hôtel particulier à vendre champagne - châlons-en-champagne

En Champagne, à moins de 2 h de Paris,
un hôtel particulier du 18e s. à restaurer
Châlons-en-Champagne, MARNE champagne-ardennes 51000 FR

Situation

A Châlons-en-Champagne, 1 h 45 de Paris par l'autoroute A4, une heure en TGV. A 3 h de Bruxelles et 2 h du Luxembourg. Reims, ville des sacres, à seulement 20 minutes. La ville de Châlons-en-Champagne s'est développée dans la vallée de la Marne à un endroit où les eaux se séparent en plusieurs bras. C'est ainsi que trois cours d’eau sillonnent la ville et lui confèrent un charme particulier. Animée et festive, ville d'art et d'histoire, de nombreuses manifestations originales, culturelles et artistiques s’y déroulent chaque année dans les rues. Unique en son genre, un festival international du film de guerre s’y tient depuis 2013.

Description

L'hôtel particulier est situé dans l'une des artères stratégiques, à proximité des commerces du centre ville. La façade est alignée sur rue avec un petit jardin arboré d'environ 200 m2 à l'arrière du logis principal. Fermé en retour d'angle par deux pavillons, des dépendances et un haut mur de craie, il est totalement clos et sans vis-à-vis.

L'hôtel particulier

A Châlons-en-Champagne, le bois est le matériau le plus employé pour les constructions jusqu'à la première guerre mondiale. Les élévations sont en pan de bois, parfois recouvert d'un enduit, les soubassements en pierre et les murs mitoyens sont en craie afin d'éviter la propagation du feu. De ce fait, Châlons ne fut jamais victime d'incendie dévastateur comme le fut la ville de Troyes en 1524.
Posé en partie sur une cave voutée, l’hôtel particulier se compose de deux niveaux d'habitation et d’un étage actuellement à usage de grenier. La couverture récente est en tuiles mécaniques. La façade principale percée de fenêtres sur les trois niveaux, s'ouvre sur la rue par deux portes cochères intégrées dans le corps de logis. Côté jardin, les pavillons sont couverts de tuiles plates.


Rez-de-chaussée
La porte cochère donne accès à un vaste hall de 48 m2 traversant jusqu'au jardin et autrefois réservé au passage des calèches. Le pavé a été remplacé par une dalle en béton actuellement recouverte d'un revêtement plastique imitant le marbre. Il est séparé en deux par des portes vitrées agrémentées d'encoignures du 18e siècle. A sa gauche, il communique, par une élégante double-porte moulurée du 18e, avec un grand garage pouvant accueillir deux voitures. A sa droite, deux vastes pièces de réception avec cheminées en marbre, boiseries d'appui et trumeaux. Une moquette usagée recouvre le plancher de chêne. Les deux pavillons communiquent avec le corps de logis principal. L'un des deux abrite une ancienne cuisine avec une cheminée rustique et l’autre, la chaufferie avec une chaudière qui n'est plus en état de fonctionnement. L'escalier à balustre en chêne qui mène aux étages prend naissance dans le hall, à côté de la descente de cave.

Premier étage
L'escalier débouche sur un grand palier qui distribue via un petit couloir, deux chambres avec cheminée en marbre, deux salles d'eau ainsi que deux grandes pièces de réception avec boiseries et cheminée en marbre du 18e siècle. Dans les ailes en retour, en demi-niveau, se trouve une petite chambre qui surplombe le jardin pour l’une et pour l’autre, une cuisine qui se poursuit par une salle de bains aménagée au second étage de la dépendance. L'ensemble de ce niveau est recouvert d'un plancher.
Deuxième étage
A usage de grenier, la poutraison est apparente. De belle hauteur, ce niveau de 180 m2 pourrait au besoin aisément compléter la surface habitable.
Bâtiment de dépendances
Sur deux niveaux, dans le prolongement d'un pavillon, les anciennes écuries ont été maintenant aménagées en une pièce de rangement, un bûcher et un auvent pour abriter le salon de jardin. En face, un petit bâtiment en craie sur deux niveaux avec une pièce par niveau, ferme le jardin.

Ce que nous en pensons

Cet hôtel particulier, édifié au 18e siècle a subi bien des modifications au cours des dernières années. Il y subsiste cependant des éléments architecturaux intéressants à remettre en valeur. Une restauration complète de ce petit labyrinthe charmant avec ses demi-niveaux est à prévoir mais la toiture est en très bon état. Directement sur rue, il a l'avantage de posséder un garage tout en étant isolé de l’activité urbaine par le corps de bâtiment. Le petit jardin est ravissant dans sa simplicité, encadré des dépendances, comme un petit cocon. Idéal pour exercer une profession libérale ou créer de beaux appartements à louer qui manquent cruellement en ville, il conviendrait également pour une activité artistique et d'expositions, un restaurant, un salon de thé ou tous métiers de bouche.

280 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 655911

Surface du bâtiment principal 511 m2
Surface des dépendances 100 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Aube, Marne


Florence Fornara       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus