À quarante minutes à l'est de Rennes,
un manoir du 15ème siècle, parc de 2,4 hectares
Vitré, ILLE-ET-VILAINE bretagne 35500 FR

Situation

À quinze minutes de l’autoroute pour Paris et du centre historique de Vitré, ville commerçante et animée des Portes de Bretagne, dont la gare met Paris à deux heures (TGV). Saint-Malo et la baie du Mont Saint-Michel sont accessibles en moins d’une heure et demi. La propriété se situe à un kilomètre d’un bourg de huit-cents habitants et a pour cadre une campagne calme et bocagère.

Description

Une longue allée bordée de cyprès mène au portail d'entrée. Le parc d'environ deux hectares et demi est entièrement clos et arboré. Construit en grès et moellon de schiste, couvert d’ardoise, le manoir date de la fin du 15ème siècle et a été remanié au cours des siècles suivants. Sa façade principale, aspectée au sud, présente, sous une grande arcade en anse de panier, une porte d’entrée en retrait. Celle-ci est voûtée en arc brisé mouluré et surmontée d’un fleuron. Au-dessus, une loggia ouverte en plein cintre dont le garde-corps saillant en pierre est orné d’une rosace. Une tourelle à encorbellement ainsi qu’une tourelle montant de fond à l’extrémité de la bâtisse animent la façade. Trois fenêtres à meneaux, une fenêtre présentant les supports d’une ancienne grille, ainsi que quatre petites ouvertures permettant d’éclairer les escaliers rythment l’ensemble. Deux dépendances à usage de garage et de remisage. Le prix de vente comprend le mobilier et le matériel de motoculture.

Le manoir

D’une surface habitable d’environ 192 m², il est équipé d’un système de chauffage au sol alimenté par une chaudière au fioul (changée en 2019). L’ensemble des menuiseries est en bois avec volets intérieurs. Le manoir a conservé son escalier à vis d’origine. Deux fenêtres à coussièges et la porte d’accès à la loggia éclairent celui-ci.


Rez-de-chaussée
Dans l’entrée, d'un côté, une porte en arc brisé ouvre sur un salon avec manteau de cheminée en bois sculpté et fenêtre à meneaux ; de l'autre, sous l’escalier, l’accès à la cave (sous-partie). Quelques marches de l’escalier accèdent à une grande salle de séjour. Une fenêtre à meneaux à coussièges et volets intérieurs à décor de plis de serviettes, un plafond à solives apparentes, une cheminée en pierre dont le contrecœur est appareillé en arrête-de-poisson, sont les nombreux éléments constituants l’authenticité de la pièce. Une porte en arc brisé mène à la cuisine aménagée où une fenêtre ainsi qu’une porte donnent sur le parc. Dans le séjour, une seconde porte ouvre sur un dégagement avec lave-mains et toilettes.
Premier étage
Au-dessus du salon, une chambre sur parquet à chevrons avec cheminée en pierre. Au-dessus du séjour, un couloir avec placards dessert la seconde chambre, la salle de bain et les toilettes.
Combles
Dans la tourelle à encorbellement, un escalier rejoint les deux greniers (isolés au sol).

Les dépendances

Deux dépendances en pierre et couvertes d’ardoise : l’une de 172 m² à l’entrée de la propriété à usage de garage et préau ; l’autre, de 128 m² ouverte en façade par quatre arcades fait face au logis.

Le parc

D'une superficie approchant deux hectares et demi, il est entièrement clos et se dessine en prés ponctués de haies bocagères à l’arrière du manoir. La diversité des essences (oliviers, amandiers, cerisiers...), implantée il y a une trentaine d’années, se partage les espaces en bonne intelligence avec leurs congénères (chênes, châtaigniers...) pour certains centenaires. Au nord du parc, un court de tennis à réhabiliter. Devant le logis, quelques marches accèdent à un petit bassin d’agrément. Les extérieurs du manoir sont pourvus d’un système d’éclairage.

Ce que nous en pensons

Remarquable par sa singulière architecture, le manoir étonne et rompt avec les codes du patrimoine local. La loggia, le porche dans l’œuvre avec ses bancs de pierre renvoient à un passé énigmatique. Au fil des siècles, la fonction du bâtiment et, avec elle, sa physionomie ont de nombreuses fois évolué. Ici, les traces d’une ancienne tour, là les ouvertures autrefois pourvues de grilles en sont les témoins. Aujourd’hui entièrement restauré et confortable, l’aménagement d’une chambre supplémentaire est envisageable au grenier. Les actuels propriétaires souhaitent vendre avec le manoir, le mobilier et le matériel de motoculture. Dans le parc, les haies bocagères, les arbres fruitiers, la légère déclivité du terrain sont de bons atouts pour imaginer des possibilités d’évolution.

553 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 436165

Surface cadastrale 2 ha 43 a 2 ca
Surface du bâtiment principal 192 m2
Surface des dépendances 300 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Ouest des pays de Rennes et de Broceliande


Lucie Riaux +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus