hôtel particulier à vendre bourgogne yonne

À 1h30 de Paris, en Bourgogne,
un hôtel particulier du 18ème siècle
Auxerre, YONNE bourgogne 89000 FR

Situation

L'hôtel particulier se situe au cœur d'une cité historique bourguignonne. Celle-ci se situe dans le département de l'Yonne, entre Auxerre et Sens, dans un cadre pittoresque, sur les rives de l'Yonne.
Une cité très agréable à explorer avec plusieurs monuments historiques notables. En effet, beaucoup de bâtiments des 16ème et 17ème siècles avec des façades très ornées, sculptées, caractéristiques de la Renaissance locale, sont ancrées au cœur de la ville sans oublier le château des Gondi et ses remparts médiévaux qui autrefois protégeaient la ville.
De la propriété, tous les déplacements en ville peuvent se faire à pieds ou à bicyclette.
Une situation privilégiée grâce aux nombreux commerces de proximité et à une gare qui dessert Paris-Bercy en 1h30.

Description

Un hôtel particulier qui repose au milieu d'un grand parc arboré et clos, au cœur de la cité. Un double portail en fer forgé à pointe de hérisson ouvre sur un parc dessiné à la française, bordé de murs anciens où se côtoient agréablement glycines et vignes. Un parterre de rosiers anciens fait face à la demeure. De grands arbres centenaires aux essences variés donnent le ton. À l'arrière de l'édifice se situe un petit potager médiéval planté de différentes herbes aromatiques.
Historique
C'est grâce aux grands travaux d'urbanisation qui ont eu lieu dans la cité au 18ème siècle, comme la construction de l'hôtel de ville, les aménagements des quais de l'Yonne, que l'hôtel particulier voit le jour en 1780.
Une maison bourgeoise localisée à quelques mètres des centres de décisions politiques et militaires qui a accueilli des personnages illustres comme le Prince Ferdinand Philippe, duc d'Orléans, fils ainé du roi Louis-Philippe. Il y a été donné un bal privé en son honneur dans les salons de l'hôtel particulier.
Un bien historique qui sera occupé par la suite par Fernand Schneider, grand personnage militaire dont l'un des fils a épousé l'une des filles de Jacques Chaband-Delmas. La famille Schneider restera dans ce lieu jusqu'en 2010.

L'Hôtel Particulier

L'architecture de l'édifice est caractéristique du Directoire par son toit pyramidale et sa façade rectangulaire.
Deux grandes portes-fenêtres à grands carreaux font face au perron agrémenté de deux vases Médicis. De chaque côté de ces ouvertures, quatre baies surmontées chacune d'un tympan. Les parements en pierre blanche font ressortir les fenêtres garnies de contrevents formés de lamelles horizontales. Les jambes harpées placées aux extrémités et au centre du bâtiment, couronnées d'un ornement feuillagé contribuent à l'élégance de l'édifice.
Les baies du deuxième niveau s'accompagnent de gardes-corps ouvragés. Toutes les ouvertures se divisent en croix par un montant dormant et une traverse dormante.
Le toit s'orne d'une baie à la manière de Lescot, couverte d'un arc en plein-cintre.
Aucun travaux ne sont à prévoir.


Premier niveau
Une entrée élégante marquée par un carrelage ancien à cabochons et des lambris d'appui couronnés d'une cimaise.
L'aile gauche dessert une salle à manger dont le parquet est à bâtons rompus. Des lambris d'appui et de nombreuses boiseries ainsi qu'une cheminée en marbre surmontée d'un trumeau parachèvent le décor aristocratique de la pièce.
La deuxième partie de l'entrée est marquée par une double porte vitrée à grands carreaux. Elle donne sur une cuisine équipée et aménagée de couleur sang de bœuf. La cuisine demeure fonctionnelle, soignée et moderne, sans altérer l'âge du bâtiment. Un escalier descend directement à la cave.
L'aile droite se compose d'un petit salon avec moulures au plafond, et un parquet à l'anglaise. Une pièce intime, tel un boudoir, se distingue par la présence de parcloses, de panneaux à grands cadres et de tables oblongues. Un miroir surmonté d'un décor mural et d'un tympan où se reflète une double baie donne le ton. Le petit salon dessert un plus grand salon, lumineux, éclairé par de nombreuses ouvertures. Lambris, parquet à l'anglaise et plafond mouluré. Au centre du salon, une cheminée à foyer ouvert se distingue par ses dalles noir et blanche, également en marbre. Elle possède un rétrécissement ébrasé et des piedroits angulaires. Elle est mise en valeur par son trumeau doré à la feuille d'or souligné aux extrêmités par des décors fleuraux très stylisés.
Dans la deuxième partie de l'entrée, une chambre spacieuse, imposante, au parquet à bâtons-rompus, ornementée d'une cheminée à foyer ouvert couronnée d'un trumeau doré à l'or fin comme tous les panneaux à grands cadres qui habillent la pièce. Une moulure imposante au centre de la chambre, entourée de rais-de-coeur, apporte un surcroît d'élégance. Une salle de bain attenante couverte d'un carrelage à cabochons, comporte une baignoire sabot à pattes de lion appareillée d'une robinetterie en métal et porcelaine. Une pièce qui ne manque pas de raffinement et d'originalité car elle se distingue par une baie vitrée à grands carreaux donnant sur la chambre. De l'entrée, un escalier en bois permet d'accéder aux chambres du second niveau. Le départ de la rampe est surmonté d'une boule en cuivre. Face à l'escalier, le mur est en pierre apparente.
Deuxième niveau
Un grand palier couvert de tomettes anciennes dessert trois chambres avec portes moulurées. Chacune des chambres est de couleur différente comme le voulait autrefois la tradition. L'une d'elles possède un petit salon où un bureau pourrait prendre place. Chaque chambre est pourvue d'une salle de bain au goût du jour, mêlant d'une façon harmonieuse le moderne et l'ancien. Les radiateurs de ces pièces sont en fonte et moulurés. Une des chambres possède un passage secret avec tomettes anciennes au sol et un magnifique vitrail lumineux représentant des scènes religieuses du Moyen-Âge.
Dernier étage
Sur le palier un autre escalier dessert le grenier qui est tout à fait aménageable. Une grande pièce mansardée occupée actuellement par un bureau est particulièrement agréable grâce à la luminosité. Une salle de cinéma parachève cet étage.
Cave
Deux caves voûtées en pierre, une petite de 5,46 m² et une grande de 29 m² complètent le bâtiment.

Ce que nous en pensons

L'hôtel particulier, entouré d'un parc à la française, présente une élégante façade Directoire. Une fontaine existante pourrait être réhabilitée face au perron.
La demeure a conservé tous ses éléments d'origine, tel que les parquets, les carrelages à cabochons, les boiseries et, bien entendu, toutes les cheminées.
Les propriétaires ont aussi su conserver l'authenticité du site tout en y ajoutant l'agrément du confort moderne, notamment par les salles de bain des quatre chambres.
Un véritable cocon au cœur d'une ville historique qui, en soi, déploie bien des centres d'intérêt.
Actuellement, l'hôtel particulier, reçoit pour des séminaires, et des hôtes de prestigieux restaurants situés dans la cité.

Vente en exclusivité

699 000 €
Honoraires à la charge du vendeur


Voir le Barême d'Honoraires

Référence 553964

Surface cadastrale 2287 m2
Surface du bâtiment principal 312.70 m2

Voir le Diagnostic de Performance Energétique

Responsable régional
Autour De Saint-fargeau


Isabelle Ponelle       +33 1 42 84 80 85

contacter

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook

NB: Les informations mentionnées ci-dessus résultent de notre visite sur place, mais également des informations reçues du propriétaire actuel de ce bien. Elles n’ont vocation ni à l’exhaustivité, ni à une stricte exactitude notamment quant aux surfaces relevées ou aux époques de construction. A ce titre, elles ne sauraient engager notre responsabilité.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus