Aux confins de la Sologne et de la Touraine,
un manoir entièrement restauré et ses 50 hectares de forêt

Situation

Proche de la Touraine et des châteaux de la Loire et à 10 minutes de l'entrée de l'autoroute. Dans une région de bocages et de paysages diversifiés, site privilégié pour le tourisme vert, la chasse et la randonnée pédestre ou équestre. Prairies, cultures, bosquets, bois, forêts ainsi qu’étangs et mares voisinent avec quelques cépages renommés et des troupeaux de chèvres à l’origine d'un fameux fromage pyramidal. A 15 minutes d'un des dix plus beaux parcs zoologiques du monde dont les hôtes les plus célèbres sont des pandas géants.

Description

Invisible de la route, la propriété, une ancienne ferme royale, n'apparaît qu'au bout d'un long chemin bordé de bois et de champs. Sur la droite, perpendiculairement au chemin, une haute haie délimite le bien-fonds jusqu'à la grange et le pigeonnier. Sur la gauche, la façade arrière du manoir, ses terrasses et son jardin en bordure de forêt. Devant le manoir s'étend une cour carrée engazonné au pourtour pavé et gravillonné, plantée au centre de deux tulipiers de Virginie. En retour d'angle du manoir, une petite maison et son abri ouvert sur le parc et sur la cour ainsi qu'une dépendance où ont été installées la chaufferie et sa réserve de bois. Ce bâtiment se poursuit en angle droit sur tout le troisième côté de la cour. Dans cette aile, une grande salle, un appartement, une piscine et son local technique. Le quatrième côté de la cour est formé d'un bâtiment à usage d'appartement prolongé par un mur de pierre à chaperons borné d'un pilier à chapiteau. De l'autre côté de ce mur, face au pigeonnier et à la grange, un appartement et sa terrasse avec en retour d'angle un atelier, un troisième appartement et pour terminer, la boulangerie et son four à pain. Cet ensemble est entouré de grands espaces herbeux qui s'étendent jusqu'à la forêt essentiellement plantée de chênes majestueux autour d'un étang poissonneux de 3 hectares. Sous plan simple de gestion, renouvelé il y a deux ans, le domaine forestier bénéficie d'avantages fiscaux (amendement Monichon).

Le manoir

Plutôt d'esprit 18ème siècle, la bâtisse est en tuffeau du Val de Loire. Le bâti principal est formé d'un pavillon coiffé d'une toiture à quatre pentes en petite tuile. Il est flanqué d'une aile plus basse et plus étroite percée de lucarnes jacobines, dont la partie haute de la toiture à trois versants brisés est en petite tuile et les deux parties basses en ardoise. Les charpentes en chêne sont issues de la propriété. Les fenêtres et portes-fenêtres sont mixtes, en chêne à l'intérieur et en aluminium à l'extérieur. La façade principale, exposée au nord-est, est centrée au rez-de-chaussée sur une porte d'entrée légèrement arquée et à l'étage sur une fenêtre, le tout encadré de deux rangées de bossages plats en pierre de taille coiffées d'un fronton triangulaire percé d'un petit œil de bœuf.
Au rez-de-chaussée, l'entrée dessert des toilettes, sur la droite une grande cuisine à aménager donnant sur une terrasse, sur la gauche deux grandes pièces en enfilade, chacune avec sa cheminée. Les murs sont en pierre apparente et les sols en pierre de Bourgogne. Des peintures anciennes et authentiques de feuilles d'acanthe, de forteresses, de scènes de chasse et d'angelots encadrent le blason aux croissants d'or sur la poutre maîtresse du salon.
A l'étage, dans la partie la plus haute, une chambre et sa salle d'eau, de l'autre côté un grand grenier parqueté.


Petit logement
Cette petite maison a été entièrement restaurée avec les mêmes matériaux que ceux du manoir : tuffeau, petites tuiles, fenêtres chêne/aluminium et pierre de Bourgogne au sol. Sa toiture à quatre pans est percée de lucarnes meunières légèrement arquées. Son orientation est nord-ouest à l'arrière, sud-est côté cour.
Le rez-de-chaussée réunit une grande pièce avec cheminée et une salle d'eau avec toilettes. Un escalier de pierre mène sous les combles occupés par une chambre à charpente apparente.
Bâtiment de dépendances
Il s'agit d'un ancien bâtiment de ferme à lucarnes meunières, de structure simple et restauré avec les mêmes matériaux que le reste de la propriété. Outre divers locaux fonctionnels, le bâtiment abrite une salle cathédrale, à charpente apparente, faisant office de salle de réunion. Une autre salle cathédrale abrite la piscine de 4 x 10 m dont le bassin est revêtu d'émaux de Briare, une baie vitrée côté cour et trois côté parc, ouvrant sur une terrasse demi-cercle. Le bâtiment comprend également trois appartements et se termine par la boulangerie et son imposant four à pain.

Pigeonnier
L'édifice cylindrique est coiffé d'une toiture conique en petite tuile. Les boulins ont disparu. La superbe lucarne percée en assise sur la corniche, refaite à l'identique, arbore une fleur de lys. Une fenêtre à meneaux est percée à l'est. Une salle d'eau et des toilettes ont été aménagés au rez-de-chaussée et une chambre à l'étage sous la poutraison laissée apparente.

Ce que nous en pensons

Le manoir et sa ferme royale, ravalés de fond en combles, irradient l'éclat du tuffeau, cette pierre de lumière qui exalte toute l'architecture du Val de Loire. L' impeccable restauration, menée dans le respect des principes écologiques, fait la part belle à la qualité des matériaux, d'où cette parfaite harmonie qui règne sur le domaine admirablement intégré à son environnement. Même les allées de la forêt de chênes ont été reconstituées, permettant ainsi de longues promenades abritées avant de se poser au bord de l'étang. Conçu pour l'accueil avec ses cinq logements en sus du manoir, sa situation géographique, haut-lieu touristique, permettrait allègrement d'y recevoir des hôtes de passage.

Vente en exclusivité

Prix : nous consulter

Référence 398064

Surface cadastrale 49 ha 2 a 56 ca
Surface du bâtiment principal 130 m2
Surface des dépendances 750 m2

Responsable régional
Nord-est Indre & Loire

Marie-Antoinette de Groulard    +33 1 42 84 80 85


contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus