A 35 mn au sud de Paris, au centre d'un petit bourg historique,
demeure du 18ème siècle préservée, dépendances et parc de 2 ha

Situation

Au cœur de l'Essonne, à 35 km de Paris, tout proche du bois de Baville et du Parc naturel régional du Gâtinais. Dans un village aux charmes secrets avec commerces et services de proximité. Accès routier depuis Paris : 35 minutes par l'autoroute A10. Gare RER à 3 km.

Description

La demeure est à l’entrée du village, face à l’église classée. Le grand portail d'entrée en fer forgé est séparé de la chaussée par une aire pavée en demi-cercle. La grille, protégée par deux pied-droits en pierre de taille, est flanquée à gauche d’un accès pour piétons avec un petit bâtiment de trois pièces à l’état brut. A droite, les vastes communs, dont l’habitation de gardien et les dépendances. La grande cour d’honneur est plantée d'une pelouse et cernée d’un chemin de terre. Le parc de 2 hectares aux arbres séculaires se déploie jusqu’au cœur de ville.

La demeure

De construction probablement antérieure au 17ème siècle, son important remaniement au 18ème siècle y introduisit massivement la lumière grâce au percement d'une quarantaine de baies. La sobriété règne, aussi bien dans la symétrie extérieure que dans la décoration intérieure.
Le corps principal unique s'élève sur deux niveaux percés de baies à persiennes. La modénature discrète en pierre de taille dénuée de tout décor rythme la façade enduite au niveau des trumeaux. Toutefois, deux hautes baies à portes-fenêtres surmontées à l’étage d’un fronton, et au rez-de-chaussée d’un linteau surbaissé à clé d’arc, viennent souligner le centre de la façade. Dans la toiture en ardoise à deux croupes sont aménagées des lucarnes jacobines, cinq par façade. Celles du centre, plus grandes, s'harmonisent avec les fenêtres et portes-fenêtres placées en contrebas devant l'entrée d'honneur.


Rez-de-chaussée
L'entrée principale aménagée sous la clef d'arc au milieu du bâtiment débouche sur le vestibule et le grand escalier à marches balancées à l'anglaise, deux quarts tournant.
A gauche, un petit passage conduit vers une cuisine avec entrée de service, et vers le débotté en demi-niveau. La grande cuisine est éclairée par une grande fenêtre donnant sur la cour d'honneur. Arrière-cuisine dans le fond et pièce à confiture en demi- niveau. Depuis la cuisine, l'antichambre ou le vestibule, on passe dans la salle à manger et ses fenêtres donnant sur l'arrière du parc. La pièce est rehaussée par un poêle en faïence ancien au tuyau émaillé à l'identique, de nombreuses pièces de boiseries parfaitement conservées, un parquet au sol est des plafonds à caissons. Accessible depuis le vestibule ou l'antichambre, le grand salon traversant, éclairé par quatre grandes fenêtres sous des lambris à plus de quatre mètres, est conçue dans le même esprit que la salle à manger. Les portes-fenêtres sont à menuiserie ancienne, les lambris en bois sont encadrés de moulures de teinte gris vert, le plafond est également rehaussé d’une moulure simple et unie. Au dessus des portes, les trumeaux sont décorés de putti, angelots symbolisant les arts et la musique. La cheminée de style Louis XVI en marbre avec contre-coeur à motif de damier est surmontée d'une fenêtre intérieure. Comme dans les autres pièces du rez-de-chaussée, les volets intérieurs sont en bois brisé et le sol en parquet à point de Hongrie. Dans le prolongement s'ouvre le salon de musique, qui livre une vue sur tout le parc. Ses deux fenêtres et sa porte-fenêtre dominent de trois marches le jardin.

Premier étage
Le palier distribue huit chambres de 10 m² à 20 m², cinq points d'eau ou salles de bain, un bureau et une annexe charmante servant de petit bureau aménagée au-dessus de la coulée verte du parc. Les chambres ont conservé leur cheminée de marbre et leur parquet droit à l'anglaise. Des couloirs, probablement ajoutés au 19ème siècle, assurent l’autonomie des chambres qui sont toutes utilisées régulièrement et en bon état.
Deuxième étage
Egalement accessible par l'escalier d'honneur, cet étage plein de charme abrite les anciennes pièces de service, soit sept chambres de belle taille avec tommettes au sol et lucarnes jacobines. Aux extrémités de l'étage, les deux grands greniers éclairés par des tabatières pourraient être convertis en salles de jeux.

La maison de gardien

Le bâtiment se dresse juste en bordure de propriété, dans le prolongement du mur d'enceinte. Il est vaste, mais seul le rez-de-chaussée d’environ 70 m² a été maintenu habitable. Le logement est loué à l'année à une petite famille. A l'étage, un grand espace, aujourd'hui non aménagé.


Rez-de-chaussée
L'appartement réunit une chambre, un bureau, une belle pièce de séjour, une grande cuisine, une salle d'eau et des toilettes séparés.
Premier étage
Le cloisonnement d'origine a été conservé, certaines pièces étant dotées d’une cheminée. L’ensemble, vétuste et inhabitable, constitue un bel espace qui mériterait grandement d'être remanié.

Les dépendances

L'ensemble se compose :
- d'un bûcher situé sur la gauche de la propriété
- d'un local technique séparé placé dans le prolongement,
- d'un ensemble centré autour d'une petite cour pavée, délimité par un mur bas rehaussé d'une grille ajourée, formant un espace à part. On y trouve une petite tour abritant une pièce ; un abri ouvert de maréchal-ferrant ; un atelier prolongé d'une serre ; un garage de 24 m² ; une écurie avec quatre boxes ; une sellerie ; une petite maison à part ; une grande pièce prolongée de deux autres avec accès indépendant sur la rue ; et un grenier à grain.

Le parc

D'une superficie de deux hectares, il est clos de murs et protégé par un saut de loup, fosse censée dissuader l'approche des prédateurs en des temps anciens. Situé en bordure de village, sa disposition ménageune distance de confort à la maison par rapport à la petite route qui le borde. Essentiellement utilisé comme parc d'agrément, il recèle aussi un potager et un verger. Ses grandes pelouses, ses grands arbres et ses deux allées de tilleuls ou de marronniers contribuent fortement au cachet de la propriété.

Ce que nous en pensons

La dimension authentique d'une telle demeure saute aux yeux sitôt qu'on aborde la grande cour d’honneur : alors se révèle d'un coup et dans toute son envergure la façade épurée aux dix-sept fenêtres, parfaitement symétrique et singulièrement expressive. Le parc de deux hectares compose autour de cette majestueuse propriété de famille un environnement digne d'elle. Bien qu'elle symbolise tout un monde révolu, les générations qui s'y sont succédé l'ont conservée bien vivace en respectant ses beaux atours. Aussi n'y a-t-il nul besoin de restauration lourde, quelques travaux de confort suffiront aux nouveaux possesseurs pour s'installer douillettement dans les traces d'une lignée qui sut la conserver durant plus de deux siècles. Au coeur de son petit village pittoresque, à une demi-heure de Paris, la maison fera aussi bien une résidence secondaire que principale, la possibilité de réaménager le second niveau et les bâtiments indépendants ouvrant largement le champ des possibles.

Vente en exclusivité

1 155 000 €
Les prix indiqués incluent nos honoraires de négociation.

Référence 572928

Surface cadastrale 2 ha 4 a
Surface du bâtiment principal 550.0 m2
Surface des dépendances 300.0 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Paris

Xavier Fonquernie       +33 1 42 84 80 85


contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus