manoir à vendre dans le perche

Dans le Perche, à moins de 2 heures de Paris,
un manoir du 15ème s. avec douves en eau et une dépendance du 19ème s., sur un demi-hectare

Loupe, EURE-ET-LOIR centre-val-de-loire 28240 FR
Centre

Situation

A 130 km de Paris, dans le parc naturel régional du Perche, à 20 min de Nogent-le-Rotrou et à 10 min de La Loupe (gares), le manoir est situé dans un environnement préservé comme rarement. Des étangs classés Natura 2000, halte d'oiseaux migrateurs, l'entourent. Seules quelques bâtisses du 19ème s., constituant le petit hameau dont il est le centre, sont présentes, gages du calme alentour. La commune à laquelle le lieu-dit est rattaché a été fondée sur la base d'une motte féodale et possède une église d'origine romane, remaniée aux 13ème, 16ème et 19ème s. et dont le maître-autel est classé MH.

Description

Une petite route sans circulation traverse littéralement l'étang proche, et amène au droit du chemin qui dessert le hameau, et épouse le plus long côté la propriété masquée par une large haie arborée. Bien que des maisons soient présentes, l'absence de résidences principales garantit un calme que seul le chant des oiseaux peut troubler. Le chemin longe les douves du manoir, qui présente, une vingtaine de mètres en retrait de la limite de propriété, sa façade principale en brique, percée d'une porte et de baies en appareil de pierre. Les fenêtres, rectangulaires, hautes, sont à petits carreaux, l'une étant à demi-croisée. Une tour ronde abrite l'escalier. Dans le prolongement du corps ancien se trouve un bâtiment en pierre daté de 1841, certainement corps de ferme à l'origine : les deux sont reliés par une passerelle couverte fermant les douves qui jadis entouraient complètement le manoir.
La partie la plus importante du parc, rectangulaire et située derrière le manoir, est constituée d'une esplanade herbeuse protégée par de grands arbres anciens. Dans le prolongement de la dépendance s'en trouve une seconde qui ne fait pas partie de la propriété.

Le manoir

Presque tous les éléments du manoir sont conservés, et ceux qui ont été repris, par exemple certains sols, l'ont été dans le respect de l'histoire. Les plafonds sont hauts, et les fortes poutres y sont apparentes, certaines ornées d'entailles.
Le bâti est malheureusement en train de s'abîmer. Une vigne ayant atteint la toiture a créé cet hiver une fuite apparente au plafond du premier étage. Les fenêtres qui ne ferment pas et l'absence de chauffage ont provoqué l'apparition d'une humidité importante au rez-de-chaussée.


Rez-de-chaussée
Telle qu'elle est pensée aujourd'hui, l'entrée se fait par la dépendance puis la passerelle, vitrée des deux côtés, qui ferme les douves. Une grande pièce, peut-être un débotté, permet d'accéder aux deux salons principaux du rez-de-chaussée. Le premier, aux grandes dalles de pierre datant certainement des premiers temps du manoir, possède une cheminée monumentale au manteau de pierre sculpté présentant des motifs figuratifs. Dans le prolongement, le second salon, à peine moins vaste et au sol de tommettes hexagonales a une cheminée de mêmes taille et matériau, quoique plus simple, aux jambages sculptées en croisillons.
De l'autre côté de l'entrée, un retour d'aile du bâtiment abrite une buanderie, une chambre, une salle de bain et des toilettes. Plus bas d'un demi-niveau, un palier mène au garde-manger au plafond voûté de pierres maçonnées sur champ.
La tour présente une des seules interventions récentes du manoir, l'escalier principal y ayant été rebâti en béton.
Premier étage
Au premier étage se trouvent de nouveau deux salons importants au sol à tommettes carrées. Le premier a une cheminée en pierre aux jambages arrondis, et au manteau dont la clé de voûte est étrangement décalée vers un bord. Le deuxième salon a été agrémenté d'éléments de cuisine par les actuels occupants, qui en avaient fait leur salle à manger. La cheminée, tout aussi monumentale que les trois autres, est cependant la seule a avoir un manteau en bois sur des piédroits en pierre.
Communiquant avec le premier salon par une double porte à meneaux, la chambre de maître est joliment éclairée sur deux façades, et possède également une cheminée en pierre que seule la monumentalité des autres fait apparaître modeste….
Du salon part un couloir menant à une grande salle de bain, une chambre, un lave-mains, des toilettes et une buanderie.

La dépendance

Daté de 1841 sur le linteau d'entrée, la bâtisse a certainement eu une fonction utilitaire agricole ou d'élevage. Contrairement au manoir, le remaniement qui a été effectué ici, sans être achevé, est d'importance : une piscine intérieure de 7 m x 4 m a été creusée et maçonnée en béton. La structure est bonne, le liner et peut-être le système de filtration sont à reprendre.
L'entrée dessert à droite la passerelle menant vers le manoir, en face un garage, et à gauche deux pièces aveugles, un débarras et deux vestiaires. Au fond du couloir la pièce principale est celle de la piscine. Un sauna a commencé à y être installé, et une structure en mezzanine devait accueillir un bureau au-dessus de la piscine.

Le parc

Principalement situé en partie arrière du manoir, le parc est planté d'arbres sur ses trois côtés principaux, à l'exception notable de la dépendance dont un des murs est contigu au jardin du voisin, sans qu'une haie ou un brise-vue ait été installé.
Les douves, larges et rectangulaires, sont un agrément important du parc. L'entrée dans la propriété peut se faire à une extrémité par un portail qui n'est pas utilisé aujourd'hui.

Ce que nous en pensons

Le manoir a vaillamment traversé plus de cinq siècles, avec les sols, les cheminées, les plafonds d'origine. Aujourd'hui, il souffre : l'humidité et les infiltrations infligent leurs premières blessures à l'édifice demi-millénaire. Les occupants actuels ont commencé l'oeuvre de conservation, ajoutant des éléments de cuisine et de salles de bain qui sont un grand pas vers le confort. Ils trouveront des successeurs parce que le manoir le mérite : son authenticité, sa noblesse, son charme sont déjà une promesse de récompense. Au plaisir d'habiter un logis immémorial s'ajoutera la fierté d'avoir contribué à la sauvegarde du patrimoine.

Vente en exclusivité

280 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 756488

Surface cadastrale 5440 m2
Surface du bâtiment principal 430 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Essonne

Virgile Durand       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus