Au pied de la montagne du Lubéron, une spectaculaire demeure des 16ème,
18ème et 20ème siècles et son corps de ferme, dans un théâtre de verdure de 10 ha
, VAUCLUSE paca FR

Situation

À quarante minutes du centre ville d'Aix-en-Provence et à quarante-cinq minutes de sa gare TGV. L'accès à l'aéroport de Marseille-Provence se fait en moins d'une heure. La demeure et son ancienne ferme soigneusement restaurées, se situent en plein cœur du parc Régional Naturel du Lubéron, au milieu des vignes et au pied du massif éponyme, tout au sud du département du Vaucluse. Alentour, de nombreux villages chargés d'histoire où se tiennent les plus beaux marchés de Provence. Mille senteurs, saveurs et gourmandises y sont autant de tentations pour goûter la douceur de vivre authentique de Provence.

Description

La construction de cet ancien corps de ferme, composé de trois bâtiments distincts, s'est effectuée sur près de quatre-cents ans, du 16ème au 20ème siècle. Le portail se dresse le long d'une petite route qui rejoint le village. Il ouvre sur une allée bordée de pins qui rejoint la demeure. De part et d'autre, le parc est arboré d'une végétation méditerranéenne. Le chemin ouvre une perspective sur la bâtisse principale de plain-pied aux couleurs vibrantes de Méditerranée. Sur la façade ouest, une tour en pierre s'élève sur trois niveaux. Côté est, en retrait de la façade principale, une tour carrée et sa terrasse en dernier étage regarde vers le parc arrière et sur le Lubéron au loin. Une petite tour d'angle flanque la construction en façade sud. L'habitation se poursuit par le corps de ferme en pierre en rez-de-jardin, pour partie élevé d'un étage. À l'extrémité de ce bâtiment, une piscine et des espaces verts engazonnés. La façade arrière de la propriété accueille un parc romantique boisé, un potager, un bassin ovale ancien. Une double volée de marches rejoint la terrasse sud bordée d'une balustrade.

L'aile du 20ème siècle

Élevée sur trois étages, d'une architecture caractéristique de la Provence avec ses murs en enduit et une toiture couverte de tuile canal, elle est aussi la plus discrète, restaurée sans ostentation dans le respect des traditions régionales.


Rez-de-chaussée
Il est occupé par l'entrée dallée de travertin et la montée d'escaliers. Une porte accède à la cuisine. Des toilettes complètent ce niveau.
Premier étage
L'escalier rectiligne pavé en tomette traditionnelle de Provence avec nez-de-marches en bois est ourlé d'une solide rambarde en ferronnerie. Après un palier de repos, il débouche sur le premier l'étage. Il distribue une chambre parquetée avec plafond mouluré et percée de deux fenêtres en arc. Cette pièce a sa propre salle de bain.
Deuxième étage
Deux chambres en enfilade également avec sol en parquet. Les fenêtres ont vue sur le théâtre de verdure. Un cabinet de toilette.

L'habitation principale du 18ème siècle

D'architecture peu commune, cette partie de la demeure est émaillée de nombreuses références théâtrales. Elle accueille les pièces de séjour de la maison et renferme des trésors venus du monde entier. L'entrée principale invite dans une pièce ouverte en vis-à-vis sur la terrasse qui longe la façade sud. Une entrée secondaire est possible par l'habitation 18ème siècle. Elle ouvre sur la cuisine aménagée percée d'une porte-fenêtre largement ouverte sur la terrasse couverte avec vue sur le parc arrière. Depuis la cuisine, une perspective en enfilade annonce les autres pièces de séjour. La salle à manger, de style médiéval, avec poutres apparentes, possède une cheminée remarquable par sa hotte demi-sphérique en pierre et ses jambages à colonnes. La poutraison en chêne est marquée en plusieurs endroits par les compagnons qui l'ont façonnée. Le sol en travertin est inondé de lumière par deux portes-fenêtres sur terrasse. Cette pièce se poursuit par un salon de style mauresque dont le plafond est orné de carreaux de ciment à caisson. L'enfilade traverse l'entrée principale de l'habitation animée par un puits de lumière. Cet élément architectural original est coiffé d'un dôme de mosaïques et de vitraux figurant les personnages d'un célèbre livret d'opéra. À la suite, le bureau, largement ensoleillé lui aussi, flanqué d'une bibliothèque anglaise et surmonté d'un plafond à caissons sculptés. Une embrasure à arc brisé ouvre sur un autre salon de style médiéval où se dresse une cheminée. Dans son prolongement, une salle d'eau fait face à la chambre principale. Entièrement rénovée et d'inspiration shakespearienne elle arbore fièrement un « balcon de Juliette » qui regarde le parc. Un toit terrasse bordé de balustres offre une belle vue sur la Montagne Sainte-Victoire.

Le corps de ferme du 16ème siècle transformé en gîtes

Totalement rénové depuis peu, il représente à lui seul 440 m² de surface habitable. Il s'élève sur deux niveaux et se détaille en sept logements, chacun équipé d'une salle de bain et de toilettes. Une ancienne grange de 78 m² au sol avec une hauteur sous poutraison de 7,10 m. est en cours de rénovation et offre la possibilité de créer un étage. Les travaux actuels prévoient l'emplacement de vitres sur ses deux longueurs qui transformeront ce bâtiment en une vaste véranda. Les logements ouverts en façade sud donne sur une terrasse de 70 m² à proximité de la piscine.

Le jardin

D'une surface totale de 10 ha, le terrain comprend 4 ha clôturés situés à proximité immédiate de la propriété. On y trouve une piscine de 16 m x 8 m, une ruine de 50 m² et une guérite du 18ème siècle noyée dans la végétation non loin de la fontaine installée au pied des escaliers. Ces derniers sont remarquables par leur taille mais aussi par les secrets qu'ils recouvrent : nichée dans le creux de la pierre se cache une cave renfermant des vestiges romains et le départ d'un tunnel d'irrigation qui ressurgit de l'autre côté du jardin sous la forme d'un regard datant de la même époque. Six hectares situés en bordure de la propriété sont plantés d'oliviers, de fruitiers et de prairies. Un jardin potager, une grande volière affirment l'aspect champêtre du lieu.

Ce que nous en pensons

C'est une demeure à grand spectacle qui s'épanouit dans un théâtre de verdure et ne manque point de caractère, pour partie rénovée avec des matériaux et éléments dénichés aux quatre coins du monde à la faveur de nombreux voyages : y habiter est aujourd'hui tout un art pluriel qui s'inspire de ces nombreuses expéditions. La propriété est ainsi le fruit de près de quatre siècles de construction et d'ajouts divers posés sur d'insoupçonnables vestiges antiques, des tunnels romains qui courent sous la demeure achevant de lui imposer une image mystérieuse et troublante. Une telle saga architecturale ne demandait qu'à se poursuivre : la restauration du corps de ferme du 16ème siècle a ouvert un chapitre : de charme et d'authenticité. Le parc méditerranéen sur une façade, le jardin romantique et son bassin ancien à l'arrière de la propriété, le potager, un poulailler qui accueille de nobles volatiles, sont une invitation à poursuivre le voyage dans un décor de nature inspiré des écrits de Rousseau.

2 500 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 610534

Surface cadastrale 9 ha 65 a
Surface du bâtiment principal 790 m2
Surface des dépendances 30 m2
Nombre de chambres 4

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Aix-en-Provence et campagne aixoise


Roger Pertuisot +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus