maison de caractère à vendre au sud de lyon

Au sud de Lyon, dans un château du 17ème s.,
une habitation Renaissance sur deux niveaux, son jardin avec cascade et son ancienne serre

Irigny, RHONE rhones-alpes 69540 FR
Rhône-Alpes

Situation

La commune est un ancien village agricole qui s'est développé dès le 12ème s. avec la construction d'un château par l'archevêque de Lyon, au sud-ouest de la ville. Aujourd'hui encore elle est bordée par des centaines d'hectares de vergers. Elle est d'autant plus prisée par les habitants de la métropole que la vue y est belle, sur les monts du Lyonnais ou sur le massif du Pilat.
La gare TGV (2 heures de Paris) est à seulement 20 min, l'autoroute A7 (4h30 pour la capitale) à 5 min et l'aéroport international Lyon-Saint-Exupéry à une demi-heure.

Description

La propriété consiste en une habitation sur deux niveaux au sein d'un château du 17ème s. Elle est entièrement restaurée. Sa surface est d'environ 200 m². Une terrasse privative au sein d'un patio aux allures provençales marque l'entrée principale de la maison. Privatif aussi, un jardin d'environ 500 m² est agrémenté d'une cascade que domine une ancienne serre. Une cave et des emplacements de stationnement complètent l'ensemble.
Le château du 17ème fut construit par Hervard, banquier de Mazarin, en 1646. Il y fit venir La Fontaine qui eut ces mots : "cette construction aux lignes sobres ne trahit aucune recherche de luxe. Il s’agit ici de goûter tous les avantages de la campagne". Le château se dresse dans un domaine qui s'étend sur environ 7500 m² en copropriété, entouré par des prés. Une longue allée bordée de platanes y mène. Il comprend d'autres logements. Une lourde porte en bois surmontée de vitraux ouvre sur un hall d'entrée commun voûté. Le sol est en dalles de pierre. Un escalier en pierre dessert les habitations. Les espaces verts communs sont aménagés et bien entretenus. Un jardin à la française, organisé autour d'un ancien bassin, permet la détente de chacun et est aussi un point de vue panoramique sur Lyon et notamment la basilique de Fourvière. Les alentours sont restés campagnards et les prés devant le château accueillent des moutons aux beaux jours.

L'habitation Renaissance sur deux niveaux

L'habitation est sur deux niveaux dans un angle du château et est principalement tournée vers le sud. Elle ouvre sur le jardin privatif. Baies à meneaux et baies cintrées contribuent à l'élégance des façades. L'accès se fait par un patio dans lequel règne une ambiance provençale. Une terrasse privée exposée aux rayons du soleil à l'ouest dont le sol est recouvert d'un dallage de pierre s'étend devant l'entrée. L'habitation dispose d'une cave. Les emplacements réservés aux voitures sont disposés à l'entrée du patio.


Rez-de-chaussée
Un sol parqueté marque le vestibule de l'entrée qui dessert, dans un angle, un cabinet de toilette. Installé sous un escalier en pierre, une fenêtre à meneaux l'éclaire. Devant a été conservée une ancienne pierre d'évier. Le vestibule, par un décalage de niveau de deux marches, invite à pénétrer dans une pièce lumineuse et spacieuse qui est à la fois le salon et la salle à manger sous un superbe plafond à la française. Une cheminée en pierre à coquille orne l'espace dont le sol est en terres cuites. Dans un angle, un escalier hélicoïdal en métal s'élance vers le niveau supérieur. Une large baie cintrée et des baies à meneaux ouvrent sur le jardin et baignent la pièce de lumière. La cuisine est contiguë et dispose également d'un accès au jardin. Elle est sur parquet et les poutres du plafond sont peintes en blanc. Au fond et dans un angle, un escalier en bois mène à une chambre au niveau supérieur. Une porte permet un accès direct dans la cuisine depuis le hall d'entrée principal et commun du château.
Premier étage
L'escalier de bois qui part de la cuisine mène à un palier qui dessert une chambre au premier étage. Le parquet au sol répond au plafond à la française. Une salle d'eau pourrait être facilement aménagée sur le palier.
Dans la salle de séjour, l'escalier hélicoïdal de métal conduit, lui, à un vaste salon de lecture. De hautes baies laissent entrer la lumière et plongent sur le jardin. Le plafond à la française et le parquet créent une ambiance chaleureuse. La pièce communique avec une chambre décorée d'une cheminée en pierre à coquille et surmontée sur toute sa surface, comme en demi-étage, par une bibliothèque ouverte sur le salon de lecture dont une cloison ajourée l'isole en partie.
Une autre chambre au même niveau bénéficie de la vue sur le jardin. Elle est décorée d'une cheminée en marbre et elle dispose d'un bureau aménagé en mezzanine. Le sol, recouvert de terres cuites, tranche avec le plafond à la française. A l'étage se trouvent aussi une salle de bain et des toilettes. Dans le salon de lecture, une porte permet au besoin un accès direct depuis le hall d'entrée commun du château.

Le jardin, la cascade et l'ancienne serre

Le jardin exposé au sud est privatif et fait face à la cuisine et à la salle de séjour. D'environ 500 m² il est en limite d'un verger planté de cerisiers. Une terrasse en terre cuite s'étend devant la cascade surmontée par une ancienne serre. L'ouvrage n'a pas été restauré mais a conservé son armature métallique arrondie. L'accès se fait de part et d'autre de la cascade par un petit escalier de pierre en fer à cheval. La cascade est alimentée en eau par une ancienne cuve dissimulée sous la serre. Au milieu de la végétation et contournant un arbre centenaire, un chemin serpente dans le jardin et monte vers une partie disposée en décalage de niveau qui offre encore un bel espace de détente.

La cave et les emplacements de stationnement

La grande cave voûtée du château a été divisée et chacun dispose d'une cave fermée. L'accès se fait dans le patio par un escalier extérieur en pierre et la température est idéale pour la conservation du vin. Le patio est relié par une ouverture au hall d'entrée commun du château. Il dispose également d'une porte cochère en bois, non loin d'un ancien lavoir en pierre, qui ouvre sur les extérieurs communs du château. Deux emplacements appartenant à la propriété sont réservés au stationnement des voitures . Une autre aire est dédiée aux visiteurs à l'entrée du château.

Ce que nous en pensons

Rentrer le soir de la trépidante métropole lyonnaise, se poser dans une demeure historique sans en avoir la charge à soi seul, et regarder les Alpes au loin en étant déjà un peu à la campagne : voilà le programme. La division du château a partagé son cachet, l'authenticité de son décor, restés intacts, et aussi le poids de son entretien : la formule empêche d'autant moins l'autonomie et l'intimité qu'un jardin privé accompagne le duplex. La vie de château n'a pas ici de contreparties.

645 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 904062

Surface du bâtiment principal 198.13 m2
Surface des dépendances 5.23 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Parc Naturel Du Pilat et Ouest Isère

Florence Granier       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus