A quelques kilomètres de Vire, sur les hauteurs d'un village,
une villa anglo-normande du 19e s. dans un jardin de plus de 2000 m²
Graverie, CALVADOS basse-normandie 14350 FR

Situation

Le village est situé dans un bocage marqué par des haies qui délimitent une alternance de prés, de cultures fourragères et de vergers de pommes le plus souvent destinées à la production de cidre. C'est aussi un territoire vallonné où les plateaux alternent avec des vallées surmontées d'aplombs rocheux et des collines boisées. Vire et sa gare sont à 5 min. Paris se rejoint en 2h40 par le train et 3 h par la route. Les plages de la Côte de Nacre ou de Utah Beach sont à un peu plus d'une heure de voiture. Les plages de Granville à 50 mn. La métropole régionale est à seulement 50 min par l'A84. Tous les commerces de proximité, ainsi que médecin et kinésithérapeute, sont à quelques minutes à pied.

Description

A quelques mètres de la place du village, la cour d'entrée est encadrée par la villa, la maison d'amis, une longue dépendance et un espace enherbé ouvert sur l'horizon. Le jardin entoure la villa sur trois côtés. Entièrement clos, il s'étend en pente douce vers l'arrière de la demeure bordée d'une vaste terrasse.

La villa

De plan rectangulaire, elle s'élève sur trois niveaux. Deux toitures d'ardoise à deux pans sont à l'équerre l'une de l'autre. L'une d'elle forme ainsi deux pointes de pignon sur les deux façades principales de la villa. Les moellons de pierre ont été laissés apparents au premier niveau, recouverts d'un enduit pour les autres, à chaque fois séparés par des denticules de briques. Les encadrements des baies et les chaînes d'angle sont en briques. Les linteaux des baies avec portes-fenêtres reposent sur des corbeaux et sont en pierre de taille. Les pointes de pignon sont percées de deux baies cintrées dont la courbure est mise en valeur par une ferme débordante. Sur la façade ensoleillée, la triple porte-fenêtre ouvre sur une terrasse en bois qui descend vers le jardin. Elle est encadrée par deux panneaux en pierre sculptés avec le chiffre des premiers propriétaires.


Rez-de-chaussée
De la cour d'entrée, une porte vitrée ouvre dans un vestibule traversant avec le départ de l'escalier qui dessert les trois niveaux. A l'opposé, une double porte vitrée ouvre sur la terrasse qui borde la façade arrière. Il est composé, d'un côté, d'une vaste pièce à usage de buanderie et de chaufferie. De l'autre, une porte ouvre sur un dégagement qui dessert des toilettes, une salle d'eau puis une vaste chambre.
Premier étage
L'escalier débouche sur un petit palier qui dessert la double pièce de réception et des toilettes. Salon et salle à manger ont été réunis. Les sols sont faits d'un parquet de lames droites, les murs sont tapissés de lambris de soubassement et des corniches ornent le plafond. Deux cheminées en pierre se font face. La lumière est généreuse grâce aux deux doubles portes vitrées dont l'une donne sur une terrasse en bois. Une pièce à usage de bureau avec porte-vitrée protégée par un balcon en bois est accessible du salon. La cuisine est accessible depuis la salle à manger.
Deuxième étage
Ce niveau est légèrement mansardé. Le palier, avec un parquet de larges lames de bois, dessert deux chambres et leur salle d'eau avec toilettes et un grenier.
Maison d'amis
A l'équerre de la villa, elle était à l'origine la maison du gardien. La porte ouvre directement dans un salon orné d'une cheminée en pierre. D'un côté, une porte ouvre sur la cuisine. A l'opposé, sur une chambre. Dans un angle du salon, un vestibule mène à la salle d'eau avec toilettes et le départ d'un escalier droit qui grimpe vers deux chambres.
Bâtiment de dépendances
Il s'étend en longueur dans la cour d'entrée et face à la villa. Il est composé de trois garages, d'ateliers et d'espaces de stockage.
Jardin
Il est planté de très nombreuses essences qui entourent de petits espaces de détente grâce à des haies de lauriers palme, de buis bien taillés, ou cachés par de gros massifs et délimités par de petits murets de pierre. Toutes ces essences comblent autant les sens que l’imagination. Que ce soient les arbres fruitiers -figuiers, mirabelliers, cerisiers (dont un pourpre et ses noisettes au parfum si délicat), noyers, pêchers et autres abricotiers-, les massifs fleuris -rosiers, hortensias, rhododendrons, céanothe, pieris ou encore cotonéaster-, les arbres de haut jet comme l’érable à feuille de frêne, un imposant arbre à muguet, un liquidambar, un saule pleureur tortueux mais aussi crevette et d’autres encore. La floraison des camélias, des heuchères, des magnolias, des hibiscus, du lilas ou du jasmin étoilé s’étalent en toute saison. Il y a aussi le Japon et ses troènes, le Montana et sa clématite, le Mexique et ses orangers. Le jardinier est largement aidé par un puits en eau alimenté par une pompe immergée.

Ce que nous en pensons

Les sites remarquables de la Basse Normandie cernent la propriété de toutes parts, comme La Suisse Normande, le Perche ou encore la voie verte qui mène au Mont-Saint-Michel. Le viaduc de la Souleuvre, seul site permanent de saut à l’élastique en France, est à quelques kilomètres. En cent cinquante ans, peu de privilégiés ont habité la propriété, en profitant à chaque fois de la vue qui se déploie au loin sur la campagne viroise. Tous ont su conserver l'âme de la maison et chacun a contribué à l'embellissement du jardin. Les voisins les plus proches sont les pommiers d'un producteur de cidre.

Vente en exclusivité

385 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 571422

Surface cadastrale 2182 m2
Surface du bâtiment principal 150 m2
Nombre de chambres 3
Surface des dépendances 150 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Conseiller
Autour de Saint-Lô


Sébastien Courivaud +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest linkedin Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus