En Haute-Normandie, une ferme fortifiée du 17e S. classée MH
formée d'un manoir et de dépendances sur un terrain de 22 ha

Situation

Le bord de mer est à 22 kilomètres et la première gare SNCF à 25 kilomètres. Tous les commerces sont présents dans le premier village situé à 3 km. Paris est à deux heures de route par l'excellente autoroute A28 qui passe à 15 kilomètres. Forges-les-Eaux, son casino et son centre de thalassothérapie ne sont qu'à 30 kilomètres. Rouen, ville historique et ses universités, est à 50 km. L'aéroport de Beauvais et ses destinations internationales sont à 80 km. La frontière belge est à 250 km.

Description

Quelques kilomètres de petite route traversent la campagne puis les vallonnements du Pays de Bray qui précèdent l'immense forêt des Eawy, avant d'aboutir au mur d'enceinte de la propriété, placée en position légèrement dominante. Les façades de ce "clos masure" (en normand) classé MH portent encore les initiales de son premier propriétaire au 17e siècle, ainsi que des motifs décoratifs à fleurs de lys en partie effacés à la Révolution. Le manoir ou logis principal domine la cour rectangulaire bordée sur trois côtés de bâtiments d'exploitation, au-dessus desquels se dresse une ancienne tour-porche portant la date de 1602, année de sa construction. Un puits abrité se situe dans l'axe du porche. L'ensemble des dépendances, toutes contiguës, forment l'enceinte de la propriété.

Le manoir

Cet austère manoir élevé sur trois niveaux est un ancien relais de chasse où le roi Henri IV aurait séjourné. Classé Monument historique en 1930, ses imposantes façades de brique sont frappées par endroit de fleurs de lys et d'un R, initiale du nom du seigneur pour lequel la ferme fut construite en 1602. Les toitures du logis, ainsi que celles des deux tours quadrangulaires et de la tour ronde d'escalier hors-oeuvre sont en ardoise. Leurs ouvertures légèrement cintrées à petits carreaux sont surmontées de frontons triangulaires.L'aspect sévère de l'ensemble est adouci par l'appareillage en losanges de brique vernissée noire et de pierre blanche que l'on retrouve tant sur le corps de logis que sur les bâtiments annexes. Un escalier en pierre à colonnes et double repos mène à l'intérieur du manoir.


Rez-de-chaussée
Le niveau s'ouvre par une porte cintrée à chaînes harpées en pierre blanche. Un large séjour orné d'une cheminée monumentale fait face à une vaste chambre. Une autre chambre et une petite cuisine sont installées dans les tours carrées, auxquelles s'ajoutent une salle de bain et une dernière pièce. Les sols sont recouverts de tomettes restées dans leur jus ou d'un carrelage plus récent. Les poutraisons sont apparentes dans les pièces. Un superbe escalier en bois en vis dans-l'oeuvre conduit aux étages.
Premier étage
Cinq chambres dont deux petites sont aménagées à ce niveau. La répartition des pièces est quasiment identique à celle du rez de chaussée. Les sols sont entièrement recouverts de tomettes anciennes.

Combles
Le niveau abrite quatre pièces entièrement à aménager sous une magnifique charpente restée dans son jus. Deux des petits greniers sont installés dans les deux tours carrées.
Les caves
Les volumes en question sont vraisemblablement d'anciennes cuisines au sol pavé. Ils abritent à présent la chaufferie, un dégagement, un cellier et des toilettes, ainsi que deux débarras dans chaque tour carrée. On y accède aussi bien par l'intérieur que par l'extérieur via une porte cintrée en bois et quelques degrés en pierre.

Les dépendances

Tous ces bâtiments sont percés de baies à chaînes harpées en pierre blanche et ornés d'un appareillage de briques vernissées. L'ensemble réunit une étable, un hangar, deux greniers, le porche, la tourelle, des ateliers, abris divers et poulaillers, soit une surface totale de 1534 m², auxquels s'ajoutent les greniers et caves de certains bâtiments. Les toitures de tuile à quatre pentes ont été récemment révisées, voire refaites.

Ce que nous en pensons

Si labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France comme l'affirmait son ministre Sully, alors le royaume arborait une poitrine particulièrement généreuse au temps d'Henri IV. C'est en tout cas ce que suggère cet impressionnant corps de ferme bâti au temps du "bon roi", dont les lourdes murailles transpirent encore la puissance et la prospérité, surtout quand le soleil vient darder ses façades de brique en fin de journée. Il n'attend qu'un puriste et passionné d'histoire qui aura à coeur de ranimer le manoir et l'engager dans ce nouveau siècle. Compte tenu du cadre qui entoure la propriété et de l'ampleur de ses dépendances, toutes sortes de projets pourront y être cultivés, que ce soit pour s'y ressourcer en famille ou y organiser des évènements de toute nature. Le bord de mer n'est qu'à trente minutes et l'immense forêt qui borde la propriété est riche de promesses pour les randonneurs à pied à cheval ou à vélo.

Vente en exclusivité

930 000 €
Les prix indiqués incluent nos honoraires de négociation.

Référence 380549

Surface cadastrale 22 ha 47 a 35 ca
Surface du bâtiment principal 450 m2
Surface des dépendances 1534 m2

Responsable régional
Haute-normandie

Marie Merien       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus