manoirs à vendre - loir-et-cher - centre

En Touraine, entre vignes et village,
un manoir et sa chapelle, tous deux ISMH.

Situation

En région Centre-Val de Loire, à 240 km de Paris et 50 km de Tours, à 7 km de la gare permettant de rejoindre la capitale en 1h35. En plein cœur de l'écrin Renaissance où foisonnent châteaux , manoirs et belles demeures. Terre de vignobles où les vins clairets sont appréciés depuis le Moyen-Age. Les hivers y sont doux et l'atmosphère sereine. Dans un bourg de 2600 habitants avec école, commerces et médecins.

Description

Cet ancien prieuré bénédictin du 12 ème s. dépendait de l'abbaye Saint-Julien de Tours. Les religieuses y vécurent jusqu'à la Révolution. Il se cache dans un quartier calme. Sur trois côtés il donne sur les vignes et les prés. Seule l’entrée se trouve sur une voie peu passagère. Passé le portail, le manoir s’impose au centre du parc. Composé d'une part de l’ancien logis 16ème s. du prieur, il est prolongé à l’ouest par une aile 19ème sans doute bâtie à l’emplacement d’une construction plus ancienne. A l’est du logis, la chapelle du 13ème s. tournée vers le levant . Le parc est entièrement clos, en partie par les dépendances situées de part et d'autre de l'entrée. Ce sont la maison de gardien, les anciennes écuries, des remises, l'ancien chai, une grange accueillant aujourd'hui un logement, un gîte, une cuisine d'été et le local technique de la piscine. A l'extérieur du mur d'enceinte, au nord du manoir, un chemin de terre mène au verger, au prés, aux vignes et aux bois.

le manoir

De plan rectangulaire, sur trois niveaux, l'ancien logis, sur sa façade principale, est flanqué à chaque extrémité d'une tourelle en encorbellement et au centre de la tour hexagonale de l'escalier de pierre. Les fenêtres sont à meneaux, la toiture d'ardoise est à deux versants pentus et les lucarnes de pierre sont surmontées de croix. Trois corbeaux de mâchicoulis présentent, à leur extrémité, des têtes dont le regard surveille l’entrée de la propriété. L'extension du 19ème, plus basse bien qu'accessible par un perron, présente côté nord une petite aile en retour d'angle. La toiture est en petites tuiles, ajourée de lucarnes jacobines.


Rez-de-chaussée
Le perron 19ème ouvre sur une petite entrée desservant une chambre avec salle d’eau et toilettes sur la gauche, la cuisine face à l’entrée avec son vieil évier de pierre et sur la droite un grand vestibule permettant l’accès à la cuisine, au bureau, au logis du 16ème s. et à l’étage. Quelques marches descendent au logis : ce sont alors deux pièces de réception, chacune traversante et présentant une cheminée imposante de pierre blanche. A ce niveau, les poutres des plafonds sont peintes, les sols sont en vieux pavés de terre cuite.
Premier étage
Il est accessible par l'aile 19ème et par la tour hexagonale. Ce sont six chambres, dont trois mansardées dans la partie plus récente, et trois plus spacieuses dont deux communicantes dans l'ancien logis. Certains murs y sont à pans de bois, reflétant ainsi l'authenticité de l'édifice. Quatre salles de bain ou salle d'eau optimisent le confort de l'étage. A ce niveau aussi, les poutres de plafond sont peintes et les sols recouverts de tomettes anciennes.
Deuxième étage
Accessible par l'escalier en vis de la tour, le palier dessert deux grandes chambres traversantes avec leur salle de bain.
Les caves
Belles caves voûtées semi-enterrées accueillant barriques et tonneaux.

Les dépendances


Chapelle
Fin du 12ème siècle, début du 13ème, de conception romane puis transformée en gothique au 16ème siècle. Formée d’une double travée voûtée sur croisée d’ogives. L’une des clés de voûte représente l’agneau pascal et l’autre une simple crosse.
Maison d'amis
Anciennement grange, ce logis de plain-pied de trois pièces présente un beau volume de 125 m2 récemment réhabilité.
Maison de gardien
Située à l'entrée de la propriété, c'est une petite maison de 80 m2 présentant deux pièces au rez-de-chaussée, une salle de bain, des toilettes et deux chambres à l'étage.
Bâtiment de dépendances
Dans la continuité des bâtis déjà cités, les anciennes écuries à usage d'atelier, des remises, un ancien chai, un gîte avec son four à pain, des greniers, une cuisine d'été et le local technique de la piscine.

Ce que nous en pensons

Au calme et non isolé, le domaine est en parfaite harmonie avec son environnement, tant architectural que naturel. La modernité a su respecter l'authenticité du lieu choisi par l'Ordre de Saint-Benoît. Aujourd'hui il y fait bon séjourner. Le bâti contente le regard, les chemins de randonnées empruntés à pied, à vélo ou à cheval font du bien à l'esprit et au corps. L'un des joyaux de l'architecture française est tout proche. C'est dire si l'activité de chambre d'hôtes pourrait se poursuivre pourvu que ce soit le choix des nouveaux occupants.

1 180 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 919057

Surface cadastrale 12 ha 94 a 80 ca
Surface du bâtiment principal 400 m2
Surface des dépendances 440 m2

Responsable régional
Nord-est Indre & Loire

Marie-Antoinette de Groulard    +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus