Dans le Haut-Médoc, un château, du 17ème au 20ème siècle,
avec ses dépendances, son parc et son vignoble
Bordeaux, GIRONDE aquitaine 33000 FR

Situation

À proximité du village de Macau, cet ancien château viticole est à environ quinze minutes de Bordeaux Lac en voiture. La capitale régionale est également accessible en train depuis la gare du village en quarante minutes et permet ainsi de rallier Paris en moins de trois heures. La demeure se trouve au cœur de prestigieux vignobles du Haut-Médoc, sur la rive gauche de l’estuaire de la Gironde. Commerces, écoles, médecins, se situent à quelques minutes dans le village de 4 000 habitants.

Description

Au milieu des vignobles, la propriété s’étend sur plus de quatre hectares. Elle consiste en un ensemble de quatre bâtiments. Un château de 550 m² habitables, et trois rangées de dépendances agricoles et de logements, deux au Nord et une au Sud. Le tout est à l’écart mais à proximité immédiate d’un hameau. On y accède par une petite route de campagne qui serpente à travers les vignes.
Dès les années 1740, ce domaine est cité comme une demeure appartenant à l'aristocratie bordelaise. Il passe de main en main jusqu'à la Révolution. Au 19ème siècle, de nombreux aménagements ont été réalisés comme la construction des trois pavillons. Le domaine est également modernisé : nouvelles dépendances agricoles, logement d'ouvriers, pigeonnier, réservoir d'eau. Au 20ème siècle, une partie des vignobles a été cédé aux châteaux avoisinants.

Le château

Le corps rectangulaire de la demeure est flanqué de trois demi-pavillons : un central et deux en saillie aux extrémités nord et sud. La façade principale est décorée. Le rez-de-chaussée est continu et légèrement surélevé. Une corniche moulurée couronne la totalité du rez-de-chaussée. L’étage du pavillon central se compose de trois fenêtres à balustres plaquées sur l’allège. Le toit des trois pavillons récemment rénovés est recouvert d’ardoise et percé d’une lucarne à volutes et à fronton triangulaire. Les demi-pavillons ne comportent, quant à eux, au second niveau, qu’une seule fenêtre en façade.
La façade orientale donne sur un grand jardin. On y trouve une serre, un château d’eau et un poulailler octogonal en pierre et brique, signalé, notamment par des motifs d'animaux de basse-cour.


Rez-de-chaussée
L’entrée se fait par la double porte du pavillon central via un escalier en pierres. Cet espace est traversant et offre une première vue sur le parc. L’entrée dessert à droite un salon-bibliothèque et à gauche un ensemble de quatre pièces : séjour, salon, salle à manger et cuisine. L'accès au premier espace nuit avec trois chambres et deux salles d’eau se fait depuis l’entrée, via un couloir. Les pièces sont sur parquet à chevrons ou sur tomettes anciennes.
Premier étage
L’accès à l’étage se fait par un escalier tournant en pierre. Il dessert à la fois le grenier et le pavillon Sud et un ensemble chambre, dressing et salle de bain aménagé dans le pavillon central. Cet espace comprend une chambre d’environ 40 m2, un dressing et une grande salle de bain avec vue dominante sur le parc. Le pavillon sud reste à aménager.
Un autre escalier donne accès à l’étage du pavillon Nord. Celui-ci a été agencé en espace bureau avec un coin nuit en mezzanine.

Les dépendances et les maisons

Les dépendances agricoles, en retour par rapport au château, se répondent symétriquement avec un pavillon donnant sur la rue. Un muret surmonté d’une grille les rejoint. Il comporte un portail en fer forgé. Ces deux constructions sont aujourd’hui des habitations individuelles sur deux niveaux (70 m2 et 100 m2 environ). Une troisième maison (150m2) a été aménagée dans l’aile Nord. Ces trois maisons sont louées. Le revenu mensuel actuel est de 1 900 €. Le chai/cuvier au sud, a conservé un enduit rose, caractéristique de la région. Il comprend un cuvier, un chai, des espaces de stockage, un ancien appartement avec mezzanine utilisé autrefois par les ouvriers agricoles. A l’arrière de cette aile, un immense appartement (300m2) est à restaurer. Il comprend un salon avec cheminée, une cuisine, et deux chambres. Le tout donnant sur la parcelle de vignes.

Le parc et le vignoble

Les agréments font face aux deux façades de la demeure. Le jardin doté d’un bassin avec enrochement est visible de la façade principale. Côté postérieur, bien au calme, un grand parc aboutissant à un vivier. Il compte plusieurs arbres centenaires, une serre, un château d’eau en briques et un ancien poulailler octogonal signalé par des motifs d’animaux de basse-cour sur des carreaux de céramique.
Le vignoble jouxte les chais côté sud. Sur un demi-hectare, les vignes sont encore exploitées et donnent un vin de qualité. Le vignoble est actuellement en fermage et permet aux actuels propriétaires de disposer de leur propre cuvée. Une prairie peut également être replantée pour compléter le vignoble.

Ce que nous en pensons

Au cœur de vignobles prestigieux et à proximité de Bordeaux, ce domaine a conservé tous ses atouts. Avec plus de 2000 m² de surfaces bâties, le bien dispose d’un potentiel important, en particulier en termes de revenus fonciers. De nombreux espaces peuvent encore être aménagés sans perturber la quiétude des futurs occupants. Ces multiples bâtiments, ces grands espaces, la qualité de la rénovation, le charme des façades colorées, la parcelle de vignes, le parc verdoyant, le vivier avec sa passerelle donnent à ce lieu tous les agréments d’une douce villégiature aux portes de Bordeaux.

2 500 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barème d'Honoraires

Référence 769797

Surface cadastrale 199 m2
Nombre de chambres 4
Surface du bâtiment principal 159 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Saint-Emilion et ses environs


Christophe Grelier +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. En savoir plus