patrimoine industriel à vendre à réhabiliter - en ardèche

En Ardèche, sur les rives du Rhône, un bâtiment de 750 m²
faisant partie d'une usine à chaux de 1830, à réhabiliter

Situation

En Ardèche, près d'un village animé situé sur les rives du Rhône. Le bourg aux vieilles maisons de galet blanc et de basalte noir a la particularité d'avoir deux églises. L'une, de style roman, bâtie au Moyen-âge sur le site d'anciens thermes gallo-romains, abrite un baptistère paléochrétien des 5ème et 6ème siècles où l'on pratiquait le baptême par immersion. Désaffecté au 19ème siècle après la construction de l'autre église plus à l'écart du village, l'édifice reste un des plus beaux et représentatifs de cette époque dans tout le Vivarais rhodanien. Le village réunit de nombreux petits commerces et la région est appréciée des touristes.
La propriété se trouve à 20 minutes d'une entrée de l'autoroute A7 et à 15 minutes de Montélimar, dont la gare TGV permet de rallier Paris en moins de 3 heures.

Description

De nos jours, les terres de l'Ardèche évoquent un climat et des paysages qui vouent essentiellement la région au tourisme. L'Ardèche fut pourtant un grand département industriel de la fin du 19ème siècle jusqu'au début du 20ème siècle et l'usine, vraisemblablement construite en 1830, témoigne encore de ce dynamisme. Avant de fermer définitivement ses portes, on y exploita le calcaire durant de nombreuses décennies pour le transformer en chaux. L'usine se dresse à la sortie du village, le long d'une route secondaire. L'ensemble inclut un bassin d'agrément alimenté par une source.

Partie de l'ancienne usine à chaux

D'une surface d'environ 750 m², le bâtiment en pierre est accessible par de larges portes en bois directement de plain-pied. L'ancienne passerelle venant de l'autre bâtiment d'usine, placé au même niveau, sera murée afin de le rendre totalement indépendant. Comme dans l'autre partie de l'usine, on trouve le long du mur au nord ces petites pièces voûtées qui abritaient les fours à chaux. Deux grands piliers ronds en pierre soutenant partiellement le toit décorent ce beau volume.

Ce que nous en pensons

La Révolution industrielle est à l'origine d'une frange du patrimoine national dont le bâtiment fait à l'évidence partie. Le bâti est toujours impressionnant et si la transformation de la chaux n'y est plus d'actualité, l'énergie qui l'animait pourrait bien renaître sous d'autres formes. Selon le PLU en vigueur dans la commune, la propriété est en effet classée en "zone d'activité", ce qui permettra à ses futurs occupants de transformer son vaste plateaux d'un seul tenant en un local professionnel qui jouxterait leur résidence principale, aménagée dans une autre partie. Au besoin, la propriété peut être élargie pour englober un peu plus de 40 hectares de bois et taillis supplémentaires.

280 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Barème d'honoraires
au 1er Avril 2017

Ventes d'immeubles

À Paris et en Ile-de-France
Prix de vente au-delà de 600 000 euros       5% TTC*
Prix de vente de 400 000 à 600 000 euros   6% TTC*
Prix de vente de 200 000 À 400 000 euros   7% TTC*
Prix de vente jusqu'à 200 000 euros             9% TTC*
Honoraires à la charge du Vendeur

En Province
Prix de vente au-delà de 500 000 euros       6% TTC*
Prix de vente jusqu'à 500 000 euros   30 000 Euros TTC* (forfait)
Honoraires à la charge du Vendeur

Expertise

Avis de valeur argumenté : 1 800 Euros TTC*
Expertise à partir de 2 400 Euros TTC*
Les tarifs des expertises sont communiqués sur devis personnalisé établi sur la base d’un taux horaire moyen de 120 Euros TTC*

   

*TTC : TVA incluse au taux de 20 %

Référence 459855

Surface cadastrale 4000 m2
Surface du bâtiment principal 750 m2

Responsable régional
Parc Naturel Du Pilat Et Ouest Isère

Florence Granier       +33 1 42 84 80 85


contacter

Mes favoris

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus