En Anjou, manoir des 16è et 17è S. inscrit MH, sur 113 ha,
ses dépendances, sa ferme laitière et ses deux maisons

Situation

A 1/2 heure de la ville d'Angers et de sa gare TGV. A une vingtaine de minutes de l'axe autoroutier A11. A 5 minutes d'une petite cité au bord d'une rivière, réputée pour son prestigieux Haras national et son hippodrome, avec tous commerces et services. A la sortie d'un village qui a également conservé ses propres commerçants et jouxte un terrain de golf.

Description

Une belle campagne entoure le manoir. Le bâtiment est d'un côté abrité par une colline, de l'autre bordé par une forêt. Un chemin privé traversant des prairies mène à l'entrée. Le portail ouvre sur la cour délimitée pour partie par les dépendances et le manoir lui-même. L'exploitation agricole se trouve derrière la colline, à 500 m environ. Elle comprend deux ensembles distincts de bâtis couverts associés chacun à une maison d'habitation.

Le manoir

De plan rectangulaire avec une courte aile en retour d'équerre, il est construit en pierre et moellons enduits à la chaux. Il se compose d'un rez-de-chaussée, d'un premier étage et d'un second étage sous combles. Sa haute toiture d'ardoise était percée de deux lucarnes de façade, dont une seule subsiste aujourd'hui. Sur la façade avant, les encadrements des ouvertures, les corniches et les chaînages d'angles sont en pierre de tuffeau. Le remaniement du manoir au 17ème siècle n'a pas affecté certains éléments antérieurs comme les fenêtre à meneaux finement sculptés. Une des portes d'accès au manoir est encadrée de pilastres et surmontée d'un fronton triangulaire. La façade arrière a, quant à elle, conservé son aspect défensif.


Rez-de-chaussée
L'entrée du manoir dessert le salon, la cuisine et une petite pièce utilisée comme chambre. Dans la cuisine, une porte donne accès à un dégagement qui dessert des toilettes, une grande chambre avec une douche, une baignoire et un lavabo, ainsi qu'un escalier à trois volées en pierre et ardoise qui conduit aux deux étages supérieurs.
Sur tout ce niveau, le sol est en carreaux de terre cuite sous un plafond à la française. Le salon, la cuisine et la grande chambre ont chacun leur cheminée en pierre de tuffeau.
Premier étage
Il abrite trois grandes pièces dont la restauration reste à achever, avec sol en carreaux de terre cuite, plafonds à la française et cheminées en pierre de tuffeau. Dans deux de ces pièces disposées en enfilade et séparées par un mur en colombage, les poutres maîtresses des plafonds sont finement sculptées de torsades, d'écailles et de motifs géométriques. Superbes cheminées du 17ème siècle dans chacune des trois pièces.
Deuxième étage
A ce niveau sous combles, un palier dessert trois greniers aménageables, dont un percé d'une lucarne. La charpente est en parfait état de conservation.

Les dépendances

Il s'agit de quatre bâtiments distincts : une grange avec un toit à quatre pentes, une remise avec un four à pain, un bâtiment à usage d’habitation et une ancienne écurie. Tous sont construits en pierre et moellons et recouverts d'ardoise. Dans le four à pain, la poutre de cheminée est sculptée d'un décor rare où quatre têtes de profil se font face, séparées par un motif géométrique. Le bâtiment d'habitation abrite un salon et deux chambres, chacune avec sa salle d'eau et ses toilettes. Une troisième chambre est à finir de restaurer. Le garage est adossé au pignon nord du manoir.

L'exploitation agricole

Avec son cheptel d'environ 240 vaches, elle se consacre essentiellement à la production laitière. Elle est formée de deux bâtiments couverts d'environ 3000 m² chacun et comprend tout le matériel lié à l'exploitation.

Caractéristiques du domaine agricole

D'une surface de 113 ha, les terres irriguées sont éligibles au DPU. Si ses deux étangs servent de réserve d'eau, le domaine dispose également d'un droit de puisage dans un étang de 4 ha. Le terrain comprend en outre un bois d'environ 1,5 ha.

Caractèristiques du territoire de chasse

Territoire libre sans bail d'un seul tenant, non clos, constitué majoritairement de plaines agricoles, mitoyen d'un massif forestier de plus de 100 ha de feuillus. Également entouré d'autres plaines agricoles.
Potentiel à la chasse au petit gibier et au gros gibier selon aménagement du territoire et technique de maintien du gibier.
Plan de chasse : 1 chevreuil
Certaines dépendances pourront être transformées en relais de chasse.

Les deux maisons anciennes

L'une réunit une pièce de séjour, une cuisine, trois chambres, une salle de bain, des toilettes et un cellier. Dans l'autre se trouvent un séjour, deux chambres, une cuisine, une salle de bain, des toilettes et un cellier.
Ces deux maisons ont aussi leur jardin.

Ce que nous en pensons

Le manoir montre un bel exemple de l'évolution de l'architecture rurale entre la fin du Moyen âge et le 17ème siècle. Outre son altière silhouette, il est émaillé d'éléments décoratifs originaux qui lui confèrent un aspect très singulier, à commencer par ses poutres ouvragées et le spectaculaire manteau de son four à pain à profils sculptés. Amplement méritée, son inscription MH permettra aux futurs acquéreurs de poursuivre la restauration du bâti en bénéficiant des dispositifs fiscaux liés à ce statut.
Dressé au milieu d'une belle campagne angevine dépourvue de nuisances, cet ensemble à la fois rural et précieux a conservé une profonde unité qu'il serait dommage de rompre, même si l'ensemble du domaine peut être vendu intégralement ou séparément en différents lots.

1 900 000 €
Les prix indiqués incluent nos honoraires de négociation.

Référence 544418

Surface cadastrale 113 ha
Surface du bâtiment principal 300 m2
Surface des dépendances 300 m2

Responsable régional
Anjou

Sylvain James       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus