En Poitou, authentique logis seigneurial du 14ème S.
et ses douves en eau

Situation

Au centre de la région Poitou-Charentes, à 420 km au sud de Paris, à 13 km de l’autoroute A10 et à moins de 75 km de l’aéroport Poitiers-Biard avec des vols directs pour Londres, Edimbourg, Barcelone et autres grandes villes européennes. A environ 2 heures de Paris-Montparnasse par TGV.
Le château se trouve à 2 kilomètres d’un village de 1500 habitants avec tous commerces et services et 25 mn d’une ville avec gare TGV. Le paysage environnant, très vert, est constitué de petites prairies entourées de haies bocagères et des bois de feuillus.

Description

Depuis le gros bourg, une petite route serpente entre de minuscules champs de pâturage, quelques vergers de pommiers et des bois de taillis. Après deux kilomètres, un joli chemin bordé de marronniers s’enfonce entre les prairies et mène au domaine qui reste invisible jusqu’à la dernière courbe, où se trouve une discrète aire de parking. On distingue vers la gauche de très anciens fossés creusés à une époque antérieure au château. A droite, quelques vaches paissent dans le lointain. De nombreux palmiers forment un écran devant la tour et la façade. Les bâtiments s’ordonnent autour d’une cour carrée en formant une enceinte. Le château occupe le côté sud de cette cour en face d’une fontaine, ses dépendances étant disposées sur les trois autres côtés. Sur le côté nord, une grange fait le pendant au château. À l’est et à l’ouest, des bâtiments de taille plus modeste ferment quasiment la cour. Un vieux figuier et de nombreuses plantes de toutes sortes animent l’espace. À l’ouest de l’enceinte, une ancienne étable a été savamment restaurée en maison d’amis. À l’arrière, un verger puis un potager, le tout en proportion avec le bâti et très bien entretenu.

Le château

L’origine de la propriété semble remonter au 14ème siècle et le château affiche encore nombre d’éléments médiévaux. Le corps de logis, de forme rectangulaire, est flanqué à l’une des extrémités d'une tour coiffée d’un toit conique et d’une girouette blasonnée. Les façades nord et sud sont percées de nombreuses fenêtres à traverses comportant chacune des vitraux. Les enduits sont teintés de terre de sienne claire et pour la plupart en bon état.
La toiture du logis est couverte de tuiles canal, ce qui, joint aux palmiers et aux oliviers, donne à l'ensemble une saveur méridionale. Une première restauration a été effectuée dans les années 1970 par un érudit, spécialiste du Moyen-Âge, travaux qui ont été repris par l'actuel occupant, également passionné par cette période. Le résultat s'en ressent, aussi bien dans l’ensemble que dans de nombreux détails.


Rez-de-chaussée
Accessible en haut de quelques marches, la porte principale blasonnée et surmontée par un oculus est presque centrée sur la façade. Cette porte comporte encore un système de blocage par une barre horizontale de chêne logée à l’intérieur du mur - d’où l’expression "barrer la porte" -, élément qui n’a jamais été changé depuis la construction. Les escaliers sont en face et une porte ouvre de chaque côté, dans une configuration typiquement médiévale. À main gauche, le grand salon éclairé par une double exposition, nord et sud. Les vitraux sont adaptés à cette configuration, avec des couleurs chaudes pour le nord, plus froides pour le sud. Les murs sont en pierre calcaire, de même que le dallage du sol. Le plafond à poutres et solives ajoute à l'atmosphère médiévale de la pièce, couronnée par une immense cheminée au linteau blasonné. Les fenêtres à traverse ont conservé leurs coussièges en pierre. Seul élément contemporain, les radiateurs du chauffage central sont placés discrètement. Dans le salon, une porte basse mène à la tour où se trouve un bureau. A droite de l’entrée, un couloir débouche sur une chambre jouxtant une salle de douche et des toilettes. Le couloir continue vers la salle à manger et la cuisine. La salle à manger a un sol en dalles de pierre et une belle cheminée. Au sud, une porte s’ouvre sur le jardin et un kiosque rond où sont servis les dîners à la belle saison. La cuisine est équipée d’un grand four à pain traditionnel en parfait état. Plus contemporain, un piano de cuisson trône en face du four. Adjacente à la cuisine une deuxième salle à manger, mi-intérieure, mi-extérieure, s'avère pratique en été. Une grande porte en accolade s’ouvre sur la cour et la fontaine.
Premier étage
L'accès au premier emprunte le bel escalier central. En haut à droite se trouve la chambre seigneuriale, de belle taille. Les fenêtres au nord et au sud, qui lui donnent une double exposition, ont gardé leurs volets intérieurs, comme la plupart dans la maison. A l’arrière de cette chambre, un dressing puis la salle de bain. À gauche du palier se trouve une deuxième chambre ou bibliothèque. Une petite pièce au-dessus de l’escalier, accessible depuis la chambre, est utilisée aujourd’hui comme dressing. A l’époque médiévale, elle permettait de tirer sur des assaillants qui auraient tenté de passer par l'entrée, en contrebas. Cette chambre a conservé sa cheminée. Enfin vers l’est, une porte mène à une petite chambre installée dans la tour, pièce qui pourrait donner une belle salle de bain.
Grange
L'édifice a été divisé il y a fort longtemps en deux parties par une grande cloison en lattes de châtaignier. En bon état, il est aujourd’hui utilisé d’un côté comme grande salle et chambre d’été, de l’autre comme atelier et pièce de stockage. Sous deux autres toits plus petits se trouvent d'autres lieux de stockage ou ateliers.
Maison d'amis
Placée un peu à l’écart de l’enceinte, une ancienne étable a été scrupuleusement restaurée et transformée en maison d’amis. Sa porte d’entrée donne sur une petite cour rehaussée d'une fontaine, plus loin s'étend la belle campagne avec quelques vaches.
Abritant une chambre, une cuisine-salon et une belle salle de bain/douche, elle a été construite en matériaux traditionnels : sols en terre cuite, plafonds en lattes de châtaignier, enduit des murs en pierre-vue, poutraison apparente, etc. L’atmosphère du lieu est originale, d'autant qu'une grande baie donnant sur la mare où les vaches viennent s'abreuver à seulement quelques mètres vient rappeler sa vocation première.
Le jardin
Les jardins ont été créés dans les années 1970 par le propriétaire d'alors, qui avait pour ami un célèbre paysagiste. On reconnaît son style en traversent le verger. Ni trop étendus, ni d'un entretien exigeant, ils donnent des fruits, des légumes et de l’ombre en été. Les ruchers produisent du miel. L’aménagement fort réussi réalisé côté sud contraste agréablement avec les autres parties du jardin. Ses palmiers, oliviers, grands bananiers et autres rosiers lianes transportent le visiteur sous d'autres cieux, si ce n'est vers le très beau bassin-piscine dallé d’ardoise avec sa margelle en dos d’âne.

Ce que nous en pensons

La propriété sort de l'ordinaire tant s'y consomme à merveille le suave mariage entre authenticité et éclectisme. Tout y est à taille humaine et chaleureusement proportionné bien que ce superbe petit domaine ne puisse en rien être qualifié de miniature. Unis par leur caractère original et historique, le bâtiment principal et ses dépendances sont en bon état et habitables immédiatement. L'ensemble apparaît infiniment accueillant et agréable à vivre grâce à la maison annexe et au jardin, aussi exquis que facile à entretenir. L'eau fraîche de la piscine rime avec celle des douves, et l'océan est à moins de 100 km. Le château, lové au coeur d'une région au climat agréable dans un environnement immédiat dépourvu de nuisances, se savoure comme une gourmandise d'autant plus goûteuse qu'elle est secrètement immergée depuis ses origines dans les bois alentours, qui protègent l'édifice mieux encore que ses fossés.

Vente en exclusivité

540 000 €
Les prix indiqués incluent nos honoraires de négociation.


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur simple : 1 500 Euros TTC*
Avis de valeur argumenté à partir de 2 500 Euros TTC*
Expertise à partir de 3000 Euros TTC*
Les tarifs des avis de valeurs argumentés et des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établis respectivement sur la base d’un taux horaire moyen de :
Avis de valeur argumenté : 60 Euros TTC*
Expertise : 80 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 837103

Surface cadastrale 5705 m2
Surface du bâtiment principal 196 m2
Surface des dépendances 150 m2

 

 Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Vienne

Henry Lewis       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte


Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus