manoir à vendre près d'angers

Proche d'Angers et de la Loire, dans une belle campagne,
un logis rural du 17ème s. et ses jardins à la française IMH

Situation

Le logis est aux abords d'un village, dans une campagne sans nuisance, à une dizaine de minutes d'un village historique disposant de tous les commerces et services. Un accès à l'autoroute A87 est proche. Angers et sa gare TGV -avec plus d'une dizaine d'allers-retours quotidiens avec Paris en 1 h 20 environ-, sont à 15 km.

Description

L'accès principal se fait par une allée qui mène à un hémicycle percé en son centre d'une porte charretière en bois et d'une porte piétonne . Ces portes ouvrent sur une cour d'honneur rectangulaire encadrée par les deux ailes parallèles des communs et le logis. L'hémicycle se termine par deux pavillons symétriques. Dans le prolongement d'un de ces pavillons, une deuxième porte charretière donne accès à une basse-cour. De l'autre côté de l'hémicycle, un mail de tilleuls part dans l'axe de la première porte charretière et de la travée centrale du corps de logis. Des prairies s'étendent de part et d'autre de ce mail. Le jardin à la française est à l'arrière du corps de logis et de l'aile sud des communs. La surface totale de la propriété est de 20 ha 77 a 91 ca.

Le logis

Il est formé d'un corps central composé d'un rez-de-chaussée, d'un premier étage et d'un second étage sous une toiture d'ardoise en croupe percée de lucarnes de façade. Les lucarnes sont ornées de frontons curvilignes ou triangulaires. Les encadrements des ouvertures, les chaînes d'angle, les corniches à modillons et les lucarnes sont en pierre de tuffeau. Les fenêtres sont à meneaux de bois. Chaque pignon est prolongé par un petit bâtiment composé d'un rez-de-chaussée et d'un étage de combles brisés couverts d'ardoise. Ils constituent la jonction avec les deux ailes des communs qui forment les deux grands côtés de la cour rectangulaire devant le logis. Accessible par un perron, la porte d'entrée est surmontée d'un fronton curviligne interrompu et percé d'un oculus. Le puits, avec une porte en treillage de bois est coiffé d'un fronton semi-circulaire en pierre de tuffeau. Il est situé près du porche qui relie la cour au jardin à la française.


Rez-de-chaussée
L'entrée traversante dessert d'un côté la salle à manger, une pièce avec un point d'eau et des toilettes ainsi qu'une chambre avec sa salle de bain. De l'autre côté, un vestibule avec l'escalier, un débarras, des toilettes et le salon. Depuis le salon, un passage conduit à la cuisine située dans une aile. Toutes ces pièces ont un plafond à la française, des cheminées en pierre de tuffeau et un sol en pierre ou en carreaux de terre cuite. Le salon est orné de peintures murales. Les poutres du salon et de la salle à manger sont peintes et les deux pièces disposent d'une remarquable cheminée monumentale au manteau orné d'un médaillon peint. L'escalier droit en pierre, rampe sur rampe à deux volées avec repos, dessert le premier étage. Une grande cave de la surface du rez-de-chaussée du logis est accessible depuis la cuisine. Elle abrite plusieurs salles et la chaufferie.
Premier étage
Le palier distribue d'un côté un bureau, une chambre -tous deux avec une cheminée-, une salle de bain et un dressing. Les sols du bureau et de la chambre sont un parquet à compartiments. De l'autre côté du palier : une lingerie, une chambre avec sa salle d'eau et trois autres chambres avec leur salle d'eau. Ces trois chambres sont situées dans l'aile sud des communs et sont aussi accessibles par un escalier en bois situé dans la boulangerie. Dans cette partie, les sols sont en pierre ou en carreaux de terre cuite.

Deuxième étage
Ce niveau est aujourd'hui une grande pièce à usage de bureau, salon-bibliothèque éclairée par dix lucarnes. Les poutres de charpente sont apparentes et le sol est en carreaux de terre cuite.

Les dépendances

Elles se composent d'un ensemble de bâtiments qui, avec le logis, encadre la cour.
L'aile sud comprend la cuisine, un porche qui relie la cour au jardin à la française, une boulangerie, une écurie dite "royale", une porte charretière qui ouvre également sur le jardin à la française, une orangerie et enfin une chapelle à l'angle sud de l'hémicycle. Dans cette chapelle, un autel avec des boiseries et un plafond voûté en ciel étoilé.
L'aile nord se compose d'une ancienne grange, d'une porte charretière qui ouvre sur une basse-cour, d'un préau et d'une maison de gardien à l'angle nord de l'hémicycle.
La basse-cour est elle-même délimitée par deux bâtiments : une "petite étable" (168.5 m2) entièrement aménagée en habitation avec, au rez-de-chaussée, une salle de séjour, une cuisine ouverte, une buanderie et des toilettes et, à l'étage, quatre chambres, une salle de bain et des toilettes. Le deuxième bâtiment est une ancienne écurie avec un grenier à foin. La basse-cour ouvre sur un étang.
La maison de gardien (67.5 m2) est aménagée avec, au rez-de-chaussée, un salon, une salle d'eau et des toilettes et, à l'étage, une chambre.

Les jardins à la française

Chaque corps de bâtiments trouve son pendant dans le végétal. Aussi le jardin se compose-t-il de plusieurs parties. A l'arrière de la chapelle, un petit jardin clos de mur. A l'arrière de l'orangerie, un jardin des agrumes qui prend place l'été autour d'un tapis vert et qui se prolonge d'abord par des chambres de verdure et des bosquets puis par un verger de fruits rouges. A l'arrière de l'écurie "royale" et de la boulangerie, une roseraie bordée de topiaires qui s'organise autour d'un bassin circulaire et qui se continue d'abord par des chambres de verdure et des bosquets puis par un potager. Après le verger de fruits rouges et le potager, s'étendent des vignes et un verger de plein vent. A l'arrière de la cuisine, un vivier de 67 mètres de long entouré de tilleuls et de charmilles se terminant en nymphée. Enfin, devant la façade est du logis et situées en contrebas d'une terrasse qui la longe, des broderies de buis et de topiaires entourent un bassin circulaire. A l'arrière de l'aile nord des communs, un étang et un jardin qui restent à finir d'aménager.

Ce que nous en pensons

Ici est le domaine de la maîtrise pour ne pas dire de la perfection. Les jardins à la française excitent l'esprit et comblent les sens. L'homme a assigné une finalité supplémentaire à la nature en la superposant à une géométrie de figures diverses. Le logis est du Grand Siècle, cela saute aux yeux : lui aussi procède d'une recherche d'harmonie intellectuelle. Fort opportunément il a été restauré avec l'exigence qui avait été mise à le dessiner et à le construire. Avec les dépendances bien ordonnées et la marqueterie végétale qui encadre l'ensemble, il est au centre d'un monde en soi, stimulant et reposant à la fois.

2 520 000 € Honoraires de négociation inclus
2 400 000 € Honoraires exclus
Honoraires de 5% TTC à la charge de l'acquéreur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 641412

Surface cadastrale 20 ha 77 a 91 ca
Surface du bâtiment principal 730 m2
Surface des dépendances 236 m2

Responsable régional
Anjou

Sylvain James       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus