maisons de caractère à vendre - gers - dans le gers

Dans le Gers, près de Condom,
un ensemble de maisons restaurées au cœur d'une propriété équestre

Situation

Au confluent de trois départements, le Gers, les Landes et le Lot- et-Garonne, à moins de dix kilomètres de Condom, le paysage est encore celui de l'Armagnac. La propriété est à une heure de route de toute l'infrastructure autoroutière Bordeaux-Toulouse, aérienne pour Orly et ferroviaire (Paris à 3h10 depuis Agen par le TGV).

Description

Dans cette région du Gers si riche en bastides, dont Fourcès et son plan circulaire, en villages pittoresques, comme Laressingle et ses remparts, cette propriété, consacrée à l’élevage des chevaux et à l’art équestre, séduit par la qualité et la modernité de sa restauration : habitation et bâtiments d’élevage.
Tout autour, un paysage préservé avec ses champs clôturés par les barrières de bois des corrals. Pas moins de quatre mille arbres, des feuillus, ont été plantés sur le domaine. Un chemin bordé de cèdres mène à la propriété, les chevaux broutent paisiblement dans les prés. Ici, le visiteur découvre un monde qui leur est consacré : grand manège couvert prolongé par des boxes, et carrière de dressage.

La maison principale

La maison d’habitation, bâtie en gros moellons de pierre claire, s’étend du sud au nord. Sa longue façade occidentale, avec ses petites fenêtres, regarde le chemin d’accès et sa haie de platanes taillée en « plateau ».
La façade orientale donne sur l’immense piscine en L dont elle est séparée par une grande plage dallée. La blancheur des murs, les hautes portes-fenêtres et l’eau transparente donnent à ce lieu un air presque californien.


Rez-de-chaussée
L’entrée de service, utilisée au quotidien, est à l’extrémité nord du long corps de bâtiment. Pratique car elle est séparée des garages par une terrasse cimentée, ce qui facilite les retours de marché ! Un cellier en vis-à-vis de la porte pour le stockage des courses et une buanderie mitoyenne. Ici les tableaux électriques ont trouvé leur place. Dans cette partie le sol est en béton ciré. Un dénivelé de quelques marches permet d'accéder à la cuisine : carrelée de dalles blanches, avec des solives peintes en blanc au plafond, elle est éclairée par deux longues fenêtres basses, au nord et sur le mur oriental, par une porte-fenêtre à deux vantaux dont seul le haut est vitré, système efficace pour tenir les animaux à l’extérieur... Très lumineuse, elle a un certain style scandinave.
En enfilade, une petite salle à manger avec sa cheminée équipée d'une trappe et destinée aux grillades d'hiver. Elle précède un hall d'où part l’escalier vers l’étage des chambres. Sous la volée des marches, un petit vestiaire et des toilettes. La cage d’escalier est fermée par une cloison de treillis de bois mobile formant une séparation légère et aérée derrière la rampe en ferronnerie. Le sol est en béton ciré.
En continuant vers le sud, un espace agrémenté d'un bar ouvre sur la piscine par une grande porte-fenêtre en anse de panier. Les murs sont en pierre apparente, le sol en béton ciré et le plafond à solives brun foncé. Sur le côté nord, un comptoir en épi avec son évier. Au fond, à l’ouest, une arche de pierre donne sur le billard, accessible par quelques marches de bois. Au sol, un parquet à lames droites. Les murs sont doublés de panneaux de plâtre : deux ont été peints en vieux rouge, pour accentuer le côté masculin de cette pièce. Contre le mur sud, une longue banquette recouverte de cuir, à l’ancienne.
Cette pièce donne, au nord, sur un bureau dont le sol est en béton ciré et le plafond à poutres foncées. Une porte-fenêtre à double battant ouvre, à l’ouest, sur le chemin d’arrivée. Cet espace pourrait devenir la grande entrée de la partie réception, compensant ainsi la modestie de l’entrée actuelle.
En revenant vers le bar, une double porte en bois ciré ouvre sur le grand salon qui occupe toute la largeur de la maison. Le plafond est plâtré, les murs peints  à « l’essuyé » dans un délicat ton ivoire. Le sol est en béton ciré. A l’est, une haute porte-fenêtre, du sol au plafond, donne sur la piscine. En face, à l’ouest, deux petites fenêtres basses ont vue sur le chemin d’entrée et la rangée de platanes taillés en haie qui le borde. La haute cheminée est en pierre blanchie. Du côté sud, une large alcôve dans le mur témoigne d’un ancien passage en anse de panier.
A la suite et tout en bout de maison, sous la pente du toit, une grande pièce très lumineuse avec ses deux hautes portes-fenêtre, dans le style d'un atelier, qui donnent , l’une sur la piscine et l’autre sur les écuries et les prés du corral. Sol en béton ciré, murs blancs, plafond doublé de frisette brun foncé. A l’ouest, un mur de séparation peint dans un ton rouille. A gauche, en prolongement du mur couleur rouille, une porte claustra en bois à double battant de même teinte forme une cloison coulissante ouvrant sur une pièce baptisée  salle de repos, car elle devait être suivie d’un espace « jacuzzi ». Très lumineuse avec une haute verrière prise dans le mur occidental. Le sol est en béton ciré couleur ocre rouge et les murs blancs. Au nord, une ouverture donne sur le futur jacuzzi. Tous les branchements sont prévus. Le sol est recouvert d’un plancher à larges lames, une marche monte vers le jacuzzi. Sur le mur ouest, une série de petites niches vitrées apportent une lumière tamisée propice à la détente.
Premier étage
Un escalier maçonné, en bout de la grande pièce-atelier, part de la salle de repos vers l’espace chambres. Un vaste palier, à l’aplomb de la pièce «jacuzzi» donne sur l’atelier d’artiste, au rez-de-chaussée. Sol de béton ciré, murs peints à l’essuyé. Une fenêtre basse, à l'ouest, apporte de la lumière. Et une série de placards en bois peints en gris ardoise font le tour de la pièce.
La seconde volée de l’escalier donne sur la très vaste chambre parentale. Même surface que celle du grand salon en-dessous. Sous la pente du toit, les poutres et les frisettes sont vernies marron foncé. Au sol un plancher à lames étroites brun foncé. Les murs sont peints à l’acrylique avec un effet de larges rayures en trois tons de jaune, ocre et ocre rouge, apportant une touche d’exotisme. Une paroi coulissante entièrement vitrée ouvre sur une terrasse, prise entre deux murs de refend, surplombant la piscine. Une partie de la terrasse est couverte, créant ainsi comme un petit préau. Au sol, un carrelage de larges dalles en deux tons de gris foncé et ocre. Tout, dans la décoration de cette chambre, est orientalisant.
Au nord, une porte coulissante vitrée donne sur la salle de bain : un plafond bas avec spots, un sol en béton ciré couleur ocre rouge. Les deux lavabos sont posés sur une console de bois. A l’est, toilettes et douche à l’italienne, séparées par une cloison. Au sol, même carrelage que sur la terrasse, en deux tons. Le dressing, accessible aussi bien de la chambre parentale que de la salle de bain est situé sous la pente du toit. Il comprend une série de placards blancs à portes coulissantes. Le sol est recouvert d’un parquet flottant clair. Une fenêtre de toit à l'ouest apporte de la lumière.
A la suite, et donnant sur le palier de l’escalier principal partant du hall, quatre chambres : côté ouest, accessibles par quelques marches, deux chambres d’enfant avec un plancher clair à larges lames. Le plafond droit est blanc, comme les murs. Une fenêtre carrée à l’ouest. Sur le mur nord, un placard où se trouve toute la tuyauterie du chauffage par le sol.
Côté est, deux chambres se succèdent. Dans la première, une petite mezzanine a été construite à laquelle on monte par un escalier de meunier en bois. La ferme est apparente sur le plafond plâtré. Parquet en bois clair. Deux petites fenêtres carrées ont vue sur la piscine. Mêmes fenêtres pour la seconde et même traitement du sol et du plafond. Mais ici une alcôve a été réalisée grâce à un retour du mur, en entrant, à gauche. Un toit de bois lui a été ajouté, avec des stores en bambou, créant ainsi comme une petite cabane.
La salle de bain commune se trouve en bout de couloir, accessible par une volée de marches. Au sol, un carrelage de deux tons, jaune et blanc, comme le tour de la baignoire et le mur au-dessus du lavabo. Les toilettes sont séparées.
A l’extrémité du couloir, une trappe, dans le plafond, donne accès au grenier. Toute la maison bénéficie d’un chauffage au sol, réversible en climatisation les jours chauds de l’été gersois.

L'ancien chai

L'ancien chai est devenu bureau et maison d’habitation. La partie centrale est traversante, avec deux grandes baies vitrées au nord et au sud. Un carrelage beige clair au sol a été choisi pour toute la surface de cette habitation; la ferme est apparente avec, entre les poutres, un doublage en panneaux de plâtre anti-résonance, ce qui est appréciables dans un lieu de travail. Un gros poêle à bois sur le mur est. A l’est, une marche plus bas et séparée par un comptoir de la partie centrale, la cuisine avec un évier pris sur l’épi du comptoir carrelé et la cuisinière en retour d’angle. Deux fenêtres à petits carreaux et une grande porte-fenêtre donnant, au sud, sur la terrasse dallée qui sépare le chai de la maison principale.
Viennent ensuite un cellier et, au bout du couloir, une porte-fenêtre ouvrant, au nord, sur un préau, accessible aussi, par une porte-fenêtre, de la partie centrale.
A l’ouest, derrière la cloison de bois faisant toute la longueur de la salle de séjour, un placard avec tout le poste de chauffage. A la suite, une porte ouvre sur une chambre au plafond droit peint en blanc, aux murs blancs et avec une petite fenêtre à l’ouest.
Au milieu de la cloison de bois un second passage vers deux chambres et une salle de bain desservies par un couloir.
Pris sur la dernière chambre, la cage de l’escalier d’accès à la mezzanine qui longe tout le mur occidental.

Bâtiments d'exploitation

Toute proche de la maison, à l'est, séparée d’elle par une terrasse dallée, une grande piscine en L. Elle se termine par une plage couverte de quelques centimètres d’eau où il doit être agréable de bronzer «à la fraîche». A côté, une partie forme un bain à bulles.
De l’autre côté de la piscine, faisant face à la maison, une gloriette a des airs de hutte africaine ou de kiosque avec ses piliers maçonnés et sa coupole. Promesse de repas détendus avec le haut barbecue au fond.
Au nord, les garages et l'atelier sont regroupés dans un bâtiment séparé de la maison par une terrasse dallée, elle-même à demi-couverte par une verrière protectrice en cas de pluie. L’atelier sculpture de 28 m² est contigu aux garages. Il ouvre, à l’est, par une grande verrière, style atelier d’artiste, qui va du sol au plafond. Murs blancs, plafond droit plâtré. Un évier sur le mur nord. A l’ouest, un escalier de pierre étroit mène au niveau du garage. Sol en ciment sur 46 m². Trois voitures peuvent s'y garer.
Au-dessus de l’atelier, une chambre studio de même surface donnant à l’est, par des verrières. Sol en carrelage beige clair, salle de bain indépendante avec douche et lavabo, toilettes séparées. Encore quelques marches pour arriver, à l’aplomb du garage, dans une grande chambre dortoir de 46 m² sous la ferme de bois clair. Au sol, carrelage clair. Deux longues fenêtres coulissantes vers l’ouest et une grande fenêtre donnant sur la cage d’escalier. Les murs sont peints à l'acrylique avec un effet de larges rayures ocre clair et rouge. La chambre est divisée en deux parties : une grande salle de séjour en entrant et au fond, derrière la ferme formant une alcôve, la partie dortoir qui ressemble à une grande cabane ! Une salle de bain, lavabo double et douche, avec toilettes séparées. La montée de l’escalier se termine sur une cloison vitrée donnant, au nord, sur le jardin.
En surélévation, sur un petit tertre, un hangar a été construit en parpaings. Ses façades sud et est sont recouvertes de planches sombres imitant les  "ventelles" des séchoirs à tabac. La couverture est en éverite. A l’est, une grande pièce atelier d'environ 30 m² communiquant, vers l’ouest, avec la partie hangar où est stocké tout le matériel agricole : tracteurs, vans, balles de foin…Au-dessus, une plate-forme accessible par un escalier de pierre sert de «fourre-tout».La surface couverte d'environ 240 m² est ouverte vers l'ouest.
D'une construction ancienne, un puits, en contrebas du garage, ressemble à une petite guérite.
L'accès aux écuries se fait au nord, par une grande porte cochère. Le toit est isolé par des plaques de laine de verre avec réflecteur de chaleur. Un large passage central et traversant dessert neuf boxes, deux boxes pour poneys modulables en boxe unique pour poulinière et les pièces de soin. Tous les boxes bénéficient d’une alimentation automatique et dans toute cette partie (côté des six boxes) le sol est un revêtement caoutchouté pour éviter que les chevaux ne glissent. Puis un grenier de stockage suivi par la pièce douche et solarium pour les chevaux. Un escalier maçonné précède la sellerie, communicante avec la chaufferie, et permet d'accéder à un appartement d'environ 90 m² composé d'une salle de séjour de 45 m² avec cuisine ouverte, de deux chambres et d'une salle de bain. De la pièce principale, un escalier extérieur donne sur les prairies des chevaux.
Le grand couloir central débouche sur le manège couvert qui termine ce bâtiment. Une grande surface de 600 m2. Le sol est sablé et le manège est équipé d’un pare-botte. Les éclairages sont répartis de telle façon qu’il n’y a aucune ombre portée.
Une carrière de dressage, à découvert, fait face aux écuries, de l’autre côté du chemin.

Ce que nous en pensons

Le bien-être des humains n'a pas été sacrifié à celui des chevaux particulièrement choyés ici. Ils le rendront en randonnées dans le doux paysage du Gers. Les nouveaux occupants et leurs hôtes auront droit à une piscine d'une taille exceptionnelle, à un traitement audacieux de la lumière dans les intérieurs, au mariage subtil entre les matériaux anciens et les lignes pures du contemporain, à des jeux de couleurs inventifs dans les pièces.
Pour les hommes comme pour les bêtes, le bonheur est dans ces prés et sous ces arbres.

Vente en exclusivité

1 600 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 526179

Surface cadastrale 21 ha 53 a 15 ca
Surface du bâtiment principal 600 m2
Surface des dépendances 1600 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Lot-et-garonne

Armelle Chiberry du Vignau    +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus