À Marseille, tout près du Vieux Port,
un appartement-musée au-dessus d’une quincaillerie

Marseille, Bouches-du-Rhône Provence-Alpes-Côte d'Azur FR
Chambres d'hôtes, Provence-Alpes-Côte d'Azur

paroles de propriétaires

Pourquoi vous êtes vous installé dans cette région, en ce lieu et pas ailleurs ?

Au 18e siècle, André François Empereur exerce la profession de cloutier près du Vieux Port. Son fils, François Louis Adélaïde Empereur, prend sa suite. En plus du métier de cloutier, il ajoute à son arc celui de taillandier, fabricant de vrilles, de percerettes ainsi que de denteleur de scies dans l'atelier familial. En 1827, François achète dans le quartier de la Bourse, la Quincaillerie Bolfras et lui donne le nom de "Quincaillerie Empereur". C'est en 1862 que la quincaillerie s'étend avec l'arrivée du fils de François, Louis, quincaillier en ferrement, qui regroupe son atelier et la quincaillerie dans le bâtiment aux trois loups du 4 rue des Récolettes.

Qu'offrez vous aux personnes qui viennent séjourner chez vous ?

Aujourd'hui comme hier, Empereur poursuit une philosophie simple et exigeante : privilégier en toute chose la qualité et l'édition originale. 90 % des entreprises du patrimoine vivant y sont représentées : elles perpétuent la tradition et l'excellence de la production française, certaines d'entre elles sont implantées dans nos rayons depuis la création du magasin. Nous travaillons également avec des manufactures du monde entier partageant notre souci de l'excellence. L'exigence de notre fidèle clientèle est aussi la nôtre, y rester fidèle est notre défi quotidien. L'appartement se situe au-dessus des bureaux du magasin, au deuxième étage. Il a appartenu à la famille au début du siècle dernier, Laurence Renaux Empereur l'a racheté en 2015. Beaucoup de nos clients ont toujours voulu voir les objets entassés dans les bureaux et connaître les visages des ancêtres de notre directrice. L'appartement d'hôte est une vitrine de l'histoire de la famille Empereur. De nombreuses archives y sont présentées sous forme de tableaux et de vieux outils ornent les murs. Des vitrines regorgent d'objets anciens. Après avoir récupéré les clés dans notre magasin, nos clients ont un accès direct à l'appartement.

Quelles sont les particularités architecturales
de votre édifice ?

La Maison Empereur se situe dans un vieil immeuble marseillais, au cœur du "ventre de Marseille". Cet édifice a la particularité de réunir de l'intérieur plusieurs immeubles qui étaient à l'origine dissociés. En se promenant dans les 1 000 m2 d’allées de la Maison Empereur, on plonge dans un univers sobre et authentique où chaque génération a investi un nouvel espace.

Vos bonnes adresses alentour, en dehors des sentiers battus ?

Nous soutenons et nous restons complices d'adresses comme celle du Père Blaize, de l'épicerie Saladin ou bien de l'épicerie L'Idéal à deux portes de chez nous. Nous recommandons également la maison Plauchu, la plus ancienne pâtisserie marseillaise. Des bonnes tables à retenir, au centre de Marseille : La boite Sardine, Chez Nour (égyptien), La pizzeria de la Bonne Mère, ou encore, un peu excentré dans le Quartier des Goudes, Chez Paul.

Quelle est son histoire ?

Cet édifice est au centre du quartier de Noailles, à l’angle des cours Belsunce et Saint-Louis où se trouve le point zéro de la ville. C’est à partir de là que sont mesurées les distances entre Marseille et les autres villes de France. En 1862, c'est au cœur de la ville que la quincaillerie s'étend avec l'arrivée du fils de François, Louis, quincaillier en ferrement. Il regroupe son atelier et la quincaillerie dans le bâtiment aux trois loups du 4 rue des Récolettes. Le magasin se fixe à cette adresse qui est encore la sienne aujourd'hui. En 1890, Alfred, représentant de la troisième génération de quincaillers, prend la tête de l'affaire. N'ayant pas de fils, sa succession sera assurée en 1922 par son gendre, Paul Renaux. En 1960, Roger Renaux et sa femme Jeanne succèdent à Paul et développent au sein de la quincaillerie l'univers de l'armurerie. Au 21e siècle, c'est la septième génération qui prend le relais et pour la première fois une femme, Laurence Renaux-Guez (fille de Roger et Jeanne) prend la tête de l'entreprise.

Ce que nous en pensons

Certains lieux ont la faculté de plonger les visiteurs dans un monde secret, différent de tous les autres, car leur histoire n’appartient qu’à eux-mêmes. L’appartement de la Maison Empereur est de ceux-là : un tour de clé et la magie opère. Dans un décor simple, subtilement éclairé, meubles, objets, photos et outils entrent en résonance pour raconter l’histoire singulière de générations de quincaillers amoureux de leur métier. Une histoire à travers laquelle on devine les échanges et l’inventivité d’un commerce dédié à la vie quotidienne de tant d’habitants de Marseille depuis presque deux siècles. Ici, tout est préservé mais rien n’est figé puisque la Maison Empereur, deux étages plus bas, continue d’exercer son activité.

Tarif

entre 120 € et 150 € / nuit

Les petits-déjeuners ne sont pas inclus dans le prix

Réf 731048

Ouverture du 1 janvier au 31 décembre

Capacité d'accueil

2 1 1

Situé dans le vieil immeuble marseillais qui abrite également la Maison Empereur, cet appartement d'une surface de 200 m2 est situé au deuxième étage. Il dispose d'un salon, d'une chambre double, d'une salle de bain, d'une terrasse abritée ainsi que d'une cuisine pour prendre un petit déjeuner ou réchauffer un plat préparé uniquement. Elle est équipée d'un mini-bar, d'une cafetière, d'une bouilloire, d'un grille-pain et d'un four micro-ondes.

Équipements et services
  • Service de ménage quotidien sur demande

Langues parlées

Anglais

Partager

envoyer à un ami Pinterest twitter Facebook Google Plus

Ajouter à mes favoris


E-carte

Envoyer


En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts et mesurer la fréquentation de nos services. OK En savoir plus