En Touraine sud, dans le Richelais, propriété agricole de 114 ha
avec tour-donjon du 14è S., logis du 15è S. et dépendances

Situation

Dans le Parc naturel régional Loire Anjou Touraine, sur un site isolé. Accès à la propriété :
- par route : entrée d'autoroute à 20 mn
- par chemin de fer : gare SNCF à 30 mn, TER, TGV 1 h 30 pour Paris (LGV Atlantique prévue en 2017)
- par avion : aéroport Tours / Val de Loire, vols réguliers sur plusieurs capitales européennes dont Londres.

Description

A mi-pente d'un vallon, la propriété se trouve sur un site anciennement assez sauvage et d'accès difficile.
Face à l'Anjou Plantagenêt fut d'abord érigée dans la deuxième moitié du 14ème siècle une tour-donjon avec une enceinte fortifiée. A cette construction purement défensive fut adjoint au 15ème siècle un logis accolé à la tour ainsi que des bâtiments séparés destinés à l'exploitation des terres, le tout entouré de murs à caractère plus ou moins défensif dont il ne reste que quelques parties.
Ces bâtiments ont ensuite été agrandis ou modifiés à diverses époques, puis complétés par des hangars agricoles.
Deux éléments enclavés ne font pas partie de la vente : il s'agit d'une ancienne grange dressée à 20 mètres devant la façade sud-ouest du logis et d'une maison d'habitation située à 100 mètres. Les bâtiments sont regroupés sur une partie des 55 hectares. Les autres terrains sont proches.
L'accès, qui se faisait à l'origine par le haut du vallon, est remplacé par une entrée ménagée entre les bâtiments.

Les terres

Descriptif sur demande.

L'enclos

De l'enceinte d'origine modifiée à plusieurs reprises, il reste dans le mur nord une porte en plein cintre condamnée, surmontée de trois énormes corbeaux de pierre qui devaient supporter une bretèche.
Sous la cour se trouvent encore des cavités non explorées.

La tour-donjon

L'édifice, qui est la construction la plus ancienne du site, est de forme polygonale s'achevant au nord-ouest, du côté défensif, par un arc de cercle, soit une disposition improprement appelée "en fer à cheval". Directement issue de l'architecture gallo-romaine, la tour occupe une surface de 12 x 10 m pour une hauteur actuelle de 13 m et se dresse perpendiculairement aux courbes de niveau. Elle intègre tous les éléments caractéristiques des donjons : une grande pièce à chaque niveau est desservie par un escalier en vis pris pour partie dans l'épaisseur des murs et pour partie sur la pièce, un puits intérieur, des cheminées et latrines dans l'épaisseur des murs avec conduit extérieur.
Les murs à parement de pierre de taille de moyen appareil, d'une épaisseur moyenne de 2 mètres, étaient couronnés de mâchicoulis dont les corbeaux sont encore en place, certaines de ses dalles taillées en arc trilobé se trouvant dans les combles du logis.
Le début de glacis qu'on trouve à leur base suggère que le terrain a été remblayé, sa hauteur réelle devant avoisiner les 18 m.
Le donjon est protégé par une couverture en tuiles canal que domine la girouette d'origine.


Niveau inférieur 1
Le niveau abrite une pièce de 6.00 m x 8.00 m, pour une hauteur de 2.23m. Actuellement en sous-sol, séparée du rez-de-chaussée par un solivage de bois, son sol est en terre battue. Elle comporte un accès au puits et une archère.

Rez-de-chaussée
A 0.70 m au-dessus du terrain actuel, il est voûté en berceau, avec une cheminée à manteau débordant et un accès au puits. A une époque indéterminée, le mur nord-est a été percé et accolé à un perron permettant l'accès au puits par l'extérieur.
Sol refait en dalle de béton brut sur solivage bois.
Pièce de services de 6 m x 8 m, départ de voûte à 1.90 m, pour une hauteur centrale de 3.42m.
Premier étage
L'étage noble est couvert par deux travées de voûtes d'ogive à nervures sans culot, avec une petite croisée au sud-ouest et la principale à ogives rayonnantes au nord-est. Cheminée à manteau débordant, fenêtres à croisée de pierre au sud-ouest avec double banquette de pierre dans l'embrasure et à traverse au nord-est. Latrines accessibles par un couloir dans l'épaisseur de la maçonnerie.
Des peintures naïves ornant la hotte de la cheminée et les murs proches représentent
différents châteaux, de nombreuses gravures en graffitis se trouvent dans l'embrasure, dont les blasons des Maillés et des Odarts, vieilles familles qui furent propriétaires du domaine.
Sols couverts de tomettes 15 x 15 cm.
Pièce de 6 m x 8 m, hauteur de départ des nervures à 1.64 m, hauteur aux clefs de 4.30 m.
Deuxième étage
Etage semblable dans sa distribution au 1er étage avec la particularité d'avoir des voûtes d'ogive inversées : une grande croisée au sud-ouest et une petite rayonnante au nord-est.
Pièce de 6 m x 8 m, hauteur de départ des nervures à 1.26 m, hauteur aux clefs de 4.20 m.
Dernier étage
L'escalier monte jusqu'au niveau des mâchicoulis d'où la vue s'étend sur tous les alentours, comme on peut le voir à travers le châssis aménagé dans le toit de protection.

Le logis

Accolé à la tour, orienté au nord-ouest et au sud-est parallèlement aux courbes de niveau, il est constitué de deux bâtiments du 15ème siècle à deux niveaux. Ses murs en maçonnerie de moellons et pierre de taille sont percés de baies à traverse et croisée d'ogive, les combles perdus sont à forte pente et la charpente à ferme couverte d'ardoise.
Les ouvertures de l'étage, qui n'a jamais eu un usage d'habitation mais servait à entreposer les récoltes, ont conservé leurs menuiseries d'époque avec leurs panneaux à motif de serviettes.
Un troisième bâtiment a été rajouté en 1925 en utilisant les mêmes matériaux selon la même volumétrie.


Rez-de-chaussée
Il comprend dans le premier bâtiment une entrée de 2.60m x 5.40 m avec un escalier droit assurant la liaison avec l'escalier de la tour, et une pièce de séjour de 7.70 m x 5.40 m avec une cheminée à manteau. Dans le second se trouve un couloir de 7.20 m x 0.90 m, une cuisine de 3.43 m x 3.62 m, une salle de bain de 3.33 m x 3.60 m, dans le troisième un couloir de 7.80 m x 0.90 m terminé par un escalier d'accès à l'étage, une chambre 12.92 m x 4.32 m, et une autre chambre de 3.37 m x 4.43 m.
Premier étage
Accessible pour les deux premiers bâtiment par l'escalier en vis de la tour et par un escalier droit de 1.24 m percé dans le mur ce celle-ci, il comporte dans le premier bâtiment une pièce de 10.47 m x 5.63 m, dans le second une pièce de 7.25 m x 4.85 m, les deux avec une cheminée à manteau, et au sol des tomettes 12 x 12 cm. Hauteur de 2.86 m.
Dans le troisième, accessible par l'escalier moderne installé à l'autre bout, se trouvent un couloir de 8.28 m x 0.90 m, une troisième chambre de 3.55 m x 3.70 m, une quatrième chambre de 3.02 m x 4.50 m, et une salle de bain de 1.60 m x 1.78 m.

La métairie

Le bâtiment le plus ancien au nord-ouest a été agrandi à plusieurs époques vers le sud-est, parallèlement et face au logis.
Il abrite une pièce à feu avec deux fours, une charrière, une étable, une grange, de 7.40 m x 50.00 m int. , sous une hauteur moyenne de 5.00m, ainsi que de vastes greniers à encuvement d'une hauteur de 2.00 à 4.00 m. Les charpentes à ferme sont couvertes de tuiles.

Les autres bâtiments d'exploitation

Au sud-est de la propriété se trouve un groupe comprenant un ancien bâtiment de pierre de 8.40 m x 21.40 m et deux hangars métalliques ouverts accolés, l'un de 14.00 m x 26.00 m, l'autre de 20.00 m x 20.00 m, hauteur moyenne de 6.00m.
Au nord-ouest un hangar métallique de 9.00 m x 14.00, hauteur de 2.80 m à 5.60 m.

Ce que nous en pensons

Les charmes de ce bel ensemble, exceptionnel par sa façon d'associer la tour et le logis, ont été peu à peu oubliés à mesure que le domaine versait dans un simple usage agricole. Il mériterait une restauration complète précédée éventuellement d'un curetage, d'autant que différents éléments d'origine de qualité exceptionnelle ont été conservés sur place, notamment les châssis et les pierres taillées des mâchicoulis. L'enjeu d'une telle acquisition pourrait être une reconstitution complète des bâtiments d'origine, projet auquel l'inscription au titre des Monuments historiques pourrait apporter une contribution décisive.

Vente en exclusivité

674 100 € Honoraires de négociation inclus
642 000 € Honoraires exclus
Honoraires de 5% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur simple : 1 500 Euros TTC*
Avis de valeur argumenté à partir de 2 500 Euros TTC*
Expertise à partir de 3000 Euros TTC*
Les tarifs des avis de valeurs argumentés et des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établis respectivement sur la base d’un taux horaire moyen de :
Avis de valeur argumenté : 60 Euros TTC*
Expertise : 80 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 694685

Surface cadastrale 114 ha 98 a 58 ca
Surface du bâtiment principal 340 m2
Surface des dépendances 640 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Ouest Indre & Loire

Richard Heinrich       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus