Entre Angers et Nantes,
un château entouré de douves dédié aux arts et aux festivités

Vair-sur-Loire, Loire-Atlantique Pays de la Loire FR
Expériences culturelles et artistiques in situ, Pays de la Loire

Festival de musique

Le Printemps de Vair est un Festival qui se déroule pendant cinq jours au mois de mars. La journée d'ouverture « Spectacles en Folie » propose un speed-meeting entre des artistes, des programmateurs de spectacles, des journalistes et des spectateurs. Vingt-quatre compagnies de théâtre, groupes de musique ou danseurs présentent l'extrait d'un spectacle existant (dix minutes maximum), trois scènes, trois temps de représentations sont prévus dans la journée par roulement de deux heures. Cette journée d'ouverture est suivie de concerts, pièces de théâtre et dîner baroque en costumes.

Visite guidée de la propriété

Visite complète et historique du château de Vair. Durée 1h15 en mode « rétro » avec livret disponible à l’accueil ou en mode « connecté » sur smartphone ou tablette. Visite ludique : chasse au trésor, la quête du Graal pour les enfants ! Durée 1h15 en mode « rétro » avec livret disponible à l’accueil ou en mode « connecté » sur smartphone ou tablette. Animation : pendant les vacances scolaires un spectacle ou un atelier famille est proposé régulièrement. Jeux : activités ludiques et sportives en pleine nature à la portée de tous : la tyrolienne, les arbres à balançoires, le slackline…

Résidence d'artistes

Depuis 2017, nous accueillons en résidence, un artiste du 7ème art, sur les thèmes que nous souhaitons développer : Patrimoine, Art et Nouvelles Technologies. Valère Chereau, enseignant à l'ECV de Nantes (Ecole de communication visuelle) travaille sur une proposition inédite d'événements cinématographiques interactifs en s'inspirant des légendes du château de Vair et construit ainsi le « projet Mercury ». Le château présente plusieurs bâtiments qui peuvent accueillir de nombreux autres projets de résidence d'artistes pendant les périodes de fermeture en décembre, janvier, février et mars.

paroles de propriétaires

Pourquoi vous êtes vous installé dans cette région, en ce lieu et pas ailleurs ?

Au début des années 2000, nous avions une idée en tête : acheter un lieu hors du commun avec l’envie de vivre de l'activité qui y serait liée. Après dix années de recherches intensives à travers la France et la vente de notre maison en région parisienne, nous avons été séduits par les paysages sauvages du terroir ligérien. La proximité de nos familles qui exploitent d'autres châteaux est également un atout majeur dans la mise en valeur réciproque de nos propriétés. Le château de Vair a été un véritable coup de cœur et nous avons décidé de le sauver de la ruine. Une très belle aventure en famille !

Qu'offrez vous aux personnes qui viennent séjourner chez vous ?

Le château peut être totalement privatisé et accueillir toutes les réceptions privées et professionnelles dans ses salons d’époque et dans un cadre chargé d’histoire et de poésie. Il offre la possibilité de se marier dans sa magnifique chapelle consacrée, d'installer les enfants dans le salon de musique à usage de nurserie, d'enflammer le champ des artificiers et de danser jusqu'au bout de la nuit. Une piscine permet également aux invités de se détendre et des visites historiques et chasses au trésor sont accessibles en format numérique sur smartphone et tablette.

Quelles sont les particularités architecturales
de votre édifice ?

Le château de Vair a traversé plusieurs périodes majeures de l'histoire du 12e au 19e siècle. Malgré cela, une grande harmonie se dégage de l'ensemble symétrique des bâtiments. Il reste du 15e siècle deux tours rondes, le colombier et la tour des archives, et du 17e siècle, deux tours carrées, la chapelle, l’orangerie et les deux pavillons d'entrée. L’édifice central et son enfilade de salons lumineux a été, quant à lui, édifié au 19e siècle dans l’esprit de l’architecture du 17e siècle avec l’association des lucarnes à fronton triangulaire et des lucarnes à fronton cintré que l’on retrouve dans les pavillons d’entrée du 17e. Le château est entouré d'un parc de six hectares aux arbres centenaires et une allée majestueuse conduit à travers une enceinte de portes et de douves jusqu’au cœur historique. Il est inscrit au titre des Monuments Historiques.

Vos bonnes adresses alentour, en dehors des sentiers battus ?

Les bonnes adresses ne manquent pas à proximité du château de Vair. Toutefois nous conseillons en priorité de naviguer vers le palais Briau à trois kilomètres du château. On y est instantanément transporté en Toscane dans une villa palladienne accueillante, habitée par des artistes.

Quelle est son histoire ?

Au 12e siècle, Samuel de Vair donne son nom à la première forteresse médiévale dont on conserve aujourd’hui les douves et les remparts. À cette époque, cette place forte inspire Chrétien de Troyes pour la description de la « Merveille », château du roi pêcheur gardien du Graal. Au 15e siècle, un château d’agrément complète cette place forte féodale. Les deux tours rondes, le colombier et les archives, témoignent de cette période. En 1518, le roi François Ier y séjourne avec sa femme, la reine Claude de France, enceinte du futur Henri II. En raison des épidémies de peste qui sévissent dans les villes, la reine restera deux mois au château pendant les déplacements du roi. Anne Boleyn, future reine d’Angleterre, accompagnait Claude de France comme dame de compagnie. Il existe encore deux lettres écrites depuis le château de Vair et signées de la main du roi. Au 17e siècle, Claude de Cornulier, marquis de Vair, conseiller de Louis XIV, et président du parlement de Bretagne, construit les deux tours carrées, la chapelle, l’orangerie et les deux pavillons de l’entrée, ainsi qu’un puissant château en U qui sera en partie détruit après la Révolution française. En 1869, la propriété est vendue à une riche famille basque revenant de Martinique, les Yrigoyen, qui reconstruisent un château. En 1939, Monsieur Paillocher de Monaco, acquiert la propriété. À la suite des bombardements sur Nantes en 1944, le château est loué à l’établissement scolaire de la Joliverie pour en faire une école d’agriculture. En juillet 1944, l’armée allemande investit le château pour en faire son QG, en attendant l’installation d’un camp d’aviation sur la grande prée de la Loire. Peu après, ce fut le tour des Américains de l’occuper un moment… Après la guerre, le château hébergea des colonies d’inspiration mormone avant de connaître une période d’abandon de 1953 à 1958. Puis à l’automne 1958, Monsieur Paillocher consentit un bail de douze ans au Centre de formation de Techniciens agricoles jusqu’en 1970. En 1977, après une nouvelle période d’abandon, le château est acheté par Monsieur Poincelet, journaliste parisien. En 1980, la propriété est acquise par Pierre Gauthier, éditeur nantais qui crée une salle de réception en 1987 et ouvre le château à la visite en 1997. Nous en faisons l’acquisition en 2011.

Ce que nous en pensons

Avec ses tours dominant des douves en eau, vestiges de son lointain passé, le château de Vair, bien que reconstruit au 19e siècle, a toute la majesté de ces demeures de campagne où les grandes familles aimaient à se retirer à la belle saison pour y donner de grandes réceptions ou mieux encore y recevoir leur souverain. La tradition demeure puisque les lieux se prêtent aujourd’hui à d’élégantes festivités qui donneront l’illusion de vivre, au bout de la longue avenue bordée d’arbres et de pelouses, les « réjouissances » des temps anciens.

Plus d'informations

Réf 188094

Ouverture du 01 décembre au 31 mars

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

Ajouter à mes favoris


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus