maisons de caractère à vendre - seine-et-marne - a 40 kilomètres de paris

A 40 kilomètres de Paris, au centre-ville de Melun,
une activité de chambres d'hôtes et une maison de famille du 19ème s.

Situation

Au sud-est de Paris, à une quarantaine de kilomètres, la ville de Melun est accessible en voiture par l'A105 ou la N6. La ligne de chemin de fer R, plus agréable que le RER, permet de rallier la capitale sans aucun arrêt en moins de 30 min. L'aéroport international d'Orly se rejoint en voiture en 40 min.
Le patrimoine ne manque pas dans la région. Le château de Vaux-le-Vicomte est à six kilomètres de la maison, celui de Fontainebleau à dix-sept. Le château médiéval de Blandy-lès-Tours est à seulement onze kilomètres. La forêt domaniale de Fontainebleau étire ses futaies jusqu'à l'entrée de Melun. Musées, centres d'équitation, golfs, sites d'escalade mondialement connus entourent la ville. Les motifs de promenades culturelles ou sportives sont légion.

Description

L'île Saint-Etienne, sur la Seine, est certainement le lieu de la première implantation humaine précédant l'édification de la ville. Des armes et des outils attestent de son existence durant la préhistoire. A l'époque gauloise, elle fait partie du pays des Sénons et est conquise par Labiénus en 53 av. J.-C. Au 3ème siècle, arrivent Saint Pérotin et Saint Aspais qui y prêchent l'évangile. Ce dernier laisse son nom à un quartier de Melun, et à l'institution catholique située à une centaine de mètres de la maison.
Le premier roi capétien, Robert le Pieux, fait édifier un château sur l'île Saint-Etienne au 11ème siècle. Rois et reines de la dynastie des Capets y séjournent, dont Blanche de Castille, qui fonde, aux portes de Melun, l'abbaye cistercienne du Lys. A cette époque, des vignes sont cultivées à l'emplacement actuel de la maison, dont le raisin fait le vin de l'abbaye.
Louis XIV traverse Melun en 1661 pour se rendre à la fête que lui organise le surintendant Fouquet à Vaux-le-Vicomte. La ville est alors nouvellement fortifiée. Elle s'est agrandie au fil des siècles.
Lieu d'émeutes de la faim en juillet 1789, elle est occupée par les Russes puis par les Autrichiens au début du 19ème s.
Sous le règne et l'impulsion de Louis-Philippe, la ville est assainie. On construit pour la bourgeoisie le "lotissement Charles X" au nord du centre-ville. C'est là que la maison est bâtie. Comme pour les autres de la même rue, les pierres du château de l'île Saint-Etienne, où Blanche de Castille passa la fin de sa vie, sont utilisées.
La maison est alors propriété du "pailleux", le fournisseur de paille de la cité. Le large porche ménagé pour le passage des chevaux et des charrettes atteste de la première destination du bâtiment.
Les propriétaires actuels ont acquis la demeure il y a une quarantaine d'années. Ils y adjoignirent la maison mitoyenne et son jardin, permettant de former aujourd'hui un ensemble immobilier de près de 600m2 habitables sur trois niveaux.

La maison

Depuis la rue, la façade appareillée en pierre, originale dans un alignement aux murs enduits, s'harmonise avec le large porche de grande hauteur. L'entrée se fait au choix par ce porche, ou par la partie plus étroite du bâtiment à droite, ou encore par celle, plus large, à gauche. Ces différents accès permettent des usages multiples au sein de la maison, sans nuisances réciproques : installation de bureaux ou de cabinets pour exercer une profession libérale, location d'un appartement de rapport sur rue, et bien entendu accès privatif pour la famille.
Sur jardin, les façades sont également en pierre apparente, et un jeu de passerelles et de terrasses permet la liaison entre les différentes parties.


Rez-de-chaussée
A droite du porche, une première pièce peut servir d'espace d'accueil. Un dégagement la relie à une seconde pièce ouverte sur le porche puis à un débarras. Cette première partie a servi à l'exercice d'une profession libérale : un usage qu'elle pourrait retrouver grâce à la configuration qui permet d'installer une salle d'attente et un bureau.
Par le porche lui-même, qui a été clos sur sa partie arrière, et équipé d'une rampe pour le passage des personnes en fauteuil, le jardin est accessible au fond. La partie de gauche de la maison comprend d'abord un bureau ouvert sur le jardin. En face, l'escalier qui mène à l'étage. A fond à droite, un appartement indépendant est accessible depuis la rue. Il se compose d'un salon, d'une salle à manger avec des éléments de cuisine, d'une seconde chambre et d'un dégagement vers des toilettes et une salle d'eau. Ce deuxième espace peut être un appartement loué séparément ou le lieu d'exercice d'une deuxième activité libérale.
De l'entrée aussi, un dégagement mène à un bureau ou chambre sur le jardin. De là, un escalier monte au premier étage.
Retour dans le jardin : une autre entrée conduit vers un salon, une salle à manger, une cuisine et une salle d'eau. Ces pièces peuvent constituer les communs d'accueil d'une table hôtes, ou bien un appartement d'amis autonome.
Premier étage
A gauche du palier se trouvent une cuisine et une arrière-cuisine, en face une salle manger ouvrant sur un double salon, des toilettes et une première terrasse.
A partir de la salle à manger, quelques marches mènent à un appartement avec un salon, une cuisine, une chambre, une salle d'eau, des toilettes, une buanderie et deux terrasses dont l'une est reliée jardin par un escalier.
Une fois traversée la première terrasse, se présentent un bureau avec des toilettes puis une chambre, une salle de bain, une autre chambre, une salle d'eau, des toilettes, un dégagement et un petit salon donnant sur une nouvelle terrasse.
Deuxième étage
Au deuxième étage, une chambre fait face à l'escalier. Un couloir mène à une salle de bain puis, après quelques marches, à un dégagement. Celui-ci ouvre sur des toilettes, une première chambre, une deuxième chambre avec une salle d'eau et des toilettes, puis une troisième chambre avec également salle d'eau et toilettes.
De l'autre côté de la maison, autour d'une terrasse, se trouvent une chambre avec salle d'eau et toilettes, ainsi qu'un ensemble formé d'un bureau, d'une chambre, d'un dégagement, d'une salle d'eau et de toilettes.
Combles
Le troisième niveau est un étage de combles, mansardé et aménagé en un salon de télévision, un salon, et un dégagement ramenant vers le deuxième étage.

Le jardin

Le jardin est composé de trois terrasses sur sol naturel. Un grand marronnier prend place au centre. Un petit potager fournit aux propriétaires, suivant leurs humeurs et les années, tomates, salades, haricots verts, pommes de terres...
Le jardin permet l'accès aux différentes pièces en dépendances, et par un escalier et une terrasse suspendue, au premier étage de la maison.

Les dépendances utilitaires

Les dépendances d'agrément

En fond de jardin, un bâtiment d'un seul niveau abrite un salon, un débarras et une cuisine d'été.

Ce que nous en pensons

Etonnant îlot résultant de l'assemblage de deux demeures anciennes, où pans de bois et tommettes apparaissent par endroit, où le large porche résonne encore du hennissement des chevaux charriant leur lourd bât de paille. Le jardin est un petit monde clos sur lequel donne des façades pleines de variété, de décrochements, de terrasses, de balcons, d'escaliers.
Pour le prix d'un appartement parisien dans lequel une famille serait à l'étroit, la vaste maison, dans une rue très calme, peut constituer un projet de vie. En plus d'être une grande résidence principale, la demeure se prête à la poursuite de l'activité de chambres d'hôtes existante. La développer permettrait sûrement d'en obtenir un très bon revenu. Concomitamment des cabinets médicaux ou des bureaux peuvent revenir s'installer dans les lieux. Un appartement sur rue est facilement louable. Tout cela à deux pas de l'institution Saint-Aspais pratique pour scolariser les enfants. La situation en centre-ville, accessible très facilement depuis Paris, et pourtant au coeur d'une région riche en activités culturelles et sportives, est aussi un aout pour une belle résidence secondaire. Où famille et amis se rejoindraient pour des pauses agréables hors de la capitale.

Vente en exclusivité

850 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 327195

Surface cadastrale 572 m2
Surface du bâtiment principal 595 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Essonne

Virgile Durand       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus