Dans les paysages viticoles et vallonnés du Beaujolais,
un ancien domaine de monseigneur l'archevêque d'Auch au 18ème s.

Situation

En plein Beaujolais, le domaine se dresse au milieu de paysages vallonnés. Il est situé aux portes d'un village dont l' activité viticole est doublée d’un fort potentiel touristique. La région regorge de petites localités animées par des marchés proposant vins et produits du terroir. Plusieurs villes historiques intéressantes à visiter se trouvent dans un rayon de 40 km.
La propriété est à seulement 45 min en voiture de Lyon par l’A6, 30 min de la gare TGV de Mâcon-Loché qui permet d'être à Paris en 1 h 30, et 2 h de route de Genève.

Description

L'ancien domaine de Mgr l'archevêque d'Auch, auquel monte une allée dans les vignes, se dresse sur un coteau exposé au sud. Il disposait autrefois d'un vaste vignoble qui ne fait plus partie de la propriété mais s'étend toujours au-delà des murs de clôture. La demeure est bâtie selon un plan en L face à un jardin bien ordonné d'environ 1500 m². Un chemin en gravillons mène à un garage double.

La demeure de l'archevêque d'Auch : la partie rénovée

Une partie de la demeure a été rénovée, sur environ 210 m². Élevée sur des caves en rez-de-jardin, elle est bâtie en pierre et comporte deux niveaux d'habitation. La façade a été recouverte d'un enduit . Les chaînes d'angle sont en pierre de taille. L'entrée est sur une terrasse où mène un escalier.


Rez-de-chaussée
La porte en bois ouvre sur un long vestibule dont le plafond à la française a été conservé. Il dessert une pièce de réception d'environ 58 m², divisée en deux par un pan de mur auquel sont adossées deux cheminées anciennes. La partie salle à manger donne sur la terrasse par une baie. Son sol est un parquet à points-de-Hongrie. En face, la cuisine a été aménagée à l'emplacement de l'ancienne chapelle. Les marches en pierre grise qui montaient au chœur sont toujours là. La cuisine dispose d'un cellier. Elle ouvre sur la terrasse extérieure exposée à l'est.
Au fond du vestibule un escalier de bois menant à l’étage précède une salle d'eau et des toilettes ainsi qu'une grande buanderie. Une autre porte dissimule les degrés qui descendent aux caves.
Premier étage
Le premier étage abrite quatre grandes chambres. L'une d'elle est aménagée sous un pan de la toiture et éclairée par une fenêtre de toit. Les trois autres sont exposées au sud : des fenêtres, le jardin et les monts du Beaujolais s'offrent à la vue. Une salle d'eau avec des toilettes est à la disposition de trois chambres. La quatrième dispose d'une salle de bain privative.
Les caves
Un escalier intérieur mène aux caves disposées en rez-de-jardin. Elles sont voûtées en pierre et s'ouvrent par deux portes en bois aux ferrures anciennes. Un puits ouvragé en pierre alimentait autrefois la maison en eau. Une chaufferie a été isolée du reste des espaces. De même un mur a été érigé pour séparer les caves de la partie à rénover de la demeure avec laquelle elles communiquent normalement.

La demeure de l'archevêque d'Auch : la partie à rénover

La partie à rénover de la demeure représente une surface d'environ 400 m². Elle est entièrement restée dans son état d'origine. Élevée sur caves, elle est bâtie en pierre et comporte deux niveaux d'habitation. Un troisième niveau formant une tour carrée abrite des combles. L'entrée est sur un perron central auquel accèdent deux escaliers en pierre. Sous le perron, se trouve la porte en bois des caves.


Rez-de-chaussée
Au centre de la façade, une remarquable porte ancienne en bois est encadrée par deux œils-de-bœuf. Elle s'ouvre dans un long vestibule qui s'étire sur toute la longueur de la demeure et distribue les pièces. Le sol de l'ensemble de ce niveau est recouvert de terres cuites anciennes qui font écho à un plafond à la française. Le salon est disposé au sud et bénéficie de la plus belle vue, sur le jardin et les coteaux du Beaujolais. Il est réchauffé par une cheminée en pierre, surmontée d'un trumeau sculpté d'une scène avec quatre protagonistes. Le salon communique avec un petit salon lui aussi desservi par le long vestibule tout comme une salle à manger et une cuisine qui se trouvent dans la continuité. Les deux pièces ont une cheminée. Une souillarde est accolée à la cuisine. Elle a conservé sa belle pierre d'évier disposée sous la fenêtre.
Le vestibule rejoint au nord la vaste cage d'un escalier en pierre majestueux dont la rampe est en fer forgé et la main courante en noyer. Il mène au premier étage.
Premier étage
Il abrite les quatre chambres qui donnent dans un grand vestibule. Tous les sols de l'étage sont recouverts de terres cuites anciennes. Des douches et cabinets de toilettes ont été installés. Un escalier en bois monte dans les combles.
Combles
Les combles d'environ 40 m² se situent au troisième niveau sous la charpente ancienne qui est apparente. De plusieurs fenêtres la vue est magnifique sur les monts du Beaujolais tout autour.
Les caves
Les caves sont voûtées en pierre et s'étendent sur environ 120 m². Très saines et bien aérées, elles sont éclairées par de nombreux soupiraux. Elles sont le témoin du passé viticole de la demeure. Un escalier intérieur en pierre mène à l'étage d'habitation.

Le garage

Construit en limite de propriété sur le mur de clôture en pierre, le garage est une construction coiffée d'un toit à deux pans qui se prolonge vers le sud et couvre une terrasse extérieure. D'environ 50 m² il peut abriter deux voitures ainsi qu'un atelier.

Ce que nous en pensons

L'archevêque d'Auch était sûrement originaire de la région : un pied-à-terre à seule fin de sélectionner le vin de messe n'aurait pas été crédible, le Beaujolais produisant surtout du rouge. Sa demeure n'en conserve pas moins des caves impressionnantes comme il se doit dans cette province…bénie des dieux. Le relief n'est ni fade ni trop escarpé, les paysages de vignes et de bois se sont entendus avec les saisons pour s'offrir en spectacle à tout moment de l'année. La région a une forte personnalité mais ne tourne le dos à personne : Lyon est proche, d'autres villes aussi, comme les axes routiers, ferroviaires, aériens. La partie rénovée de la demeure permet de s'y installer séance tenante, celle à restaurer de laisser libre cours à ses idées, à son goût, à sa fantaisie. Les nouveaux occupants choisiront entre deux maisons ou une seule, très grande.

542 500 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 579169

Surface cadastrale 2367 m2
Surface du bâtiment principal 610 m2
Surface des dépendances 50 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Parc Naturel Du Pilat Et Ouest Isère

Florence Granier       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus