arrière du bâtiment et ses bossages sensés faire ricocher les boulets de canon.

Ce que nous en pensons

L'insondable silence qui règne ici est fort ancien. Avec la forêt épaisse, il forme même la trame de cette vieille province de France "épuisée de végétation, mais prête, indéfiniment, à produire ce qu'il faut pour que se succèdent les vivants", selon les mots du Général de Gaulle qui, à l'ombre de la croix de Lorraine, avait aménagé non loin de là sa véritable et ultime demeure. L'hôtel particulier, qui a conservé ses beaux volumes et de nombreux éléments d'origine, baigne dans cette atmosphère mémorielle. Sa situation en plein coeur du quartier historique permettra toutefois à ses nouveaux acquéreurs de profiter de tous les services, commerces et divertissements qu'on trouve dans une cité moderne sans même avoir à sortir la voiture.

350 000 €
Les prix indiqués incluent nos honoraires de négociation.

Référence 574024

Surface cadastrale 859 m2
Surface du bâtiment principal 350 m2
Surface des dépendances 45 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Aube, Marne

Florence Fornara       +33 1 42 84 80 85


contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus